Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/07/2008

Padova Story Episode 65

31 janvier 2004 : en match avancé, Bologne, qui est un de nos adversaires directs (ils sont deux points devant nous), partage à domicile face à la Juve. En cas de victoire contre Bergame, on les rejoindrait au classement.

1er Février J20 Padoue (9ème) - Atalanta Bergame (2ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Akassou, Oko, Taglia, Bosko, Kallstrom, Adriano, Quintana, Madeira et Klimek. Sartor et Stellini sont convalescents.
L'Atalanta est confortablement installée à la deuxième place à 6 points derrière la Roma mais 6 points devant Milan et la Juve. Une toute bonne équipe. Gagner contre eux gommerait un peu plus les mauvais résultats de ces derniers temps et nous relancerait moralement pour le deuxième tour. Steph a confirmé ses paroles, il aligne une équipe offensive et veut les trois points. Son pari va-t-il réussir ?
Le début de match est insipide. Padoue tarde à poser son jeu et Bergame n'en profite pas. Les minutes passent et il y a vraiment peu de faits de jeu à signaler. Résultat logique à la pause : 0-0. Quintana et Klimek sont remplacés par Wirtanen et Stripeikis. Il faut profiter de la fébrilité de nos adversaires !
56ème enfin une occasion intéressante mais Adriano se heurte à Taibi. 63ème on part en contre-attaque, Wirtanen centre sur la tête de Stripeikis mais Taibi est impérial. 66ème Tête de Madeira arrêtée à même la ligne par Rustico. Ça chauffe devant les buts bergamasques ! Faut éviter les contres meurtriers dont nous avons fait les frais ces derniers temps. Le rythme retombe, on se dirige lentement vers la fin du match. 81ème combinaison Madeira - Stripeikis ponctuée par le biélorusse, Taibi repousse mais manque d'autorité, Strip a bien suivi et conclut enfin !! Padoue mène 1-0 ! Les 23.300 spectateurs explosent ! Il faut tenir à présent. Madeira sort pour N'Diaye, on place un homme de plus derrière. 88ème sans soute le dernier coup-franc du match, Muzzi trouve le mur. 91ème, c'est fini ! On l'emporte 1-0 contre le deuxième classé ! Quelle belle perf' ! Le pari de Steph a fonctionné et franchement, la victoire est méritée tant Padoue a réussi à museler son adversaire. Sans Taibi, le score eût pu être plus large. La palme va à Sbrizzo qui a livré une partie très autoritaire face aux décevants attaquants Muzzi et Comandini. Kallstrom et Adriano se sont quant à eux super bien entendus. Sans doute une composition à revoir dans un proche avenir.
Je descends aux Loges et surprends Mazzoco une bouteille de champ à la main, il est hilare, son club chéri a livré un tout gros match. Je rejoins Tizi qui prépare la conférence de presse. Nul doute que cette perf’ va faire couler beaucoup d'encre demain matin dans les quotidiens sportifs... La bonne nouvelle est que nous comptons à nouveau 10 points d'avance sur la 15ème place synonyme de Série B, comme au début du mois de novembre (voir épisode 56).
Steph "
Je voudrais féliciter publiquement tous mes joueurs qui ont enfin évolué à leur meilleur niveau aujourd'hui. Il manque encore un petit quelque chose pour faire de Padoue une équipe d'un niveau supérieur. Mais nous avons prouvé avoir les qualités nécessaires pour atteindre ce palier."
J20 PD - Atalanta 1-0

Le lendemain, la Gazzetta dello Sport nous décerne la palme de l'outsider. Nous ne sommes après tout qu'à 4 points de la 4ème place ! On se prend à rêver !

