Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/08/2008

Padova Story Episode 70

22 mars 2004 Akassou, peu utilisé ces derniers temps, se blesse au tibia et sera absent une dizaine de jours.

25 mars la Juve est battue 2-0 à Lille, les italiens ont eu chaud mais se qualifient néanmoins pour les demi-finales de la coupe de l'UEFA.

26 mars l'égyptien Ibrahim Said, en test à Padoue, n'a pas convaincu, il quitte le club. Nous accueillons par contre le nigérian Collins Osunwa, 19 ans, Buteur et très courtisé ces derniers temps. Il est vrai qu'il est pourvu de grosses qualités offensives. Nous le pistons depuis 18 mois. Il effectue un test de 3 semaines.

27 mars les matches amicaux internationaux ont lieu, voici un point sur nos joueurs :
Biélorussie - Islande 4-1 : Stripeikis joue 90 minutes et inscrit 2 buts. Grand match de notre attaquant.
Pays de Galles - Chypre 5-1 : Williams entre à l'heure de jeu et livre une prestation honnête pendant une demi-heure.
Pologne - Russie 3-0 : Klimek fête sa première cape avec deux buts et le statut d'homme du match ! Harasi n'était pas sur la feuille de match.
Roumanie - Yougoslavie 2-0 : Bosko a joué 90 minutes pour sa première cape. Il était aligné sur le flanc gauche et sa prestation a été bonne.
Ecosse - Grèce 0-2 : Chiotis est resté sur le banc.
Slovénie - Slovaquie 1-0 : Brulc est resté sur le banc.

28 mars Les convocations internationales tombent sur notre téléscripteur : les matches de qualification aller - retour pour la coupe du Monde vont bientôt commencer en Afrique (ils sont prévus pour les 10 et 24 avril) : Mushanga, Antchouet, Oko et N'Diaye sont sélectionnés. Notre match contre Milan, initialement prévu le 11 avril, est reporté au 14 avril à cause de ces absences. Une bonne nouvelle !

31 mars Akassou revient aux affaires ! Sa blessure n’est plus qu’un lointain souvenir.

31 mars J28 Ternana (16ème) - Padoue (10ème)
Le onze : Voulgaris, Sbrizzo, Mexès, Oko, Sorondo, Diaye, Brulc, Kallstrom, Wirtanen, Klimek et Stripeikis. Taglia est toujours blessé.
Après la remarquable prestation de Klimek à l'occasion de sa première cape avec la Pologne , on ne pouvait pas ne pas lui donner sa chance, tout comme Stripeikis. Ce sera une première pour ce duo. Voulgaris réintègre l'équipe pour laisser Chiotis méditer sur ses relances catastrophiques. Brulc est confirmé sur son flanc gauche, il est récompensé pour sa régularité. Sartor, comme prévu, quitte l'équipe où l'on souligne le retour précieux de Sbrizzo. Mexès est lui aussi confirmé. Sorondo assure l'intérim en l'absence de Taglia. Wirtanen a remplacé le très pâle Quintana. Contre Ternana, il faudra assurer et reprendre un peu de couleurs après nos piètres sorties de ces dernières semaines (4 points sur 18!). Même contre un mal classé, nous devrons être très prudents. Une remarque de bon augure : en quatre matches, nous n'avons jamais perdu contre Ternana !
Ternana nous met la pression dès les premières secondes et on doit faire le gros dos. On joue à peine depuis 5 minutes que N'Diaye y va d'un tacle trop appuyé. La sanction est sans appel : carton rouge direct ! On va devoir disputer tout le match à 10 ! 11ème minute, Miccoli se voit refuser un but qui semblait tout à fait valable. Le sort s'équilibre. On souffre et on perd à nouveau beaucoup de duels. 43ème nouveau coup dur : Sbrizzo est blessé et doit sortir. Le sort s'acharne décidément sur nos meilleurs éléments. Akassou fait son entrée. Mi-temps : 0-0. On fait avec les moyens du bord à présent. Comble de tout, Sorondo se plaint du genou. On va essayer de sauver un point, mais s'ils continuent à nous bousculer comme cela, on ne tiendra pas très longtemps. Cependant, dans le troisième quart d’heure, Klimek et Strip ont lancé deux contre-attaques intéressantes. C'est peut-être la clé du match.
Reprise, Ternana est moins dangereux, la pression retombe. 70ème Sorondo crochète Miccoli dans la surface. C'est évident pour tout le monde que l'arbitre va désigner le rond fatidique. Mais il tend les bras pour indiquer que le jeu continue. On n'est pas malheureux sur cette phase ! Steph en profite pour faire entrer Madeira à la place d'un Strip bien discret.
92ème fin du match, on sauve un point dans un match où il a plus été question de hourra football que de technique raffinée. Nous n'avons pas cadré un seul envoi digne de ce nom. Une faiblesse offensive criarde. Chapeau à Oko et Voulgaris qui ont bien sorti leur épingle du jeu, tout comme Akassou, qui a apporté sa pierre à l'édifice défensif. On n'a pas pris de but, c'est déjà un point positif. Pas de gros point négatif à mettre en relief au niveau individuel, si ce n'est Kallstrom, très bon en première mi-temps mais qui s'est éteint en seconde.
Steph : "
On s'en sort finalement pas trop mal après un début très difficile. Nos adversaires nous ont vraiment malmenés et ont pratiqué un jeu que j'aimerais voir plus souvent de la part de mon équipe. Ils méritaient sans doute de gagner mais nous avons pu puiser des forces pour résister dans la tempête."
Dans les vestiaires, le verdict est sans appel pour Sbrizzo : un mois d'indisponibilité, il est touché à l'aine.
Bologne est battu 1-0 à Ancone, la Samp est battue 3-1 à Milan, Udinese gagne 2-0 contre l'Atalanta et enfin Vicence partage 1-1 face à Palerme. Nous restons 10èmes et ne comptons plus que 8 points d'avance sur la 15ème place...
J28 Ternana - PD 0-0

