Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/06/2008

Padova Story Episode 31

18 août 2002 Coupe d'Italie Groupe 7 Livourne (C1) - Padoue
Livourne a finalement raté la montée en Série B à l'issue des barrages. C'est une bonne équipe dont il faut se méfier. Bien sûr, la forme n'est pas encore là, elle monte progressivement en puissance. Mais Padoue va complètement passer à côté de sa rencontre. 1-0 après 17 minutes, Livourne double son avance 5 minutes plus tard 2-0. Puis, juste avant la mi-temps, Voulgaris accroche Protti dans le rectangle : penalty et
carton rouge, la sanction est lourde. Martino transforme, nous sommes menés 3-0, score à la pause. Martino en ajoutera un dernier à l'heure de jeu de ce chemin de croix padovan 4-0. Un jour sans. A éviter pour l'ouverture du championnat ! En tout cas, avec un tel score dans notre musette, il sera très difficile de passer le prochain tour !
Livourne - PD 4-0

21 et 25 août matches amicaux : Côme (C1A) - Padoue et Cittadella (B) - Padoue
Steph continue ses investigations en vue de l'ouverture de saison et amène progressivement ses joueurs en forme optimale. Une chose est sûre : la défense est fin prête, on ne peut pas en dire autant de la division offensive, presqu'en panne sèche... et si les journalistes du Rigore avaient raison ? Il y a de quoi s'inquiéter en tout cas ...
Côme - PD 0-0
Cittadella - PD 1-1

Tizi m'inquiète un peu. Au retour de nos vacances au soleil radieux des Mascareignes (ah! notre coït aquatique, en plongée, parmi les poissons de toutes les couleurs, reste un grand moment), nous avons décidé d'habiter ensemble. Son appart étant très spacieux et remarquablement décoré, c'est chez elle que j'ai débarqué avec armes et bagages. Mais ensuite, Tizi a commencé à me faire des petites scènes. D'abord timides, ces sautes d'humeur deviennent assez nerveuses. Parce qu'elle ne trouve plus ses clés, parce que mes chaussures traînent au mauvais endroit ou que sais-je encore. Ça ne dure pas très longtemps, mais c'est nouveau ce comportement ...

28 août Coupe d'Italie Groupe 7 Ternana (B) - Padoue
Pour nous qualifier pour le tour suivant, nous devons gagner par deux buts d'écart chez un ténor de la série ! Qui ne tente rien n'a rien alors allons-y franchement. De fait, Padoue va véritablement étouffer son adversaire et se procurer une multitude d'occasions, toutes galvaudées lamentablement. Madeira était intenable mais n'a pas pu (ou su) concrétiser. Tagliaferri confirme tout son talent. Padoue quitte la Coupe avec l'assurance de faire le poids en championnat. Un fonds de jeu de bon aloi mais un réalisme offensif à faire progresser absolument sous peine de déconvenue certaine.
Ternana - PD 0-0

31 août et 4 septembre Fidelis Andria (C1B) - Padoue et Padoue - Vicenza (A)
Décidément, la tendance se confirme : très solides derrière, mais muets devant, les padovans tardent à trouver la bonne carburation. Face à Vicenza, le constat est criant : une seule petite occasion, Padoue encaisse l'unique but à 7 minutes de la fin mais doit remercier le ciel de n'avoir pas encaissé plus tôt. De quoi émettre un sérieux bémol à la bonne critique reçue après notre match à Ternana. Les journaux ne se privent pas de le signaler dans leur rubrique sportive : Padoue risque bien de connaître un championnat très difficile. Pourquoi n'a-t-il pas recruté un attaquant supplémentaire se demandent-ils... Le championnat démarre dans 4 jours et j'ai la furieuse impression que nous ne sommes pas prêts...
Fidelis Andria - PD 0-0
PD - Vicenza 0-1

8 Septembre J1 Ascoli - Padoue
Première rencontre de championnat. Dans ce match revanche, Padoue décide de jouer la défense, son point fort, et de miser sur le contre. 8ème minute, Harasi y va d'un petit solo dans la défense adverse et marque le premier but de la rencontre 0-1. Joie de courte durée puisque Grieco égalise 3 minutes plus tard. 1-1 Score à la mi-temps.
En deuxième période, les deux équipes se ménagent une flopée d'occases mais le match s'achève sur ce score de parité : 1-1. Ce nul en déplacement n'est pas un mauvais résultat pour nous. Notre gardien Finucci a retrouvé la confiance de Steph et a sorti une grande prestation. Solides derrière on vous disait ... Un petit bémol : nos 6 cartons jaunes dont un double pour Harasi.
On commence notre championnat par un nul à l'extérieur, ce n'est pas une mauvaise chose ...
J1 Ascoli - PD 1-1

Dans la foulée, nous accueillons deux nouveaux préparateurs physiques : Magnani (spécialiste des entraînements tactique et de gardiens, découvreur de nouveaux talents) et Gerasimets (spécialiste russe des jeunes et de l'entraînement technique). Licenciement de nos assistants Morini et Agresti à qui j'ai dû annoncer la mauvaise nouvelle... Parfois, je déteste ce job ...

À suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

25/06/2008

Padova Story Episode 30

21 juillet 2002 : reprise des entraînements : tous les joueurs sont présents, les nouvelles têtes sont présentées au groupe. Petit stage en Toscane pendant 7 jours dans un superbe parc thermal bordé d'un terrain magnifiquement entretenu. Steph a vraiment déniché un superbe endroit ! Il paraît même que l'Inter y est déjà passé ! Ben maintenant, y a Padoue aussi !

25 juillet : Nous obtenons enfin des nouvelles de la Brigade Financière concernant le courrier découvert à mon retour de vacances. Malheureusement, ils ne peuvent rien faire pour nous : le secret bancaire est encore bien ancré dans les mentalités suisses et nous sommes bloqués à ce niveau là. A moins d'être de la famille, nous n'avons aucun accès à ce compte bancaire. Dommage ... Les centaines de milliers d'euros subtilisés par Pisani se sont bel et bien envolés dans la nature ...

28 juillet : retour de stage toscan en car de luxe pour les joueurs qui sont sur les genoux. Trois séances d'entraînement par jour, la plupart sans ballon, travail de fond sur la récupération et l'endurance, sans oublier les séances de fitness avec, tous les soirs, programme individuel, on peut comprendre leur état. En outre, un programme diététique a également été mis en place car un spécialiste en la matière a rejoint notre équipe médicale. Padoue se professionnalise...

30 Juillet : Nous recevons les nouveaux maillots floqués de notre logo
AC PADOVA et du sigle de notre sponsor principal SAFILO. J'appelle Steph pour lui signaler. Il s'agit évidemment des premiers jeux de maillots puisque que le contrat signé avec un célèbre équipementier prévoit 1 ensemble neuf par rencontre de championnat, en deux couleurs (un rouge pour les rencontres à l'extérieur et un blanc pour les matches at home). Je dois dire qu'il est très réussi ...

1er août : un peu de statistiques : Padoue possède le 2ème plus petit budget "salaires" de la Série (400K€ mensuels quand même), devant Ascoli. Notre budget salaire est 5x plus petit que celui de Vérone (2M€ mensuels), dont les finances sont, on s'en doute un peu, en danger. La valeur de notre noyau est estimée à 29M€, ce qui nous situe en milieu de tableau. Le noyau du Torino est estimé à plus de 61M€ !! Torino est le seul club de la Série qui se base sur des finances confortables. Par contre, plusieurs équipes sont déjà dans le rouge. Je ne vois pas comment ces équipes là vont faire pour éviter de sombrer ...

5 août : le "Rigore" spécial championnat est disponible dans les kiosques. Petite présentation de l'équipe :
"Auteur d'une très belle saison l'an dernier, qui lui a offert le titre en C1 et la montée Série B, Padoue devra apprendre à affronter des équipes beaucoup plus costaudes. Pour cela, il se base sur une excellente organisation défensive, clé de voûte du système padovan. Par contre, c'est sans doute offensivement que le bât blesse. Face aux rugueuses défenses de Série B, Padoue risque de connaître quelques soucis à la conclusion. D'autre part, la jeunesse du noyau peut être un atout mais constitue aussi un handicap quand on considère le manque d'expérience à ce niveau. Un point positif est l'intégration réussie des nombreux joueurs (étrangers) acquis l'an dernier, cela facilitera la communication. Enfin, les quelques transferts réalisés à l'inter-saison ne nous semblent pas très convaincants, exception faite de Billio, Cannarsa et Tagliaferri, mais ce sont tous des joueurs à tendance défensive.
Notre pronostic : juste devant la zone reléguable
."

Ouf ! Un peu sévère l'article mais judicieux. Ils oublient cependant un peu vite les 30 buts de Madeira l'an dernier, et sa deuxième place au classement des buteurs !