2 février, bip bip bip, c'est le téléphone, je décroche :
-
Pronto ?
-
Naja ?
-
Ouais ?
-
C'est Steph. T'as déjà réservé ton vol pour Buenos Aires ? (Voir chapitre précédent)
-
Ben oui, je pars demain aux aurores !
-
Annule, le joueur a resigné avec son club !
-
Ah ! Dommage ...
-
Sinon, à part ça, on va faire offre pour l'autre Adriano, celui de l'Inter. On commence les enchères à 5 millions d'euro.
-
Ouuuullllà ! Ça commence à décoiffer là !! On rigole plus ! Et comment tu crois tenir un budget pareil ?
-
Oui, je sais. Le gros problème est qu'on ne parvient pas à vendre nos joueurs mis en "vitrine".
-
ça débloquerait la situation en effet.
-
Je t'informe aussi que nous avons contacté Christian Vieri. Il n'est a priori pas intéressé mais qui ne tente rien ...
-
J'ai une petite idée du montant du contrat, laisse moi deviner ... mmh … 250k€ ?
-
Presque ... 325k€ mensuels plus prime à la signature de 4 millions.
-
Faudrait que l'on commence à faire vraiment gaffe, on fait une bonne saison mais elle est loin d'être finie. En plus, on devra encore confirmer l'an prochain ...
-
Avec nos nouveaux transferts, je suis certain que nous aurons une bonne équipe, mais il faut encore chercher l'une ou l'autre perle rare ...
-
Bon ben, bonne chasse ...

4 février : Demi-finales retour de Coupe d'Italie : qualification de la Lazio qui affrontera en finale la surprenante Genoa, alors que Sartor revient à l'entraînement après sa blessure au pied. Pour préparer au mieux la rencontre à Lecce dans 2 jours, Steph organise une mise au vert à Abano Therme avec son noyau A. Stratos s'occupe du noyau B à Padoue. Nos espoirs remportent d'ailleurs leur rencontre face à leurs homologues de Lecce 3-2 avec un très bon Sinigaglia.

6 février : Notre offre de 5 millions d'euros pour Adriano est refusée par la Direction de l'Inter Milan. Steph jette l'éponge ... alors que l'on annonce Patrick Viera à la Roma. Wenger dément. On annonce aussi l'intérêt de Milan pour Roberto Carlos. Les rumeurs de transferts commencent à bourgeonner un peu partout. Le printemps commence tôt dans le petit monde du ballon rond ...

Dans le prochain épisode, déplacement à Lecce et réception de l'Inter Milan. À suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

29/07/2008

Padova Story Episode 64

21 janvier 2004 : Ternana (16ème) accroche le leader romain sur son terrain (0-0). Bel exploit qui peut indirectement nous donner confiance avant de défier la Vieille Dame.

25 janvier J18 Juventus - Padoue
Le onze : Chiotis, Oko, Stellini, Sartor, Taglia, Diaye, Bosko, Kallstrom, Quintana, Marajo, Madeira.
Adriano glisse sur le banc et Marajo réintègre l'équipe. Avec ses 4 buts, c'est toujours lui le meilleur buteur. Symptomatique ... Les turinois sont privés de Maresca, suspendu.
Le début de match est équilibré. On sent que les turinois n'y sont pas. Mais étant donné la situation actuelle, on préfère continuer à évoluer en contre et profiter des éventuels espaces. A la demi-heure cependant, Chiotis nous gratifie d'une superbe intervention devant Salas puis Madeira y va d'un slalom stoppé au dernier moment par Buffon. La pause est sifflée sur le score de 0-0. On tient le bon bout.
En conservant nos filets inviolés et en profitant de contres, on peut espérer quelque chose ici.
Les turinois reviennent cependant des vestiaires avec beaucoup plus d’enthousiasme alors Madeira se plaint un peu de la cuisse. 56ème Madeira sort au profit de Klimek. Moins de 10 minutes plus tard, Sartor doit sortir, il est blessé au pied. Sbrizzo le remplace. On bloque bien tous les angles mais par contre offensivement, on perd beaucoup trop de ballons stupidement. Fin du match, 0-0, un bon point qui nous rassure un peu plus. Mais il y a vraiment du travail à faire à l'avant ...
Une satisfaction néanmoins : Chiotis a été impeccable et rassure sa défense. Nous n'avons pas acheté un chat dans un sac. L'Udinese gagne, nous sommes 9èmes à égalité de points avec Vicence et la Samp.
Steph : "
Face à une bonne équipe, nous avions décider de jouer aussi bas que possible et de bloquer les espaces comme nous l'avons très bien fait. Il est actuellement plus important pour nous de prendre des points plutôt que de développer du beau jeu. Seul le sauvetage m'intéresse à l’heure actuelle"
J18 Juventus - PD 0-0

Sartor sera absent une dizaine de jours, il a un gros hématome sur le pied droit et manquera donc son retour au Stadio Tardini de Parme.

