Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/06/2008

Padova Story Episode 26

3 avril, Alzano est dans une position très délicate au classement : une 16ème place synonyme de barrages pour éviter la descente. Donc : danger ! Une équipe qui se bat avec l'énergie du désespoir est un vrai poison. Steph fait confiance à l'équipe qui s'est imposée contre Lucchese, si ce n'est Rossetti qui remplace Deola, suspendu. Comme prévu, les intentions d’Alzano sont de prendre Padoue à la gorge dès le début du match. Mais ils s'essoufflent vite et Padoue se montre dangereux en contres. 33ème, Corner donné dans le paquet par Zubov. Le jeune Rossetti (21 ans) surgit de la mêlée et frappe de la tête : c'est but ! Poteau rentrant ! Il n'en croit pas ses yeux, il vient de marquer son premier but en équipe A ! 0-1. 40ème Coup de coin donné par Zubov, c'est encore Rossetti qui surgit, le portier a complètement loupé sa sortie, c'est goal ?! Non, un défenseur est revenu dont ne sait où et dévie sur la ligne. Quelle occasion unique de tuer le match ! A la mi-temps : 0-1.
On a à peine repris depuis 3 minutes que Zubov doit sortir, douleur à la cuisse, Williams le remplace. 67ème, remplacements : Marajo et Antchouet sortent pour Speranza et Pirri. Steph veut couper les angles et préserver le résultat. Choix dangereux selon moi mais c'est lui qui décide. 83ème Del Piano d'Alzano passe Williams puis Recchi, pénètre dans la surface, pique le ballon pour son attaquant qui trompe Voulgaris de la tête : Alzano égalise : 1-1. Steph peste sur le bord du terrain. Les joueurs manquent de ressources pour donner le coup de rein nécessaire et Padoue repart avec un petit point. La victoire était largement à notre portée mais nous avons manqué d'audace aujourd'hui.
L'oreille collée au transistor, j'écoute les autres résultats : "Arezzo-Lucchese 2-1; Lecco-Livourne 1-1; Monza-Trévise 5-3; Pise-Carrarese 0-1; Cesena-Triestina 5-3; Padoue occupe la tête avec 56 points, devant Arezzo 53 et Trévise 51"
J29 Alzano - PD 1-1

J'avais un peu peur que mon amitié avec Steph ne soit mise à mal après qu'il ait appris que Tizi et moi ne nous quittons plus. J'ai décidé de lui en parler franchement et il a pris ça avec philosophie. Ils ont finalement rompu définitivement. Sa relation avec Tizi lui prenait beaucoup d'énergie et il était temps pour lui que cela se termine. Il vient d'ailleurs de trouver un charmant petit appart, un peu en dehors du Centre, sur la via ... Stefano ! Quel hasard ! Le club n'a eu que quelques coups de fil à donner, les agences étaient ravies de pouvoir compter l'entraîneur de Padoue parmi leurs clients ... Avec Tizi, je vis sur un nuage mais j'essaie de ne pas m'emballer trop vite...

7 avril, Nous recevons Cesena, 11ème, qui est loin d'être rassuré sur son sort. Leurs quelques points d'avance peuvent fondre comme neige au soleil et leur position devenir précaire au classement. Cesena est donc en quête de points pour assurer sa présence en Série C1 le plus rapidement possible.
Ce ne sera donc pas une partie de plaisir. Au niveau tactique, Rossetti est confirmé sur son flanc gauche et Williams l'est à droite. Le reste de l'équipe est classique. Dès la 2ème minute Antchouet allume déjà le gardien adverse mais sa reprise passe de peu à côté. 13ème minute, nouvelle tentative, de Madeira cette fois, le gardien s'interpose ... dans les pieds de Antchouet, qui conclut de près : 1-0. La mi-temps est sifflée sur ce score. On sent le match dominé par Padoue mais néanmoins, on sent aussi que Cesena peut revenir à tout moment. La reprise confirme la volonté padovane : Antchouet remise à droite pour Williams. Le Gallois tente et réussit un long changement d'aile vers Rossetti. Celui-ci ne se pose pas de question et centre pour Madeira qui vient conclure de la tête : 2-0, le match paraît plié !
86ème dernière occasion pour Cesena mais Voulgaris réalise le match parfait ce soir. La rencontre s'achève donc sur cette victoire 2-0. Vite, en salle de presse pour découvrir les autres résultats : Arezzo signe une belle victoire 1-2 à la Reggiana et reste collé à nos basques, Trévise partage à Triestina, ils sont désormais à 7 points et Trieste à 9, Livourne bat Spezia 2-1 et enfin, Pise, notre prochain adversaire s'impose à SPAL 1-3. Encore 4 matches à disputer ...
J30 PD - Cesena 2-0