Bon, c'est l'occasion de vous présenter notre noyau pour cette nouvelle saison et la découverte de la Série B (équivalent de la la D 2 belge ou de Ligue 2 française, toutes proportions gardées bien sûr ...) :

Gardiens :
Voulgaris : Après sa grande saison l'an passé, devrait partir avec le statut de titulaire
Finucci : Part sur un pied d'égalité avec Pinna pour le poste de deuxième gardien
Pinna : Doit prouver sa valeur après quelques saisons en dents de scie

Défenseurs :
Batrinu : On attend le roumain plus à son aise que l'an passé après un an d'expérience italienne
Cannarsa : Doit s'imposer au poste de libero où personne n'a pu se montrer à son avantage l'an passé
Murphy : Doit imposer son expérience et sa polyvalence en défense
Lindberg : Peut pointer le bout du nez cette saison voire même constituer une révélation
Helder Rosario : Décevant l'an dernier, doit se reprendre cette saison
Recchi : Peu à son affaire l'an passé, constitue une bonne doublure
De Braco : Jeune espoir qui peut rendre service

Médians défensifs :
Tagliaferri : Devrait être titulaire au médian défensif gauche
Sorondo : Lui aussi titulaire aux côtés de Tagliaferri
Houssine : Peut brouiller les cartes et s'imposer aux deux précités
Robinson : Bonne doublure
Braithwaite : Ne reste pas sur une grande saison, doit encore apprendre
Gonzalez : Peut rendre des services à l'équipe
Luis Martinez : même remarque que le précédent

Ailiers :
Pirri : Nous doit une revanche sur sa mièvre saison dernière
Deola : Parfois virevoltant l'an dernier, doit confirmer
Rossetti : A montré de belles possibilités en fin de saison dernière
Williams : Sa polyvalence peut être une force mais aussi un handicap
Zubov : On attendait mieux de lui, connaît des problèmes d'intégration
Wirtanen : Jeune pousse qui n'attend que de jouer plus souvent pour éclore
Szmid : même remarque que le précédent

Médian central
Billio : Revient d'Ecosse pour prendre la place que Speranza n'a pas su prendre l'an passé
Marajo : Après sa brillante saison, il sera cependant sous la concurrence de Billio
Riise : Doit encore progresser

Attaquants
Madeira : L'indiscutable titulaire, 30 buts inscrits l'an passé !!
Harasimowicz : Doit encore élever le niveau de son jeu
Antchouet : Parfois brillant l'an passé doit apprendre la régularité
Emidi : Jeune talent prometteur qui doit démontrer ses capacités en débarquant au club
Maniero : peut rendre des services à l'équipe
Sinigaglia : Tarde à confirmer son indéniable talent
Robert : Pourrait recevoir sa chance cette saison

Sur base de ces constatations, on pourrait se baser sur l'équipe suivante : Voulgaris, Batrinu, Cannarsa, Murphy (Lindberg), Tagliaferri, Sorondo (Houssine), Deola (Pirri), Marajo (Billio), Zubov (Wirtanen), Madeira et Harasimowicz (Antchouet)

11 août Coupe d'Italie Groupe 7 Padoue - Cosenza
Première occasion de se frotter à une équipe de Série B et de mesurer notre niveau. Bien sûr, c'est un match d'avant saison et il faudra éviter de tirer des conclusions trop hâtives.
Tagliaferri sera la seule nouvelle recrue alignée ce soir. Le match démarre très fort avec le but de Maniero "le revenant" dès la 4ème minute, sur un excellent centre de Pirri. La joie sera de courte durée puisque 5 minutes plus tard, Giampaolo égalise. Mais Padoue repart immédiatement et sur l'engagement, Wirtanen s'engouffre et délivre un assist parfait à Harasi qui redonne l'avance à Padoue. Cosenza ne s'en remettra pas. A la mi-temps : 2-1. En deuxième mi-temps, Padoue continuera son récital mais ne plantera le clou final qu'à la 75è et ce coup de génie de Tagliaferri. On a vraiment fait une bonne affaire avec ce gars-là ! Rigueur, relance, caractère, il a l'étoffe d'un patron en milieu de terrain. La fin du match est sifflée sur le score de 3-1, Padoue n'a pas raté son entrée en matière !
PD - Cosenza 3-1

14 août Padoue - Modena (C1) match amical
L'occasion aux "réservistes" de montrer leurs capacités face au modeste Modena. Ce sont nos deux jeunes attaquants Emidi et Sinigaglia qui se mettront en valeur en inscrivant nos deux buts en première mi-temps. Par contre, Cannarsa loupe le coche. On épinglera aussi notre manque de réalisme offensif ... malgré de multiples occasions.
PD - Modena 2-1

A suivre ... avec la suite de la coupe d'Italie (Padoue va-t-il réussir à se qualifier ?) et nos débuts en Série B.