28 janvier J19 Parme (14ème) - Padoue (9ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Stellini, Oko, Taglia, Diaye, Bosko, Quintana, Kallstrom, Marajo, Madeira. Sartor est blessé
L'idéal serait de s'imposer ici, face à une équipe qui rencontre beaucoup de difficultés cette saison mais nos récents résultats ne plaident pas en notre faveur. Le prochain match nous opposera l'Atalanta (actuelle deuxième) à domicile et ce sera encore un autre match très délicat à aborder. Les parmesans sont privés de Almeyda, Appiah et surtout Vryzas, qui a déjà inscrit 6 buts cette saison. On retrouve par contre Di Vaio qui a déjà signé chez nous.
Nous entamons le match prudemment. Les jaunes et bleu sont très nerveux et prennent directement deux cartons avant que Madeira ne se ménage une belle occase, bien arrêtée par Frey. Alors que nous gérons très bien la partie, nous la laissons filer pendant quelques minutes, le duo Magallanes-Di Vaio ne se fait pas prier et l'uruguayen en profite pour ouvrir le score : 1-0. Quand on connaît nos difficultés actuelles pour inscrire un but, on comprend mieux quel coup nous venons de recevoir. Steph change immédiatement ses plans et demande de jouer plus haut. Et ça marche ! N'Diaye évolue aux abords de la surface adverse, son centre pour Madeira est complètement manqué mais file directement dans les buts ! 1-1 à la surprise générale sur un gros coup de chance. Score à la mi-temps.
Steph décide de sortir N'Diaye pour Adriano et donner ainsi plus de poids offensif en milieu de terrain. Mais dès le début de la deuxième période, Evanilson fait ce qu'il veut sur son flanc, son centre trouve Baggio qui surmonte Chiotis : 2-1, on doit tout recommencer ! Le choix tactique de Steph était-il judicieux ? La réponse ne tarde pas. On remet à peine le ballon en jeu qu’Adriano s'en empare et centre pour Madeira qui égalise : 2-2 Quel match ! 4 minutes plus tard, à nouveau Adriano en démonstration pour la tête de ... Madeira : 2-3 et cinquantième but pour le portugais en championnat ! (Chapeau bas au chouchou du public !) On peut faire un coup ici ... 69ème Wirtanen entre pour Quintana, il doit bloquer son flanc de toute tentative offensive. 74ème Sorondo entre pour Bosko, encore du défensif. On tient le coup jusqu'au bout et remportons une victoire très très précieuse contre un adversaire direct. Madeira, auteur de deux buts, nous montre enfin qu'il n'a rien perdu de ses qualités. La décision de Steph de faire entrer Adriano s’est révélée cruciale. Nous restons néanmoins 9èmes.
Steph : "
Nous nous sommes sortis les tripes pour arracher cette victoire et avons enfin (re)trouvé des ressources morales pour y parvenir. C'est de bon augure pour l'avenir car nous entamons une série de matches difficiles, comme ils le sont tous. C'est à présent aux joueurs de se persuader qu'ils possèdent les qualités pour battre n'importe qui."
J19 Parme - PD 2-3
Dans la soirée, un communiqué de presse nous apprend qu’Ulivieri, l'entraîneur de Parme a été remercié suite à la défaite contre nous. Padoue coupeur de tête ?

29 janvier Stellini se blesse légèrement à l'entraînement matinal et sera absent une dizaine de jours. Il ne sera donc pas disponible dimanche contre l'Atalanta. 12h45, j'ai faim moi !