10 avril, Demi finale aller - Coupe de la Série C
Ce soir, nous rencontrons l'extraterrestre de l'autre groupe, Ascoli, qui se balade littéralement, tant sa domination est grande : meilleure attaque, meilleure défense, et pourtant, ils ne sont pas encore champions, car Pescara réalise lui aussi une très bonne saison, et continue à s'accrocher. Nous avons donc l'occasion de nous frotter à une équipe d'un très bon niveau, dans une compétition qu'il est toujours intéressant d'afficher à son palmarès.
Le match est très serré et il faut attendre la 20ème minute pour voir la première occasion du match : Deola centre au premier poteau où surgit Antchouet mais la tête du Gabonais est détournée du bout des doigts par le portier. 26ème Ascoli s'enhardit, Bruno centre dans la surface et trouve Bonfiglio, leur buteur maison. Celui-ci n'a pas l'habitude de gaspiller de telles opportunités et marque de près 0-1. Coup dur ! Ascoli se replie complètement et il est assez surprenant de voir la crainte que Padoue leur inspire. Plus rien à se mettre sous la dent avant la mi-temps sifflée sur le score de 0-1. Ascoli a indéniablement bénéficié de plus de réussite que nous.
Au retour des vestiaires, Ascoli a remplacé deux joueurs, ils ont l'intention de jouer le résultat. Mais nous devons nous concentrer sur l'égalisation. 50ème Deola adresse un centre qui trouve Marajo, mais sa tête est déviée par le portier. Sur le corner, c'est encore Marajo qui surgit et c'est encore le gardien qui arrête. Padoue met la pression mais n'est pas récompensé. 62ème progression et tir de Madeira, au-dessus. Moment que choisit Steph pour sortir Williams et Madeira au profit de Wirtanen et Harasi. Le temps de faire rentrer ces deux joueurs et Barzagli, le jeune libero adverse, sorti dont ne sait où, s'en va marquer le deuxième but de Ascoli, c'est 0-2 dans un silence de mort ! Padoue ne mérite vraiment pas ça, mais c'est le football... 74ème Riise remplace Marajo, Steph veut lui donner un peu de temps de jeu en première, il n'y a de toute façon plus rien à faire. Le match s'achève donc sur une amère défaite qui sera très difficile à remonter là-bas lors du match retour.
PD - Ascoli 0-2