N'Diaye est suspendu pour une journée suite à son carton à Ternana. Soit le minimum prévu par le règlement.

1er avril Taglia reprend les entrainements. Après l'expulsion de N'Diaye, on a bien besoin de lui !
La presse parle beaucoup de l'entrée en bourse de la Fiorentina qui devient du même coup Société Anonyme. C'est un accord établi dans le cadre de sa restructuration : les dettes du club ont été transformées en actions, ce qui a permis au club d'apurer artificiellement une partie de ses dettes en basculant son passif d'un poste à un autre. Le principe est connu des entreprises qui connaissent des difficultés financières et proposent à leurs créanciers d'intégrer le capital. Le club toscan, menacé de faillite, est donc (provisoirement ?) sauvé.

1er avril Notre proposition de contrat à Collins Osunwa (contrat de 10k€ pour 5 ans et prime de 325k€) a été acceptée par le joueur, international espoir nigérian. Notre staff a été unanime sur les qualités du joueur et nous ont encouragé à le signer très vite. Espérons qu'il s'intègre rapidement ...

2 avril, la suspension de N'Diaye passe à trois matches. Nous décidons de faire appel. Le lendemain, nous recevons la réponse de la fédé : la suspension est confirmée. Un mauvaise nouvelle ...

3 avril match avancé : Samp - Roma 0-1, les romains ne laissent pas la moindre chance à leurs adversaires, même si la décision n'est tombée qu'en seconde période ...

Demain, le derby contre Vicence, un match à "6 points" comme on dit. La guigne qui s'abat sur Padoue va-t-elle s'arrêter quelque peu ?? A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

03/08/2008

Padova Story Episode 69

14 mars 2004, dans la soirée, Steph et moi-même recevons Mexès dans mon bureau. Après ses bonnes prestations, nous lui proposons de signer un nouveau contrat de 4 ans nettement revu à la hausse (22k€ au lieu de 15) mais surtout sans clause de départ. Un arrangement qui devrait satisfaire les deux parties. Philippe a déjà reçu un exemplaire de notre proposition et doit signer ce soir. La prime à la signature de 150k€ devrait achever de le convaincre.
_
Alors Philippe, tu as pris ta décision ?
_
Oui, j'ai signé les documents, voici votre exemplaire. Je pense vraiment lancer ma carrière ici. Lorsque j'ai vu les convocations internationales ce matin, j'ai pris ma décision. Je suis certain de prendre une autre dimension à Padoue. Et mister Stephane fait du très bon travail. Je suis heureux ici.
_
Bien, je suis ravi que tu te sentes bien parmi nous, n'hésite pas à venir nous voir si tu rencontres un problème. Et poursuis tes cours d'italien pour que ton intégration soit meilleure encore. La prime te sera versée en fin de mois.

Une solide poignée de main clôt notre entretien. Mexès sera avec nous jusqu'en juin 2008 ...

16 mars retour d’Adriano aux entraînements. Malgré ses faibles performances, on en aura besoin en cette fin de saison pour assurer la rotation et les solutions de rechange en milieu de terrain.