-
Hé Steph ! (Je croise Steph à la cantine des joueurs) On mange ensemble ?
-
Ciao Naja ! Quoi de neuf côté finances ?
-
Pas mal, pas mal ... Cependant, on a perdu plus d'un million d'euros ce mois-ci mais c'est à cause du transfert de Chiotis. T'es content du joueur ?
-
Bah, il travaille bien mais il doit retrouver la forme. Il a vraiment fait un match de merde à Parme. Heureusement on gagne !
-
Ouais, un super résultat ! Tu dois avoir un poids en moins sur les épaules non ?
-
Pour le moment, on est dans le timing. Si on confirme notre position d'ici la fin de saison, on pourrait même tenter l'intertoto, ce serait génial.
-
Pourquoi pas ? Et le match contre Bergame, tu le vois comment ?
-
On n'a rien à perdre contre eux, j'ai bien envie de tenter quelque chose ...
-
Ah oui ? Quoi donc ?
Un seul médian défensif et deux meneurs de jeu au centre, ça a bien marché contre Parme. Pourquoi pas chez nous ? Kallstrom et Adriano ensemble ...
-
C’est un risque mais t'as raison, ça peut rapporter gros ...
-
A propos, tu pourrais effectuer un déplacement en Argentine pour négocier avec un joueur ?
-
C'est qui, c'est où, c'est quoi ? Tu fais un topo ?
-
Un gardien de 23 ans, Franco Costanzo, qui évolue à River et que nous suivons depuis trois ans (voir épisode 45). Il est en fin de contrat en juillet et on peut l'avoir sans devoir négocier avec son club. Voulgaris et Soviero n'ont pas le niveau et j'ai besoin d'un gardien de plus pour un peu chatouiller Chiotis.
-
OK, je me renseigne pour les billets et je pars dès que possible. Fais-moi parvenir son dossier dès que tu peux.
-
ça marche, je te l'envoie ! A part ça, avec Letizia, ça va ?
-
ça va, ça va, un sacré caractère, mais tu la connais aussi bien que moi. Y a des moments carrément géniaux et d'autres, prises de tête.
-
Oui, je sais mais j'espère en tout cas que tu éviteras les erreurs que j'ai pu faire ... Allez bon après-midi ...
-
Oui à toi aussi, bon entraînement ... et bon match dimanche !

A venir, le match contre l'Atalanta à domicile. Padoue va-t-il confirmer sa belle victoire à Parme ? Vous le saurez demain matin ... A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

28/07/2008

Padova Story Episode 63

14 janvier 2004 : la Genoa et Udinese ne remportent pas leur match de retard. Nous restons 8èmes à égalité de points avec la Samp et Udinese, mais avec seulement 6 points d'avance sur le premier reléguable.

Dans la semaine, il ne se passe rien, les négociations avec Binotto sont toujours en cours.

18 janvier J17 Padoue (8ème) - Fiorentina (14ème)
Le onze : Chiotis, Oko, Sartor, Stellini, Taglia, Diaye, Bosko, Quintana, Adriano, Kallstrom et Klimek.
Chiotis est confirmé dans les buts, Oko remplace Sbrizzo décevant dimanche dernier, Adriano est titularisé pour laisser Kallstrom évoluer un cran plus haut derrière Klimek qui doit nous inscrire les buts. Enfin, on l'espère. Les toscans restent sur 2 victoires et ils sont quelque peu sortis de la zone dangereuse. Un gros morceau.
La Fiorentina domine le début de match mais ne parvient pas à être dangereuse. Padoue éprouve beaucoup de difficultés dans le jeu. Les récentes défaites trottent dans les esprits. Malgré tout, à la 27ème, une volée d’Adriano frappe la barre. Puis, juste avant la pause, Kallstrom a une occasion en or au bout du pied mais il la gaspille lamentablement. 0-0 au break. Marajo remplace Kallstrom qui se plaint de la cuisse. Blessure diplomatique ? En deuxième période, nous perdons trop de ballons pour espérer être dangereux. Les entrées de Brulc et Sorondo ne changent rien. 72ème Chiotis sort le grand jeu devant Leandro. Le score final est à l'image de la rencontre : 0-0, nous avons enrayé le cycle de défaite mais nous n'allons pas mieux pour autant.
Steph : "
Un point contre une bonne équipe qui n'a pas sa place en bas de classement, je pense que c'est déjà un bon résultat. Nous devons continuer à travailler, surtout au niveau mental, car les dernières semaines ont un peu entamé le moral des joueurs. Mais j'espère que le travail effectué depuis le début du mois va commencer à porter ses fruits"
J17 PD - Fiorentina 0-0

Vicence vient de passer devant nous, nous pointons à la 9ème place. Prochain match au Stadio delle Alpi, nous rendrons visite à la Juve !