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

24/06/2008

Padova Story Episode 29

20 mai 2002 : Steph se rend dans le bureau de Mazzoco pour la reconduction de son contrat. Ayant terminé parmi les 8 premiers, comme convenu en début de saison, il souhaite évidemment que ses émoluments soient revus à la hausse, le résultat étant nettement au-delà des espérances.
La discussion est rapide et Steph ressort avec un beau contrat, dont le montant est doublé, et une prolongation de trois ans. Ils en profitent pour faire le point sur la saison à venir. Mazzoco annonce que se maintenir en Série B sera déjà un très bon résultat. Mais Steph est beaucoup plus ambitieux. Il vise à la 9ème place pour commencer et veut jouer la montée la saison suivante. Il est venu me trouver pour voir dans quelle mesure le budget peut évoluer au-delà d'un budget à dotation forte afin d'attirer des joueurs au plus gros calibre ... et au plus gros contrat. On ne joue pas encore sur la corde raide mais il vaut mieux être prudent. Si on claque tout pour des joueurs qui ne rapportent rien, on risque de se retrouver dans le rouge assez rapidement. Dangereux.

Aucun mouvement significatif en juin, la période est donc très calme, je ne participe pas aux recherches de joueurs et aux négociations salariales. Steph s'occupe seul, avec son staff, des éventuelles prises de contact et de négociations avec des recrutements potentiels. Je suis cela de manière distante, tout en étant présent pour l'aspect administratif, rédaction de contrat, le niveau de salaire etc....
La relation avec Tizi me comble d'aise pour l'instant, comme un ciel sans nuage ...

1er juillet : Madeira a été sans surprise élu joueur de l'année par les supporters. Marajo, Madeira et Voulgaris font partie de l'équipe de l'année de C1. Belle récompense pour ces trois nouveaux joueurs après le travail accompli. En outre, Steph est élu entraîneur de l'année en C1. La cerise sur le gâteau.

Finalisation des transferts : Pietranera nous quitte et part à Trévise pour 550K euro. C'est le seul gros départ.
Arrivée de Houssine, médian défensif de Ternana, de Cannarsa, libero de Livourne, de De Braco, jeune défenseur central formé à Lecce, de Billio, médian central qui nous revient de Dundee et enfin de Pinna, gardien de Torres (C1B), tous en Bosman (fin de contrat et donc gratuits). Outre ces arrivées Bosman, on note également l'arrivée du jeune Emidi, attaquant de Viterbese, qui avait une clause de départ à 80k euro et surtout de Tagliaferri, médian défensif gaucher de Spezia, qui avait une clause ridicule à 130k euro. Que du bonheur ! Il vaut actuellement 1 million d'euro ! Il s'agit là des deux seuls transferts réalisés par le club pour la prochaine saison, outre les arrivées en Bosman. Le montant des salaires n'est pas trop lourd, il est resté largement dans notre budget.

Le noyau est complet, notre budget a à peine augmenté, il devrait monter à 9 millions d'euro, les salaires passant de 4,2 à 5,1M euro. Nous n'écartons pas la possibilité de l'augmenter en cours d'année, selon les besoins. Pour une équipe montante, c'est une progression honnête.
Le plus important à présent est de travailler les automatismes et de stabiliser l'équipe. Développons nos points forts (la défense) et améliorons nos points faibles (l'attaque).

Nous réunissons une dernière fois les joueurs pour leur communiquer toutes ces infos avant le départ en vacances, la reprise étant prévue dans trois semaines. Nous leur présentons les nouveaux joueurs, leur parlons du budget pour la prochaine campagne et leur révélons les attentes de la Direction en vue de notre parcours en Série B. Comme souvent dans de tels cas (découverte d'une division après une montée), nous adoptons un profil bas et désirons surtout éviter les places dangereuses. Mais Steph leur fait part de son ambition et de sa volonté de se situer dans le ventre mou.

Hasard du calendrier, le premier match de championnat se déroulera à ... Ascoli ! Mais avant cela, il faudra entamer les qualifications de coupe d'Italie en compagnie de Cosenza (13ème en série B l'an dernier), Livourne (qui a raté la montée en série B) et Ternana, un candidat sérieux à la montée en série A, ils ont terminé 5èmes la saison passée. Nous programmons peu de matches amicaux : Modena, Como, nos voisins de Cittadella et enfin Vicenza qui vient d'être promu en Série A.