16 mars : la Lazio et la Roma se qualifient pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Le lendemain, l'Inter est battu 0-1 chez lui par Liverpool et quitte la compétition par la petite porte alors que son voisin et éternel rival, Milan, partage 0-0 à Paris, assurant ainsi sa participation aux quarts de finale. Il y aura trois représentants transalpins en quart de finale !

18 mars En UEFA, en quart de finale aller, la Juve, dernier représentant italien à ce stade de l'épreuve, ne laisse aucune chance aux lillois : 3-0.

20 mars Nous lorgnons sur Zimonjic, un médian défensif gaucher yougoslave de 25 ans, depuis un certain temps, mais il préfère signer à l'Etoile Rouge de Belgrade pour un contrat nettement inférieur à celui que nous aurions pu lui proposer.

21 mars J27 Padoue (10ème) - Bologne (9ème)
Le onze : Chiotis, Oko, Mexès, Sartor, Sorondo, Diaye, Brulc, Kallstrom, Quintana, Strip et Madeira. Sbrizzo est suspendu et Taglia est blessé.
Sorondo est reconduit au médian défensif en l'absence de Taglia. Oko remplace Sbrizzo suspendu. On lui a demandé de lever un peu le pied (voir épisode 67). On espère que Sartor va un peu se décarcasser et montrer de quoi il est capable. Brulc est confirmé à gauche alors que Quintana, jugé plus dangereux que Wirtanen, est aligné à droite. Strip profite de la sortie de Sinig pour reprendre sa place. Kallstrom retrouve son poste de meneur. On a un beau coup à jouer aujourd'hui mais en évitant le jeu produit contre la Samp par exemple. Steph a utilisé cette rencontre référence en vidéo montage pour illustrer tout ce qu'il fallait éviter. Bologne est en config 532 avec des ailiers très offensifs et un Locatelli dans l'axe dont Mexès aura la charge. Leurs deux attaquants, Ferrante et Ventola sont très dangereux (24 buts et 10 passes décisives à eux deux). Nous sommes prévenus.
La première occasion du match est pour Bologne, tir de Ventola non cadré. Puis peut-être un tournant : Locatelli se blesse tout seul et laisse sa place à Meghni. 9ème perte de ballon de Madeira, long ballon de Wome que nos défenseurs laissent échapper, Ferrante ne loupe pas l'aubaine : 0-1. 26ème tentative de Madeira ... Poteau ! 35ème, Steph perd patience, il sort Sartor qui laisse trop de liberté à Ferrante, et fait rentrer Stellini. 38ème Chiotis sort un ballon brûlant d’Olive et sur le contre, Kallstrom a une belle opportunité mais il tire à côté. Mi-temps 0-1, Padoue n'a strictement rien montré à part la frappe de Madeira sur les bois. Steph tente quelque chose et bouscule un peu l'équipe qui évoluera en seconde période avec un seul médian défensif et un milieu de terrain renforcé.
48ème scène déjà connue : après un remarquable arrêt, Chiotis relance n'importe où, Nervo récupère, Ventola échappe à la défense et inscrit le deuxième but 0-2. Combien de fois a-t-on répété à Chiotis que ses relances doivent être courtes et dans les pieds ??? On est vraiment en-dessous de tout aujourd'hui, on touche le fond de la médiocrité. Kallstrom sort pour Bosko. Nous allons ensuite reprendre un peu l'initiative mais nous sommes toujours aussi peu créatifs devant. Le match s'achève donc sur ce score logique de 0-2. Prestations individuelles catastrophiques sauvées de justesse par trois ou quatre joueurs en fin de match. De l'autre côté, ils ont livré un match brillant, plein de réalisme offensif et de rigueur défensive. Chapeau à Wome qui confirme ses belles dispositions actuelles.
Steph : "
Deux erreurs individuelles nous coûtent encore des points mais au-delà de ce constat, il y a la manière, déplorable, d'aborder le match. J'ai l'impression que certains ne veulent pas se montrer à leur niveau ou pire, veulent tirer Padoue vers le fond. Je ne le tolèrerai pas. Oui, je suis en colère car nous n'offrons pas à nos nombreux supporters le plus élémentaire jusqu'au-boutisme qu'ils sont en droit d'attendre des joueurs. Je veux des guerriers sur le terrain, je n'ai vu que des pipelettes de quartier".
La conférence de presse est tendue, les journalistes reviennent avec leur rumeur de démission et insinuent ouvertement que le coaching de Steph est sans doute la cause des errements défensifs de Padoue. Steph est outré par ses insinuations et quitte précipitamment les débats. Tizi a tout le mal du monde à calmer les esprits qui s'échauffent, les journalistes se sentent eux aussi vexés de se faire planter comme ça. Ambiance !
L'Udinese partage à la Juve 1-1, la Genoa est laminée 4-1 à Lecce. Nous sommes 10èmes avant les matches de la Samp et de Vicence.
J27 PD - Bologne 0-2