Le lendemain, je croise Mazzoco dans les couloirs du stade. Il a sa mine des mauvais jours. J'essaie de plaisanter mais il ne semble pas d'humeur.
-
Président, on est en Série A ! Il n'y a que 18 clubs en Italie qui en font partie dont notre modeste club. Il ne fallait quand même pas espérer finir dans les 4 premiers dès la première année ! Et puis, regardez Venise qui a dû descendre d'un échelon mais qui caracole maintenant en tête de la Série B ! Tout n'est pas si noir ...
-
Je sais Naja, mais si on continue comme ça, on risque de glisser sans jamais pouvoir se rattraper...
Il est d'humeur maussade j'vous dis...

20 janvier : ça y est, nous avons trouvé un accord avec Jonatan Binotto, flanc droit de 28 ans peu utilisé à l'Inter. Il signe un contrat de 90k€ avec prime de 800K€. Il arrivera le 1er juillet prochain en transfert Bosman. Notre recrutement est à présent bouclé. Faisons un point des prochaines arrivées :
Marinelli (Middlesbrough) MO DC Contrat mensuel de 70k€ avec prime à la signature de 350k€
Bonera (Brescia) D DC Ct 70k€ Prime 300k€
Agliardi (Brescia) GB Ct 11k€ Prime 150k€
Rousef (Apollon) MO C Ct 40k€ Prime 20k€
Binotto (Inter) MO D Ct 90k€ Prime 800k€
Di Vaio (Parme) A GC Ct 170k€ Prime 1,7M€ notre "Gros" coup
Bedin (Udinese) MD DC Ct 12k€ Prime 240k€
Del Nero (Brescia) A C Ct 23k€ Prime 700k€
Budget total des primes : 4,3M€, qui devraient être couvertes par la prime allouée par la fédé en fin de championnat, selon la position du club au classement final.

Recrutement essentiellement italien, avec expérience de la Série A et du talent, ce recrutement a fière allure ! On espère bien que ce sera pour une deuxième saison en Série A ... Si on peut encore libérer un peu de budget, on pourrait envisager l'un ou l'autre transfert supplémentaire, selon les besoins déterminés par Steph, comme on l'a fait avec N'Diaye et Quintana en juin dernier. Evidemment, tous ces transferts sont encore secrets, nous avons demandé le blackout complet à chaque intermédiaire.

Les départs déjà actés : Pirri (fin de contrat), Billio (fin de contrat), Cannarsa (fin de contrat) et Batrinu (fin de contrat).

Il faudra donc espérer libérer quelques joueurs supplémentaires voire se résoudre à en licencier. Tâche ingrate qui me sera attribuée ...
Steph analyse de près les joueurs faisant partie de la liste de transferts et met leur valeur très bas en espérant ameuter les investisseurs ...

A suivre ... vous saurez à quelle sauce nous allons être mangés à la Juve puis comment nous allons aborder un match très délicat à Parme. Après le nul contre la Viola, Padoue se remet-elle enfin sur les rails ?

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

27/07/2008

Padova Story Episode 62

2 janvier 2004 : arrivée de Chiotis, que je vais accueillir à l'aéroport de Venise. Son arrivée est préparée depuis un certain temps : appartement, visite de la ville et des installations, professeur d'italien, voiture, ... Le Grec nous annonce en fin de journée qu'il a l'impression d'être dans un autre monde. Cette remarque me touche beaucoup et prouve que nous faisons du bon travail. Pendant ce temps, les joueurs des noyaux A et B sont soumis à une préparation intense en vue du deuxième tour.

3 janvier : première bonne nouvelle : Bedin accepte notre proposition de contrat (salaire de base de 12k€ et prime de 240k€). Deuxième bonne nouvelle : Bonera accepte lui aussi notre offre (salaire de base de 70k€ et prime de 300k€). Etant donné que Savino, notre premier choix en défense centrale, a préféré resigner à Lecce, nous actons l'arrivée du jeune défenseur international Espoir de Brescia. Bonazzoli nous donne son accord mais nous attendons des nouvelles de Di Vaio avant de concrétiser.