A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

20/06/2008

Padova Story Episode 25

24 mars, Lecco est avant dernier du classement, cela ne semble pas être un déplacement difficile, d'autant plus que Padoue est dans une bonne période mais méfions-nous de l'eau qui dort ! Zenga (ancien keeper de la Squadra ) a récemment remplacé Donadoni à la tête de Lecco et un changement d'entraîneur est toujours synonyme de nouvel élan...
Steph fait confiance au onze vainqueur de Livourne, Antchouet est donc titularisé car après son match fantastique, le contraire eût été difficile ! Lecco entame le match à l'assaut du but de Padoue mais on sent tout de suite que les padovans sont bien en jambes. C'est eux qui se créent les premières occasions et à la 12ème minute, une volée de Antchouet mal repoussée par le portier est victorieusement reprise par Zubov qui passait par là : 0-1. Ça débute on ne peut mieux.
23ème nouveau remarquable travail d’Antchouet qui trouve Madeira dans la surface : 0-2 au terme d'un superbe mouvement collectif achevé par les deux joueurs les plus en vue de ces dernières semaines. 34ème, ils en remettent une couche : Robinson laisse à Madeira qui efface deux joueurs avant de placer dans la lucarne, du grand art : 0-3 !
43ème minute, stupide faute de Recchi, qui aurait mérité un carton sur ce tacle, Lecco transforme le coup-franc direct et revient au score : 1-3. Score à la pause. Harasi remplace Madeira. En deuxième mi-temps, le Polonais mais aussi Marajo, Antchouet et Zubov vont tour à tour tenter leur chance sans succès, le match s'achève sur le score de 1-3, nouveau succès ! Zubov est HDM.
Grosse surprise : Trévise est battu à Alzano 1-0 ! Padoue est de nouveau leader avec deux points d'avance ! Quel championnat palpitant ! Arezzo partage encore et ne reprend donc qu'un point à Trévise, Triestina est également battu et semble marquer le pas. Une journée 100% profit !!
J27 Lecco - PD 1-3

31 mars, Lucchese a réalisé un très bon début de deuxième tour avec notamment un 13 sur 18 et, bien que leurs 3 derniers résultats soient moins brillants, il serait mal venu de prendre ce match à la légère. Steph convoque donc ses meilleurs éléments, constitue une défense d'expérience, avec de la rigueur au milieu et de l'enthousiasme devant.
Le match débute fort avec une grosse occasion galvaudée par Madeira, dont le tir est trop écrasé. 11ème minute, et alors que Padoue n'a jusqu'ici laissé aucun répit à son adversaire, Deola s'enfonce sur son flanc gauche et centre parfaitement pour la tête de Marajo. Le brésilien ne laisse pas passer l'occasion et ouvre le score : 1-0. Pendant que l'équipe se congratule et revient dans son camp, un geste m'échappe mais n'échappe pas à l'arbitre assistant : Deola, crocheté par un défenseur se fait justice d'un violent coup de pied.
Carton rouge direct sans contestation possible. Quel geste stupide !
Steph réagit immédiatement : il sort Antchouet pour Pirri, qui reprend le rôle de Deola sur le flanc. Padoue se retranche.
Mais le score ne bouge pas : 1-0 au time. La deuxième partie sera des plus soporifiques pendant 20 minutes. Moment que choisit Lucchese pour lancer ses dernières forces dans la bataille, conscient d'être proche d'égaliser. Voulgaris et sa défense ne laissent rien passer. 88ème, le temps additionnel est annoncé, Padoue joue clairement derrière pour maintenir son résultat. Dernière minute, Madeira part seul, il est accroché devant le rectangle, coup-franc. Le portugais s'applique et brosse le ballon dans la lucarne, un splendide envoi des 20 mètres, 2-0, la messe est dite... Madeira est très justement désigné homme du match. Au coup de sifflet final, je me hâte vers la salle de presse pour découvrir les autres résultats : Arezzo et Trévise partagent, Padoue possède à présent 4 points d'avance ! Il reste 6 matches.
Le lendemain, la fédération est anormalement clémente en ne donnant qu'un match de suspension à Deola. On ne va pas s'en plaindre !
J28 PD - Lucchese 2-0