Sur ce, je pars quelques jours à l'île Maurice avec ma douce, la vie n'est que bonheur actuellement ! Tizi me rend dingue, mon boulot est génial, que demander de plus ?

Après un long voyage de 12h, nous arrivons à l'aéroport près de Mahébourg, il ne fait pas si chaud que prévu. Faut dire que c'est l'hiver là-bas. Enfin, tout est relatif, il fait quand même plus de 25°. Le mini bus de l'hôtel des 3 Palmiers nous emmène directement à l'Ile aux Cerfs. On avait hésité avec Grand Baie mais c'est un peu comme Rimini : un piège à touristes. Je voulais absolument éviter la foule. Au cours de notre séjour, nous visitons le magnifique parc du Jardin de Pamplemousse, la terre des 7 couleurs et le volcan éteint près de Chamarel, le traditionnel shopping dans les marchés de Port Louis, la capitale, et pour finir, une croisière en yacht, au large de l'île, où nous avons pu apprécier d'apercevoir tous ces poissons aux mille couleurs. Nous reprenons la direction de Mahébourg et son aéroport au bout de 15 jours de farniente qui nous a fait du bien à tous les deux. Tizi est rayonnante avec son bronzage ...

À mon retour de vacances, je constate que le club semble s'être assoupi, les gens traînent les pieds, une atmosphère peu propice au stress. Mon assistante, Lucia, me signale que c'est comme cela tous les ans. Le stress va rapidement revenir avec la reprise des entraînements, fixée au 21 juillet.

J'en profite pour nettoyer un peu mes dossiers et trier des documents que je n'avais pas encore eu le temps de regarder. Alessandra Pisani a laissé ici un bordel sans nom, sans doute l'a-t-elle fait avec préméditation ? Puis je tombe soudain sur un courrier avec entête de la Banca Helvetica située à Lugano. Il est adressé à Varella, notre ancien entraîneur, décédé dans des circonstances douteuses ... J'ouvre l'enveloppe et découvre qu'il s'agit en fait d'une procuration destinée à Alessandra Pisani, qui avait donc tout le loisir de vider le compte à la mort de Varella. J'empoigne mon téléphone et compose le numéro.
- Carabinieri pronto ?

A suivre ... demain matin avec au programme la présentation de l'équipe et les matches de reprise

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

23/06/2008

Padova Story Episode 28

28 avril, les matches s'enchaînent à un rythme soutenu en cette fin de saison. Cet avant dernier match sent très mauvais : Spezia se bat pour éviter les barrages "Relégation". Il en a les moyens. Les trois buts qu'ils nous ont mis à l'aller le prouvent. Méfiance et application donc. Le Président l'a bien compris : avant la rencontre, il pénètre les vestiaires et annonce une prime de victoire doublée ce soir. De quoi augmenter la motivation déjà élevée avec la perspective du titre. Robinson double Gonzalez, peu à son affaire à Ascoli. Pirri - Zubov entourent Marajo, Madeira et Harasimowicz, qui retrouve la confiance de Steph. 13ème le Polonais tente la frappe. Petit filet. On sent qu'il en veut ce soir. 26ème Melucci de Spezia saute plus haut que tout le monde pour reprendre un corner, Voulgaris est battu mais le ballon heurte le poteau avant de sortir. Ouf ! Les Padovans s'énervent, Madeira et Harasimowicz voient jaune. La fin de la première mi-temps est épique, Voulgaris arrête tout, la pause arrive au bon moment. Arezzo mène 1-0 contre Carrarese et revient donc à notre hauteur au classement. Reprise, et Spezia continue : Tagliaferri, qui se trouve sur les listes de Padoue pour un éventuel transfert, sème le trouble dans la défense. 56ème Pisano est lancé seul, il n'est pas hors jeu et se présente seul devant Voulgaris qui réussit sa sortie. On a encore tremblé mais c'est toujours 0-0. 68ème Coup sur coup, Voulgaris nous sauve deux fois la mise en déviant des essais cadrés. Ça chauffe ! 86ème Robinson récupère une mauvaise passe adverse, il rabat de la tête pour Marajo. Le Brésilien voit Williams, entré deux minutes auparavant, s'engager sur son flanc. Le ballon aboutit dans ses pieds. Williams ne se pose pas de question et centre à l’aveugle dans la surface, au premier poteau. Qui a suivi ? Harasimowicz, qui surgit et devance le portier Nista, en déviant légèrement le ballon qui termine sa course au fond des filets ! 0-1 ! Il reste 5 minutes ! C'est du bonheur ! Harasi court vers le banc et saute dans les bras de Steph qui a eu raison de le titulariser. C'est peut-être le titre qui vient de se jouer. Padoue se retranche pour conserver son avance mais Spezia n'y croit plus, ils ont pris un coup sur la cafetière. Le match s'achève sur cette courte mais ô combien précieuse victoire : Padoue s'impose 0-1 à Spezia.
Arezzo a conservé son but d'avance : il s'impose 1-0. Le titre ne peut plus échapper à une de ces deux équipes. Le suspense durera jusqu'au bout ! Livourne s'impose 0-1 à Trévise. Il ne peut plus être rejoint à la 3ème place. Ces deux équipes sont qualifiées pour les barrages...
J33 Spezia - PD 0-1