Après la rencontre, excédé, Steph vient me voir et me demande de rédiger une note disciplinaire à l'attention de Sartor. Il devait être un leader, un élément de base de notre ascension. Il n'est devenu au contraire qu'une des causes de nos tourments actuels. Je lui demande de laisser passer la nuit et d'y réfléchir demain à tête reposée. Il faut que cette tension retombe un peu ...
Dans la soirée, la Samp bat Vicence 2-1 et prend ses distances avec nous. Nous comptons à présent 5 points de retard sur la 9ème place et sentons le souffle de Genoa et Vicence dans notre dos.

22 mars Taglia reprend les entrainements légers suite à sa blessure au pied. Steph pénètre dans mon bureau :
_
J'ai bien réfléchi cette nuit : on sanctionne Sartor ! Je ne supporte plus ses prestations en-dessous de tout.
_
Tu es conscient des tensions que tu risques de créer dans le noyau ?
_
Il faut faire prendre conscience au groupe qu'on ne peut pas se permettre n'importe quoi ici !
_
Bon, Ok, comme tu veux. J'appelle le joueur ...

20 minutes plus tard, Luigi Sartor est prévenu de son amende pour "prestation indigne d'un joueur de niveau international" comme lui. Son statut de joueur indispensable est revu à la baisse. Steph a finalement accepté de ne lui adresser qu'un avertissement plutôt qu'un match de suspension, en plus d’une amende de 2.000 euros. Le joueur, contrairement à ce que je pensais, accepte son avertissement et présente ses excuses devant tout le groupe pour sa piètre prestation contre Bologne.

Ouf, la crise que nous redoutions est désamorcée ...

Demain, un déplacement délicat à Ternana, Steph parviendra-t-il à éteindre l'incendie qui couve avec les journalistes ? À suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

02/08/2008

Padova Story Episode 68

3 mars 2004 : match aller de la finale de coupe d'Italie : la Lazio s'impose 0-2 à la Genoa et prend une sérieuse option sur la victoire finale.

6 mars après midi : matches avancés de la 25ème journée : Inter - Vicence 1-0, Lecce - Milan 1-6 !! Un festival Inzaghi avec déjà 5 buts inscrits à La mi-temps.

6 mars J25 Palerme (18ème) - Padoue (11ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Mexès, Sartor, Taglia, Diaye, Brulc, Kallstrom, Wirtanen, Madeira et Sinigaglia. Oko est suspendu, Adriano est blessé.
On revient à une formation à double rideau défensif, Bosko laissant sa place à N'Diaye. Steph tient parole : Brulc, Wirtanen, Mexès, Sartor et Sinigaglia sont sur la feuille de match. Ils reçoivent une nouvelle chance, à eux de la saisir. Palerme est privé de trois de ses meilleurs éléments. Evidemment, sa dernière place, loin derrière les autres, ne plaide pas en sa faveur mais ne nous laissons pas endormir pas tous ces éléments et jouons notre match.
De fait, Palerme nous met la pression dès le début du match et nous sortons très difficilement. Néanmoins, Madeira profite d'un contre rapidement mené pour ouvrir le score 0-1, contre le cours du jeu. On profite un peu des circonstances de jeu. Ce but endort tout le monde et on atteint la pause sans se mettre d’autre phase intéressante sous la dent.
En début de seconde période, Madeira a encore une belle opportunité au bout du pied mais il la gâche. 64ème Bosko entre pour Kallstrom. 72ème mauvaise nouvelle : Taglia, un de nos joueurs parmi les plus réguliers, sort sur blessure. Sorondo le remplace. Le match s'achève sans autre fait de jeu, Padoue s'impose donc 0-1 et reprend son souffle après trois défaites consécutives. Tagliaferri, HDM ce soir, nous manquera beaucoup. Chapeau à N'Diaye, Brulc et Madeira qui ont tiré l'équipe vers le haut. Et que dire de Chiotis qui est parvenu à maintenir ses filets inviolés.
Steph : "
Service minimum ce soir, c'est vrai, mais nous avons retrouvé une rigueur qui nous avait fait défaut ces derniers temps. Si je sauve ma peau ce soir ? Je pense que notre Président a été clair cette semaine : ma position n'a jamais été menacée. La presse devrait se contenter de relater les faits et arrêter de lancer des rumeurs pour gonfler leurs colonnes..."
J25 Palerme - PD 0-1
Au classement, on se hisse provisoirement à la 8ème place.