1er avril (ce n'est pas un poisson !), j'appelle Tizi sur son portable et je l'invite pour un petit dîner chez moi. Elle accepte rapidement. En fait de petit dîner, j'ai mis les petits plats dans les grands : chandelles et Veuve Cliquot, vaisselle grand luxe et nappe en lin, tout comme ma tenue, très simple et épurée.
Tizi arrive vers 20h, j'ouvre et découvre une jeune femme splendide dans sa petite tunique noire dont la chute se trouve plus près des reins que des genoux. Je la fais entrer et découvre le côté pile : un dos nu qui laisse deviner qu'elle ne porte rien d'autre en dessous, ce qui permet à ses seins de se dandiner librement sous l'étoffe. Je baisse un peu les yeux et j'aperçois ses bas noirs : pas de doute, il s'agit d'un porte-jarretelles que j'aimerais bien voir de plus près...
Tizi pénètre mon humble demeure et constate qu'en fait de petit dîner, il est plutôt bien organisé ... Elle se retourne et me sourit, je fonds ... J'ouvre la bouteille de champ et je me dis que je devrais plonger dans le sceau à glace pour me calmer un peu ... Clac ! Le bouchon s'envole et nous nous retrouvons rapidement la flûte à la main, les yeux dans les yeux.
Nous échangeons quelques paroles anodines puis, un blanc, lourd et pesant. Tizi parle la première :
_ J'ai envie de toi, maintenant !
Ses paroles résonnent comme le starter d'un 100 mètres, je n'attendais que ça. Sans réfléchir, je me lève, me dirige vers elle, la prends dans mes bras et nous nous dirigeons vers le salon. Je la dépose délicatement et sans attendre, je l'embrasse goulûment tout en cherchant sous sa tunique. Bingo, le porte-jarretelles est bien là ! Je remonte un peu plus haut. Elle a vraiment tout prévu : le petit string en dentelle a été enfilé par dessus. Je crois bien que je n'ai jamais été aussi à l’étroit dans mon petit short boxer. Nos langues s'emmêlent en harmonie, elle m'ôte le pantalon avec dextérité et je la pénètre au moment où sa main se pose sur ma chute de reins.
Notre coït est bestial
_ aaah siiiii ! Cosi ! Cosi ! Vieni amore !
_ Aaaaaaaaah ! Aaaaoooooh ....
_ Oh siiiiiiiiiiii aaaaaaaaaah !
_ ...
_ ...
Nos corps enlacés ne bougent plus pendant 10 minutes.
_ Désolé Tizi, je suis venu un peu vite ...
_ Oh Naja, je n'ai jamais pris un pied pareil ! Et puis, tu as toute la nuit pour te rattraper, je ne compte pas partir tout de suite !
Je vais vous épargner les détails de la nuit torride que nous avons passée ensuite. Mais je m'en rappellerai certainement pendant très longtemps ...

A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

19/06/2008

Padova Story Episode 24

9 mars, Pour recevoir Monza en match avancé, Steph a joué sur la corde de la revanche : 4-0 lors du match aller (voir épisode 13), il fallait laver cet affront et surtout grappiller des points sur les trois premiers. Nous ne pouvons renouveler la double défaite des match aller contre Trévise puis Monza. Il faut gagner et rester en course, surtout après nos deux dernières défaites.
Padoue entame le match pied au plancher et ouvre le score dès la 6ème minute par Zubov, bien servi par Marajo, d'une "louche" qui a surpris toute la défense adverse. L'occasion que se ménage Monza à la 11ème minute sera leur unique possibilité en 1ère mi-temps. Padoue multiplie ensuite ses chances de but mais sans succès. Cependant, un énième mouvement une-deux entre nos deux médians défensifs isole Madeira qui surprend la défense et marque le deuxième but alors que l'arbitre assistant brandissait le panneau affichant le temps additionnel. 2-0, tout va bien. Les joueurs évoluent enfin à leur niveau.
50ème minute, on sent que Padoue lève déjà un peu le pied. Erreur qui peut être fatale face à de rugueuses équipes comme Monza. Ils en profitent pour revenir à 2-1 sur un long ballon qui a pris la défense de vitesse et isolé leur attaquant qui fusille Voulgaris. 4 minutes plus tard, sentant le danger, Steph remplace Sorondo et Williams par Wirtanen et Antchouet, plus offensifs, afin de mettre encore plus de pression sur leur défense et les empêcher de sortir.
Changement judicieux : 3 minutes après le remplacement, Marajo ouvre pour Antchouet seul dans le rectangle, le reste est un jeu d'enfant : 3-1. Antchouet est fou de joie : c'est son premier but officiel avec Padoue. Il court vers les gradins et s'accroche à la barrière en criant comme un fou devant les supporters rouge et blanc. Le reste du match ne sera qu'une corvée pour les deux équipes, Padoue signe une belle victoire après ses deux défaites consécutives. Zubov est désigné HDM.
Le lendemain, Pise et Livourne sont battus, Trévise est contraint au nul à Carrarese (tiens donc!) et seul Arezzo gagne parmi les équipes de tête (3-0 contre Cesena). Padoue revient à un point des deux leaders, Arezzo et Trévise. Ce championnat devient complètement dingue avec des changements toutes les semaines et personne ne semble au dessus du lot.
J25 PD - Monza 3-1