30 avril Réunion d'urgence dans les locaux du club, à ma demande. Je veux savoir sur quel budget je dois me baser pour la saison prochaine car nous sommes de plus en plus proches du titre et donc de la montée en Série B. J'imagine qu'une promotion signifie pas mal de choses au niveau financier. Mazzoco et Steph participent à la réunion.
C'est le budget à dotation forte qui sera appliqué pour la saison prochaine. On mise sur la montée et évidemment, nos rentrées seront plus conséquentes en Série B. Padoue devient de plus en plus ambitieux. En tout cas, cette confirmation de budget me permet de travailler en ce sens. Steph en profite pour me demander une liste des contrats de joueur avec leur statut, les clauses de départ et les éventuelles clauses de promotion qui vont s'activer.

5 mai … Un match, un seul, à remporter pour offrir le titre à toute une ville. Si Padoue s'impose contre Lumezzane, qui ne peut plus éviter une place en barrages "Relégation", il ne pourra plus être rejoint à la première place. Tout autre résultat ne doit pas être envisagé. Ne pensons qu'à la victoire. Rossetti relaie Pirri sur le flanc gauche. Zubov, Madeira, Marajo et Harasi complètent le secteur offensif devant Sorondo et Gonzalez. Le match est lancé à sens unique tant Padoue domine les débats. Le premier but tombe à la 17ème : Sorondo isole Marajo dans le rectangle, le Brésilien prend son temps pour inscrire le but : 1-0. La voie du titre est ouverte. Padoue continue les offensives mais le score ne bouge plus : 1-0 à la mi-temps. De l'autre côté, Arezzo est mené 1-0 à SPAL. Reprise et ruée vers le but de Benussi. 53ème Marajo fixe les défenseurs avant de laisser à Madeira dont la frappe secoue les filets : 2-0 et 30ème but du portugais qui a livré une grande saison ! C'est dans la poche à présent ! 62ème Marajo fixe le score à 3-0 suite à un beau travail de Robinson. C'est son 15ème but de la saison ! 86ème les supporters s'agitent dans la tribune : Arezzo vient de prendre un deuxième but et voit le titre s'envoler un peu plus... Voilà le coup de sifflet libérateur, envahissement de terrain : Padoue est champion de C1A ! Nous jouerons en Série B l'an prochain ! Inimaginable en début de saison et même à mi parcours. Les play-offs se joueront entre Arezzo, Livourne, Trévise et Pise, qui saute Triestina sur le fil.
Nous n'avons certes pas été la meilleure équipe de la série mais nous avons certainement été les plus réguliers sur l'ensemble de la saison. La victoire d'un collectif. Mais c'est aussi la victoire de Steph, qui a réussi à imposer ses nombreux transferts pour créer une équipe qui gagne. La jeunesse de ce team permet aussi d'envisager l'avenir avec optimisme. Padoue ne doit pas être un oiseau pour le chat en Série B, sans pour autant mettre nos finances en danger. Padoue recrutera, peu mais bien, càd en tentant de privilégier la qualité à la quantité et de préférence des joueurs bénéficiant d'une clause de départ. En tout cas, nous fêtons le titre avec tous nos supporters en investissant la ville durant toute la nuit.
J34 PD - Lumezzane 3-0

Steph m'a avoué s'être rendu à la Basilique Saint Antoine pour y faire brûler un cierge avant la rencontre ... Je n'aurais jamais crû ça de lui ! En tout cas, il a réussi son pari insensé !