4 janvier : Le jeune portier Agliardi accepte notre proposition (contrat de très bon espoir, 11k€ et prime de 150k€). Nous avions, sans grand espoir, contacté Vieri et Roque Junior, en fin de contrat tous les deux. Ce dernier vient de resigner avec Milan pour un salaire astronomique de 400k€ !! On ne peut évidemment pas s'aligner sur de telles bases ... Avec Binotto et Di Vaio, les négociations avancent bien mais il reste encore quelques détails à régler.

7 janvier Coupe d'Italie Quart de finale retour Padoue - Lazio Rome
Pour ce match de reprise, nous alignons le onze suivant : Soviero, Murphy, Aka, Sartor, Taglia, Diaye, Bosko, Kallstrom, Quintana, Marajo et Madeira. Oko et Sbrizzo sont suspendus.
Chiotis est sur le banc. Murphy intègre le onze de base en l'absence de deux pions de base : Sbrizzo et Oko. Murphy a été préféré à Batrinu pour sa vitesse plus aiguisée. Réussirons-nous le même exploit que contre Milan au tour précédent ? Un résultat similaire nous qualifierait, mais nous restons sur 4 défaites consécutives et le moral n’est pas du tout dans le même état ... Il faut emballer le match dès le coup d'envoi ...
Le match commence bien, nous monopolisons le ballon mais les romains ont l'expérience de genre de rencontre et bloquent les angles. 24ème minute, Bosko frappe, Peruzzi repousse, Quintana a bien suivi et pousse le ballon dans le but vide, le stade éclate avant de déchanter : Madeira était hors position au moment de la frappe et le but est annulé. On peut les bousculer. 31ème Crespo fait joujou avec notre défense et dépose le ballon sur la tête de Kovacevic, but ! Non, le Yougoslave était hors-jeu ! Ouf ! 33ème Peruzzi sort le grand jeu devant Aka et Bosko suite à la frappe de Marajo sur le poteau. Ça chauffe ! 37ème coup franc de Lopez sur le poteau. 45ème Soviero sort un ballon brûlant de Kovacevic. A la mi-temps 0-0 mais on a vu du beau spectacle, offert par deux équipes offensives malgré le froid piquant de l’hiver padovan.
Kallstrom sort pour Harasi. 49ème après une occasion en or pour Madeira, Crespo part en contre inscrire le premier but du match 0-1 sans doute la fin de nos illusions. 55ème Marajo récupère un ballon perdu et égalise 1-1. Il faut encore marquer deux buts. Pirri remplace Bosko. 66ème Quintana frappe la barre et sur le contre, Crespo fixe nos défenseurs pour offrir à Vaca, à peine entré au jeu, la balle du deuxième but 1-2 les carottes sont cuites. Les romains sont très impressionnants en contre. Wirtanen remplace Quintana. 75ème Peruzzi dévie une frappe de Pirri dans les pieds de Madeira 2-2. 87ème nouvel éclair de génie de Crespo 2-3 Mais quel fabuleux joueur !
Fin du match, nous nous inclinons avec les honneurs, les 21.300 spectateurs ont assisté à une rencontre spectaculaire, nul doute qu'avec ces qualités-là, nous parviendrons à prendre des points en championnat contre des équipes dites "plus faibles". Sartor et Madeira ont enfin livré une bonne prestation.
Dans les autres quarts, Parme élimine la Roma (bel exploit), l'Udinese sort la Fiorentina (toujours aussi décevante) et Genoa élimine la Reggina. En championnat, Vicence réussit l'exploit d'aller s'imposer 1-2 à Milan.
PD - Lazio 2-3 (Padoue éliminé)

8 janvier : Excellente nouvelle : Di Vaio nous rejoindra le 1er juillet prochain ! Il accepte notre proposition de contrat de 170k€ (!!) avec prime de 1,7M€. Au départ des négociations, il nous demandait 200k€ et 2M€ de prime. Mais notre souhait d'en faire un leader pour tirer l'équipe vers les sommets a fait mouche. Voilà notre première recrue de choix pour la saison prochaine ! Du coup, l'offre faite à Bonazzoli est annulée et il ne reste plus que Binotto à faire signer.