Le lendemain, Il Gazzettino souligne les choix tactiques judicieux de Steph ces dernières semaines, qui ont permis à Padoue de se retrouver à une impensable 3ème place, exception faite, sans doute, de la défaite subie à Trévise. Les journalistes soulignent également que Steph parvient à tirer le meilleur des hommes mis à sa disposition, en révélant leur talent. Bon, je crois qu'ils exagèrent un peu et je me demande même s'ils ne poseraient pas des jalons afin de soutirer des renseignements exclusifs sur les prochains transferts ...

Letizia a finalement quitté le "domicile conjugal" et s'est installée provisoirement chez Mr et Mme Mazzoco. Nous nous voyons de plus en plus régulièrement mais il n'y a toujours rien entre nous. J'ai de plus en plus de difficultés à contenir mon désir, la montée de sève du printemps n'arrange évidemment rien...

17 mars, Nouveau gros match pour Padoue qui accueille Livourne, une équipe qui joue une place en barrages.
Livourne restait sur de bonnes performances jusque début février, ce qui les a amenés en deuxième position, mais depuis lors, il n'y a eu qu'une seule victoire en 6 matches et ils sont redescendus à la 5ème place. Padoue a une nouvelle fois l'occasion de renvoyer un adversaire direct à plusieurs longueurs.
Pas de gros changements si ce n'est la première titularisation de Antchouet en soutien d'attaque derrière Madeira. Logique après sa très belle prestation contre Monza. Surprise, Livourne entame le match sur un mode offensif, ce qui gêne notre équipe qui ne peut pas développer son jeu habituel.
22ème, Marajo centre pour Antchouet dont la reprise s'écrase sur le montant. 26ème minute, superbe travail de Zubov sur son flanc, son centre aboutit sur la tête de ... Antchouet et cette fois ça fait mouche : 1-0. Le Gabonais est intenable depuis le début du match.
A la mi-temps : 1-0, Padoue tient le bon bout, aussi bien dans la forme que dans le résultat. Nous parvenons de mieux en mieux à gêner nos adversaires. Steph en profite pour faire rentrer Wirtanen à la place de Zubov. En début de seconde période, Livourne s'octroie sa première occasion du match, bien bloquée par Voulgaris. 52ème, ballon mal renvoyé par la défense adverse, récupéré par Antchouet qui glisse à Madeira esseulé dans le rectangle, le Portugais reprend de la tête, du gâteau : c'est au fond 2-0 ! Décidément, Antchouet est partout ! A 2-0, Steph sort Sorondo en peu usé et fait rentrer Braithwaite. 65ème, Wirtanen se balade sur son flanc et centre dans la surface, Marajo casque d'or surgit et place une tête imparable : 3-0, son 10ème but de la saison. C'est devient lourd pour Livourne ! 73ème premier tir cadré de nos adversaires, bien capté par Voulgaris. Il n'y aura plus d'autres occasions, Padoue l'emporte méritoirement 3-0. Antchouet est évidemment HDM.
Arezzo partage à Lumezzane (0-0), Trévise étrille Albinoleffe 4-0, Triestina gagne aussi. Padoue est seul à la 2ème place, toujours à un petit point de Trévise. Mazzoco est aux anges, les sponsors reviennent en force avec ces bons résultats ! Dans une région aussi riche que le Veneto, nos perspectives d'avenir sont réjouissantes !
J26 PD - Livourne 3-0