19 mai … L'apothéose : la Supercoupe de la Série C 1, le vainqueur étant considéré comme le champion toute catégorie puisqu’il oppose les vainqueurs de chaque série (C1A et C1B). Le sort nous oblige à jouer ce match à Ascoli, qui a finalement terminé en tête de C1B. Ce sera donc la revanche de la demi-finale de Coupe.
L'équipe est la suivante, reflet de la saison : Voulgaris - Helder Rosario - Batrinu - Recchi - Sorondo - Robinson - Pirri - Wirtanen - Marajo - Madeira et Harasimowicz. Le match s'emballe dès le début avec une occasion de part et d'autre, on sent que les deux équipes ne veulent pas renouveler le pauvre match de leur dernière confrontation en demi-finale de Coupe. Ascoli s'y est d'ailleurs finalement imposé contre Pise (1-1 et 4-1) trois jours auparavant. Mais après ce début encourageant, le match retombe dans ses travers : le jeu est fermé et il y a peu d'espaces. A la mi-temps, le score n'a pas bougé : 0-0. Rossetti entre à la place de Pirri. 74ème Rossetti entame sa chevauchée infernale : il dribble un, deux, trois joueurs, pénètre dans la surface et frappe du droit, le stade retient son souffle, le ballon franchit la ligne, Padoue mène 0-1 ! 94ème coup de sifflet final : Padoue remporte le match 0-1 et devient champion de C1.
Ascoli - PD 0-1
Quelle brillante saison ! Un seul accroc : la défaite 0-2 contre Ascoli en demi finale de coupe. Cela nous promet deux autres explications l'an prochain avec nos adversaires du jour en ... Série B !

A suivre ... la campagne de transferts en vue de notre première saison en Série B ...

Toujours pas de commentaires en vue ? Vous êtes timides ? :-)

12:25 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

22/06/2008

Padova Story Episode 27

14 avril, Il reste 4 matches à Padoue pour peut-être assurer une montée directe via la victoire finale en championnat. Pour cela, il faut forger un bon résultat ici à l'Arena Garibaldi de Pise. Pas facile : Pise a longtemps flirté avec les premières places avant de marquer le pas. Mais ils ont encore les play-offs à portée de main et doivent donc prendre des points. Danger.
Dès l'entame, Pise se jette à l'attaque et bouscule les padovans. Madeira bénéficie malgré tout d'une petite ouverture pour frapper au but mais il ne cadre pas. 10ème Recchi accroche Massaux à l'entrée du rectangle. Coup-franc et carton jaune. La frappe directe est déviée par le mur ... dans les pieds de Civelli dont le tir puissant trompe Voulgaris. 1-0. 14ème Le jeu s'équilibre, et les deux équipes se ménagent tour à tour des espaces mais n'en profitent pas. A la mi-temps : 1-0. Steph fait sortir Rossetti pour Pirri. 52ème Marajo essaie encore mais trouve Ripa sur sa route. Dans la foulée, Williams reprend de volée un ballon qui traînait mais l'angle était trop difficile. 82ème Madeira remise pour Pirri qui frappe instantanément dans une position acrobatique et ... marque ! C'est la folie, tous les joueurs se jettent sur lui. Padoue égalise ! Puis les joueurs s'arrêtent et observent l'arbitre assistant qui garde son drapeau levé. Wirtanen était hors-jeu ! Participait-il à l'action ? Peu importe, l'arbitre annule le but. Malgré des tentatives de Marajo ou Madeira, et des occasions pour Pise, le score ne bougera plus. Pise s'impose 1-0 et Padoue fait la mauvaise opération du jour.
Arezzo écrase Lecco 5-1, Livourne s'impose à Monza 0-2, Triestina partage à Spezia 1-1 tout comme Trévise, 2-2 face à Lucchese. Pise rejoint Triestina à la 5ème place mais surtout Arezzo rejoint Padoue en tête du classement, avec 5 points d'avance sur le 3ème à trois matches de la fin. A moins d'un final dantesque, le titre va se jouer entre ces deux équipes !
J31 Pise - PD 1-0