11 janvier J16 Padoue (8è) - Udinese (12è)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Stellini, Sartor, Taglia, Diaye, Bosko, Kallstrom, Quintana, Antchouet et Madeira
Chiotis fait sa première apparition dans le onze, Stellini est titularisé tout comme Madeira, Antchouet est récompensé de ses bonnes prestations à l'entraînement, il est aligné comme attaquant en retrait. L'Udinese vient de se qualifier pour les demi-finales de Coupe d'Italie, on n’arrive pas là par hasard, c'est une équipe qui possède des qualités. Malgré la simplicité de leur jeu en 442, ils pourraient nous faire souffrir. Remember le match contre la Genoa en décembre dernier ... (voir épisode 60)
Le match commence avec un coup de théâtre : à la 3ème minute, Pinzi tacle violemment des deux pieds notre défenseur Sartor. La carte rouge est inévitable. Nous allons devoir jouer contre équipe qui va se regrouper. Padoue prend le match en mains mais il n'y a pratiquement pas d'espaces. A la mi-temps, c'est 0-0. Steph demande de presser plus haut, d'être plus agressif, de jouer la zone derrière et de monter sur tous les ballons chauds. Il faut marquer.
Padoue revient plus entreprenant et à l'heure de jeu crée la panique dans la défense d'Udine mais sans pouvoir concrétiser. Marajo et Pirri entrent pour donner plus de créativité au jeu. Mais on continue à piétiner. Et comme souvent dans ces cas-là, la décision tombe ailleurs : 83ème Di Michele part seul dans notre rectangle et trompe Chiotis (qui n'a pas touché un ballon). C'est le hold-up parfait !! Ils ont eu une seule occasion sur le match. Nous quittons la pelouse, complètement dégoûtés, écoeurés par tant de malchance. Notre spirale négative ne s'arrête toujours pas ...
Steph : "
Que dire devant une telle malédiction ? En football, tout le monde sait que ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne, cet adage se vérifie souvent, et c'était le cas aujourd'hui. Si ma position est menacée ? L’objectif de départ n’est pas de régaler la galerie, mais de maintenir le club en Série A. A ce niveau-là, nous sommes encore bien placés. Je suis confiant : nous réussirons à atteindre cet objectif"
J16 PD - Udinese 0-1
Nous sommes 8èmes mais l'Udinese et la Genoa reviennent à 1 point et comptent 1 match de moins que nous. Nous devons à présent faire face à une série de défaites comme jamais nous n'en avions connues. Il faut absolument trouver des solutions ... et des points.

A suivre ...

A venir : finalisation des transferts. Padoue va-t-il parvenir à enrayer sa série de défaites ? Le match contre la Fiorentina lui en offre en tout cas la possibilité ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

26/07/2008

Padova Story Episode 61

14 décembre 2003 J15 Padoue (5ème) - Genoa (11ème)
le onze : Soviero, Oko, Aka, Sartor, Taglia, Sorondo, Bosko, Quintana, Kallstrom, Marajo, Mushanga. Diaye est convalescent et Klimek est blessé.
L'objectif est clair : la victoire. Nous avons les moyens de le concrétiser. Et puis, il faut enrayer cette série de 3 défaites consécutives, même si elles ont été subies contre trois "grands". La Genoa reste sur quelques résultats intéressants et ne viendra certainement pas en victime consentante. C'est le dernier match avant la trêve alors autant passer l'hiver au chaud en restant sur une victoire. Attention les génois sont allés chercher un point à l'Inter, ils sont donc capables de renouveler l’opération chez nous.
Le début de match est à notre avantage, nous monopolisons le ballon mais sans approcher le but adverse. Le tournant du match survient à la demi-heure : sur la première offensive génoise, Carparelli s'élance seul dans la surface, Soviero l'accroche, pénalty ! Et Soviero se voit de sucrcroît brandir la rouge ! Voulgaris remplace Marajo pour tenter de stopper le péno mais il ne peut rien faire : 0-1. A 10 et sans grande inspiration, nous ne parviendrons jamais à vraiment inquiéter Castelazzi.
Nouvelle défaite à domicile, nous sommes vraiment dans une spirale négative actuellement (4 défaites consécutives). Du souci à se faire pendant la trêve ... Nous sommes 7èmes.
Steph : "
Rien à faire aujourd'hui, on n'y était pas et en plus, le sort était contre nous. Il faut continuer à travailler, nous avons déjà prouvé que nous possédons des qualités et les capacités nécessaires pour livrer de meilleures prestations"
J15 PD - Genoa 0-1

14 décembre : Klimek et Houssine reprennent l'entraînement après leur blessure qui les a bloqués quelques semaines. Les entraînements sont plus légers jusqu’au 2 janvier, date de la reprise du programme de remise en condition.