20 mars cette fois, ce sont des émissaires du Dinamo Kiev qui viennent aux nouvelles concernant Sinigaglia. L'offre de 550.000 Euro rejetée. J'ai pourtant insisté auprès de Steph, rien à faire, il reste intraitable sur la vente de ses joueurs et ne veut rien lâcher, sauf offre mirobolante. A moins qu'il ne veuille me montrer qu'il est bien le seul maître à bord ?
A suivre bientôt un épisode très, très chaud à ne pas manquer ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

18/06/2008

Padova Story Episode 23

3 mars, C'est sans doute LE match de l'année ! Historiquement, Trévise a toujours été le rival N°1 de Padoue mais aujourd'hui, c'est aussi la première place du classement qui se joue ! Et peut-être, au bout du compte, la montée en Série B ! Pourvu que notre équipe évite de renouveler la piètre prestation de Triestina ! Pirri est cette fois titularisé d'entrée. Le match commence doucement. 30ème, le trévisan Orlando s'engouffre en solo sur l'aile gauche et envoie un centre précis qui trouve son attaquant, frappe en un temps et but, Trévise mène méritoirement 1-0. Ils se replient ensuite et attendent la mi-temps avec leur maigre avantage, en utilisant la même tactique que lors du match aller (voir épisode 13). A la mi-temps : 1-0, Steph en profite pour sortir Deola, légèrement touché, au profit de Williams, souvent décisif ces derniers temps.
Le match reprend et cette fois Trévise repart à l'attaque. Steph, croyant revoir une équipe telle qu'en fin de première mi-temps, n'a pas prévu cela et manque d'arguments tactiques pour contrer la furia trévisane.
59ème, frappe de Chiappara pour Trévise, contré par Voulgaris mais dans les pieds de De Francesco. Voulgaris a un réflexe malheureux : il embarque le pied d'appui de De Francesco : Penalty indiscutable ! L'arbitre est encore gentil, il ne brandit aucun bristol à notre gardien. De Francesco convertit le péno : 2-0 et le match est terminé pour Padoue, à nouveau décevant. Padoue prendra la fin de match à son compte mais, mis à part un tir de Marajo sur la barre, avec un jeu tellement stéréotypé qu'ils ne se créent que peu d'occasions franches. Trévise prend ses distances au classement, nous avons en effet 3 points de retard.
Cette fois, Mazzoco est furieux : "tout mais pas une défaite contre nos rivaux, de quoi avons nous l'air à présent ?! Deux défaites sur une saison !"
Triestina et Arezzo gagnent mais Pise est battu par Livourne. Padoue bascule à la 4ème place. Il reste 10 matches et le classement en tête est très serré. Je ne sais pas si nous parviendrons à revenir après le coup que nous venons de recevoir ...
J24 Trévise - PD 2-0

Une fois n'est pas coutume, Letizia nous avait rejoint pour ce court déplacement (Padoue et Trévise ne sont distants que de quelques dizaines de kilomètres). A l'issue de la conférence de presse, alors que Steph et Letizia auraient dû partir ensemble, une violente dispute les sépare. La présence de Mazzoco et sa mauvaise humeur n'arrange rien. Letizia se dirige vers moi alors que Mazzoco et Steph sont en train de s'expliquer :
_ Naja, ça ne dérange pas si je t'accompagne ?
Je vois déjà tous les regards dirigés vers nous et la rumeur qui pourrait surgir. Surtout après notre piètre prestation du jour.
Bon, remettons les choses en place : je suis Directeur Financier du club avant tout, et donc au service de mon Président, donc de sa fille !
_ Viens, je vais te ramener chez toi ...