21 avril
Pas d'alternative pour ce match : il faut gagner, et espérer que Arezzo cale un peu. Notre adversaire, Varese, n'espère plus rien dans ce championnat. Mais une équipe jouant sans pression peut également être très dangereuse. Dans l'équipe, Sorondo n'est pas aligné, remplacé par Braithwaite aux côtés de Gonzalez, un autre revenant. Devant, c'est le jeune Robert qui reçoit l'occasion de montrer ses capacités, accompagné de Marajo et de Madeira. Pirri et Wirtanen sur les flancs, Rosario, Batrinu et Recchi complètent le secteur défensif. Il faut attendre 10 minutes avant de voir la première action concrète, tir de Madeira arrêté par Castelli, le gardien adverse. 17ème belle récupération de Braithwaite qui lance Robert dans le rectangle. La remise du Brésilien est millimétrée pour Marajo qui n'a plus qu'à conclure : 1-0. 28ème passement de jambe de Marajo qui ouvre pour Pirri sur le flanc gauche, l'ailier s'enfonce et centre au deuxième poteau pour Madeira dont la tête est imparable : 2-0. A part quelques escarmouches, la mi-temps n'offrira plus d'occasions aussi franches. Padoue mène 2-0 et de l'autre côté, Arezzo bloque : 0-0 à Albinoleffe, bon dernier et déjà relégué ! Retour des vestiaires, Padoue est toujours aussi entreprenant et se ménage de multiples possibilités 51ème Pirri frappe le corner dans le petit rectangle où Marajo saute plus haut que Castelli pour offrir le troisième but à son équipe : 3-0. Ensuite, le rythme baisse un peu, nos adversaires perdant même leur défenseur central à la 72ème, expulsé suite à une véritable agression sur Robert. Sur le coup-franc, Pirri tente la frappe directe : il trouve la lucarne, Castelli n'a pas bougé : 4-0 ! Quelques changements pour faire souffler l'équipe ne changeront rien, le match s'achève sur le score sans appel de 4 à 0. Madeira et Pirri ont fait un tout gros match tout comme Marajo auteur de deux buts. Vite quel est le score de Arezzo ?? Grosse surprise : ils sont tenus en échec chez le dernier : 0-0. Waouw ! Padoue reprend deux points d'avance à deux matches de la fin.
Les autres résultats : Livourne bat Lumezzane 2-1, Trévise s'impose 0-1 à la Reggiana et Triestina bat Pise 2-1 dans un match très important pour les play-offs. La nouvelle du jour, c'est la qualification pour le tour final acquise pour Padoue et Arezzo. Les dirigeants sont évidemment ravis, l'objectif de Steph est d'ores et déjà atteint : une participation au tour final. Mais l'appétit vient en mangeant et bénéficier d'une position si favorable ne se reproduit pas chaque année. Autant en profiter et accélérer le processus ambitieux souhaité par Steph. Je sens déjà les demandes de modification de budget (revu à la hausse) siffler à mes oreilles...
J32 PD - Varese 4-0

23 avril retour de blessure de Zubov, l'Ukrainien ne sera pas de trop dans cette fin de championnat.

24 avril, Demi finale retour coupe de la Série C
Trois jours après la démonstration face à Varese, nous devons, à défaut d'aller chercher une utopique qualification, montrer que Padoue est capable de rivaliser avec son adversaire. Ascoli vient de partager en championnat face à un sans grade et flotte un peu. A nous d'en profiter. Gonzalez est confirmé aux côtés de Sorondo qui reprend son poste. Zubov, revenu de blessure est aligné à droite. Antchouet – Marajo - Madeira est le trio d'attaque.
Je ne vais pas tourner autour du pot : il ne s'est pratiquement rien passé dans ce match, les deux équipes refusant de participer au spectacle. En tout et pour tout, Padoue s'est procuré une seule occasion, non cadrée de surcroît (frappe de Antchouet à la 67ème) alors que son adversaire a frappé le poteau de Voulgaris. Au final, un pauvre 0-0 qui qualifie Ascoli pour la finale, qualification acquise pratiquement dès le match aller. Padoue peut nourrir des regrets : s'il avait concrétisé ses nombreuses occasions à l'aller, ce match aurait été tout différent et ce résultat aurait pu lui offrir la qualification.
Ascoli - PD 0-0

Tizi a repris place chez elle depuis quelques jours et m'a sorti le grand jeu hier soir : dîner indien aux mille saveurs (délicieux), l'appart inondé de petites bougies parfumées et musique suggestive. Sans oublier la lingerie en soie et dentelle qu'elle avait tout spécialement achetée pour moi le matin même. Je crois bien que nos ébats ont réveillé les voisins. Je suis fou de cette fille ...

A suivre ... les deux derniers matches de la saison : Padoue va-t-il réussir son pari fou : terminer à la première place et accéder ainsi à la Série B sans devoir passer par les playoffs ? Ou au contraire va-t-il encore vous tenir en haleine (?) pour quelques matches de playoffs de très haute tension ?


A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story