15 décembre : Gianluca Vialli est le nouvel entraîneur de Lecce (12ème)

16 décembre : notre coup de poker a fonctionné : après le match contre la Genoa , nous avions introduit une réclamation au sujet de l'arbitre puis fait appel de la suspension d’un match infligée à notre gardien. La fédé vient de nous signaler que la suspension est levée !

17 décembre : nous signons le contrat de Simone Del Nero, jeune (22 ans) attaquant de Brescia (Série B), déjà auteur de 8 buts en 15 apparitions cette saison. Très rapide et doté d'un bon jeu de tête, il possède toutes les qualités d'un bon attaquant. Il signe un contrat de 23k€ avec prime à la signature de 700k€. Il nous rejoindra le 1er juillet prochain. C'est notre 3ème transfert "Bosman" après Rousef et Marinelli.

22 décembre : le traditionnel repas de Noël avec tout le staff, joueurs, ... est organisé.
En cours de soirée, j'en profite pour faire un point sur le budget en cours, qui vient d'être révisé :
- "
Les Finances se portent bien, nous devrions atteindre l'équilibre en fin d'exercice voire même faire quelques bénéfices. Cela nous permettra de dégager de nouveaux moyens pour recruter. En outre, nous devrions tripler nos recettes mais un effort doit encore être fait au niveau du marketing. La mise en service de notre site de vente en ligne devrait un peu doper les ventes des produits estampillés "AC Padova".
Nous espérions libérer 3 ou 4 joueurs mais le marché est tel que nous n'avons reçu que peu de demandes de transfert jusqu'à présent. Peut-être l'ouverture du mercato le 2 janvier va-t-il nous apporter les quelques millions espérés.
Au niveau des dépenses, par rapport à l'an dernier, nous allons très certainement plus que doubler notre budget Salaires. Nous devons encore calculer le montant des dividendes à payer en fin d'année à nos actionnaires.
Nous nous sommes limités à 5,5M€ de transferts cette saison et il en sera de même en fin de saison, nous recruterons essentiellement des joueurs en fin de contrat. Les primes à la signature seront déjà conséquentes.
Enfin, des fonds ont été dégagés pour améliorer les infrastructures d'entraînement. J'espère que ce dossier sera finalisé en fin de saison
."
Je vois les visages s'éclairer à l'annonce de cette nouvelle. Il est vrai que nos structures d'entraînement sont dans un piteux état ...

24 Décembre : nous fêtons Noël chez les Mazzoco comme l'an passé.

28 décembre : Quatre joueurs décident de nous quitter à l'issue de leur contrat fin juin : Pirri, Billio, Cannarsa et Batrinu. Ça fera de la place pour les nouveaux.

30 décembre : nous entamons les négociations avec quelques joueurs, des valeurs sûres de la Série A : Binotto (flanc droit de l'Inter), Bedin (médian défensif de l'Udinese), Agliardi (jeune gardien de Brescia), Savino (défenseur de Lecce) et surtout Di Vaio (attaquant de Parme). Ces 5 joueurs constituent nos priorités.
Nous contactons également Bonazzoli (attaquant de Parme, bien connu chez nous), De Ascentis (médian défensif de Torino), Leandro (attaquant brésilien de Parme) et Bonera (défenseur de Brescia). Si nous parvenons à convaincre nos premiers choix, nous aurons recruté intelligent et amélioré grandement le niveau de notre noyau.

31 décembre : l'Inter et la Lazio gagnent leur match de retard et nous dépassent. Nous basculons à la 8ème place du classement, 8 points devant le premier siège basculant.
Je passe le nouvel an avec des amis, une soirée très animée, c'était super sympa ...

A venir : matches de reprise et transferts pour la prochaine saison ... A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story