Dans la voiture, Letizia se confie comme jamais. J'avais eu droit à la vision de Steph, pas vraiment à celle Letizia. Les deux points de vue sont radicalement différents. Steph m'a décrit Letizia presque comme une demi folle. Hors, au contraire, j'ai toujours eu droit à une personne d'apparence saine et équilibrée, quoique chamboulée par la situation actuelle. Mais toujours aussi belle ...
_ Je ne peux plus supporter de vivre avec lui. On se dispute constamment. Je manque de repères à présent. Et nos gros câlins sont de plus en plus rares…
Letizia aurait-elle un gros appétit sexuel ?
_ Tu as déjà envisagé une solution ?
_ Je vais quitter l'appart, c'est décidé. Je pense loger chez parents quelques semaines. Dans un premier temps, pour lui laisser le temps qu'il trouve le sien. Je ne veux pas le mettre dehors mais c'est encore chez moi. Quelle galère de me retrouver chez eux...
_ Tu n'as pas une amie qui pourrait te dépanner ?
_ Ah ne m'en parle pas ! Elles ne pensent qu'à se trouver un mari pété de thunes et à se faire engrosser.
_ A se faire quoi ?
_ Engrosser, mettre en cloque quoi !
(Mais où a-t-elle appris ce vocabulaire ?)
_ Ah oui ! Un sport que tu n'as pas envie de pratiquer ?
_ Alors là, les gosses, très peu pour moi !
Elle commence vraiment à me plaire cette Tizi, pourvu que je parvienne à me contenir jusqu'à Padoue ...

Sortie Padova Est de l'autoroute A4, j'ai beaucoup de difficultés à m'empêcher de regarder ses jambes dépasser de sa jupe trop courte. A chaque changement de rapport, je dois retenir ma main pour éviter qu'elle ne glisse un peu à droite et se pose sur sa cuisse. Mais je me tiens. Plus que quelques minutes ...
Nous arrivons devant son appart. J'arrête le moteur.
- Bon, voilà, tu es arrivée. Je peux rester un peu si tu as peur de rester seule ...
- Non, ça va aller, c'est très gentil à toi de m'avoir raccompagnée.
(Ses yeux sont d'une douceur infinie, j'ai très envie de l'embrasser ...)
- Ok, comme tu veux, si tu as besoin de quoi que ce soit, appelle moi, n'hésite pas ...
(Aaaaaah, j'vais craqueeeeeeer !!)
- D'accord Naja, Bonne nuit
Elle se tourne vers moi, je tends la joue ou ... non, elle pose simplement ses lèvres sur ma joue pour y déposer un tendre bisou d'amitié.
Et c'est déjà beaucoup ...

A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

17/06/2008

Padova Story Episode 22

16 février, Il ne faut pas se le cacher, c'est un match au sommet : Arezzo est actuel 3ème au classement et veut justifier son parcours en accrochant quelque chose ici. De plus, le match a été avancé car il sera télévisé. Pour Padoue, c'est l'occasion de se débarrasser d'un adversaire direct. L'équipe est reconduite, excepté Braithwaite qui remplace Sorondo au poste de milieu défensif (l'uruguayen s'est blessé hier et sera absent pendant deux semaines). C'est bien connu, on ne change pas une équipe qui gagne.
Manifestement, Arezzo joue pour un point, ils sont repliés et craignent manifestement notre équipe.
Malgré quelques occasions, dont un tir sur la barre, la mi-temps sifflée sur le score de 0 à 0, Padoue mérite mieux, c'est incontestable. La deuxième mi-temps recommence comme la première : insipide et sans opportunité. Il faut attendre l'heure de jeu pour voir Madeira une nouvelle fois échouer. Mais bon dieu, ça va rentrer ou quoi ? A ce moment, Steph sort Marajo et Zubov pour Pirri et Williams, il faut tenter quelque chose. Sur la remise en jeu, Williams récupère un long ballon de la défense, croise à gauche pour Deola. Ce dernier centre dans la surface, Williams a très bien suivi et place en demi-volée hors de portée du gardien : 1-0, changement gagnant !
Arezzo change de tactique et se porte un peu plus à l'avant mais se découvre. Dans le temps additionnel, nouveau centre précis de Deola qui trouve Pirri. Il ne se pose pas de question et frappe : c'est au fond : 2-0. Deux changements gagnants, bien vu Steph ! Deola est sans surprise désigné homme du match. Les ballons venant de son flanc ont posé beaucoup de problèmes à Arezzo.
Le lendemain, Livourne est battu chez lui, Pise gagne à Spezia et Trévise gagne face à Cesena.
Au classement, Arezzo est relégué à 5 points, Trévise est second à 3 points. Nous nous accrochons à notre leadership.
Dans les vestiaires, je vois Mazzoco tout sourire. Jamais il n'aurait imaginé tel scénario au début de la saison : son équipe chérie joue la tête ! Cela lui permet de laisser de côté les problèmes familiaux de sa fille qui n'a pas pu éternellement masquer ses colères, les parents se rendant compte que quelque chose n'allait pas ...
J22 PD - Arezzo 2-0

Durant la semaine, Steph se confie un peu. Il se pose énormément de questions sur sa relation avec Letizia. Il se demande même s’ils ne sont pas au bout d'une belle histoire. Leurs continuelles disputes minent une relation sur le point d'imploser. J'essaie de lui remonter un peu le moral mais je sens aussi qu'une porte est en train de s'ouvrir. Est-ce celle de la boîte de Pandore ??

24 février, Déplacement difficile à Triestina (8ème). A part une défaite à Arezzo il y a deux semaines, cette équipe engrange les victoires depuis la reprise. Il faut s'en méfier. Braithwaite est reconduit au milieu défensif puisque Sorondo est toujours blessé. L’anglais a livré un bon match face à Arezzo.
Dès le début du match, on sent que Padoue n'y est pas. Pourtant, à la 10ème minute, Harasimowicz fait illusion en frappant la barre. Mais après cet éclair, la grisaille : un festival de mauvaises passes. Padoue ne joue pas comme un leader, ni à sa juste valeur, c'est évident. 24ème, le ballon rebondit sur plusieurs jambes dans notre rectangle avant de trouver leur attaquant qui ajuste Voulgaris de près : 1-0 pour les locaux. En mon for intérieur, je me dis que les carottes sont cuites. Voulgaris réalise quelques miracles pour préserver le score jusqu'à la mi-temps.
Le match reprend mais reste toujours aussi gris et terne. On ne sent pas la motivation de la semaine dernière. Malgré cela, à la 71ème, Madeira désaxe Williams sur l'aile droite. Son centre trouve Pirri esseulé sur le flanc gauche, il ajuste sa frappe en prenant le gardien a contre-pied, égalisation inespérée : 1-1 ! Malheureusement, cinq minutes plus tard, Padoue ne va pas parvenir à conserver le point du partage. Une frappe surpuissante est déviée on ne sait comment par Voulgaris mais c'est un attaquant adverse qui traînait par là qui propulse le ballon au fond des filets. A un quart d'heure du terme, Triestina reprend définitivement l'avantage 2-1.
A bout de souffle aujourd'hui, Padoue concède sa 6ème défaite de la saison, défaite doublement amère car son adversaire était prenable et surtout, Trévise revient à sa hauteur avant un importantissime Trévise - Padoue la semaine prochaine !! Pise et Arezzo, également vainqueurs, reviennent à deux points.
J23 Triestina - PD 2-1

Durant la semaine qui suit, les journaux ne parlent que du derby contre Trévise. La position de Padoue et de Trévise au classement donne un nouvel intérêt à cette rencontre qui constitue également une revanche : à l'aller, Trévise était venu s'imposer à Padoue (voir épisode 13). Enfin, Padoue ne peut se permettre deux défaites de rang, sous peine de perdre sa première place. Bref, beaucoup d'éléments que les journaux locaux analysent en long et en large pendant la semaine, avant ce match d'une importance sans doute capitale.

De mon côté, je ne peux m'empêcher d'envoyer des texto à longueur de journée à l'intention de Letizia. C'est plus fort que moi, une envie irrésistible, une force inconnue. Vous appelez ça comment vous ?

A suivre avec, au menu du prochain épisode, le match contre Trévise (et la possibilité de s'isoler en tête ou de laisser s'échapper nos adversaires, serait-ce déjà le titre qui se joue ?) et un nouveau clash entre Steph et Letizia (vais-je ramasser les morceaux ?)

A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story