Les kinés nous informent que Tagliaferri sera absent pour trois semaines pour cause de cheville tordue. Une très mauvaise nouvelle.

7 mars 25ème journée, la suite : Samp - Bologne 1-1 et Udinese - Ancone 2-1. Nous sommes 10èmes, à 1 point de la Samp et 2 de la Juve , battue 0-1 à domicile par la Genoa.

9 mars Une offre de 190k€ nous parvient de Bastia pour Batrinu. Le roumain est en fin de contrat en juin et on risque de ne rien récupérer pour ce joueur. Steph accepte l'offre des corses, d'autant plus que nous avions été très bien reçus là-bas lors de notre stage de début de saison et que nous souhaitons conserver ces bonnes relations.

10 mars : les dirigeants corses débarquent pour rencontrer Batrinu. Les négociations ne s’éternisent pas et le roumain signe rapidement son contrat. Le transfert aura lieu le 30 mai prochain.

11 mars : nos kinés confirment leur verdict : Williams risque d'encore souffrir de son problème à l'aine et ils préconisent donc l'opération. Nous postposons la décision finale pour la fin de saison, le gallois pouvant nous être utile dans la dernière ligne droite.

13 mars J26 Ancone (17ème) - Padoue (10ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Mexès, Sartor, Sorondo, Diaye, Brulc, Bosko, Wirtanen, Sinigaglia et Madeira. Taglia et Adriano sont blessés
En l'absence de Taglia, c'est Sorondo qui occupera le premier rideau défensif en compagnie de Diaye. Bosko est aligné en meneur pour laisser Kallstrom souffler un peu. Brulc, Wirtanen, Mexès et Sinigaglia reçoivent la dernière chance de leur triptyque. Soit ils confirment soit ils retournent en réserve. Ancone est avant dernier et souffre cette saison après son improbable parcours de la saison dernière. La Série B est très proche. Mais attention, ils viennent quand même de battre Palerme chez eux.
Le match commence gentiment, Padoue est bien en jambes et contrôle les échanges. Mais Ancone rentre lui aussi dedans si bien qu'on sent que la décision peut tomber dans un sens ou dans l'autre. On pense bien qu'elle tombe à la demi-heure avec ce but de Montervino mais l’attaquant était hors-jeu. Bosko, touché au tibia, doit laisser sa place à Marajo. 0-0 score à la mi-temps. Pas de changement pour la reprise.
66ème Strip remplace Sinig pour donner plus de profondeur à notre jeu. 72ème Wirtanen renverse le jeu pour Brulc dont la frappe en deux temps trompe le gardien : 0-1 ! 91ème alors que nous tenons notre victoire, un nouveau ballon provient des flancs et illustre notre faiblesse dans le jeu aérien : Franceschini égalise à la dernière minute : 1-1. On loupe une belle occasion de l'emporter. Néanmoins, il faut reconnaître que le nul est logique sur l'ensemble du match. Seul Diaye a évolué à son niveau, Sorondo déçoit tout comme Sinig qui quitte sans doute définitivement l'équipe A. A noter que Sbrizzo sera suspendu pour le prochain match pour cause d'abus de cartons jaunes.
Steph : "
C'est décevant évidemment. Je crois que, à circonstances identiques, l'an dernier, nous nous serions imposés facilement. Mais cette saison, tout est plus difficile, même contre des équipes réputées plus faibles. Nous n'avons pas imposé notre jeu ni tenté de prouver que nous étions meilleurs. Le nul semble donc logique."
J26 Ancone - PD 1-1

14 mars : A l'issue de l'entraînement matinal, Steph réunit tous ses joueurs pour leur faire une annonce. Les joueurs se demandent bien de quoi va leur parler leur entraîneur. On parle déjà de démission, surtout après tous les commentaires que la presse a pu écrire. Il est 11h30, tout le monde est là, Steph prend la parole :
_
Je ne vais pas garder le mystère plus longtemps : si je vous ai réunis ce matin, c'est pour vous annoncer une (ou plutôt plusieurs) bonne(s) nouvelle(s) : Ce week-end, nous avons reçu, au siège du club, des documents officiels (fax ou télégrammes) de fédérations nationales concernant des convocations internationales pour certains d'entre vous. J'aurais pu vous l'annoncer personnellement mais je pense qu'il s'agit là d'une bonne occasion pour vous féliciter du travail que vous avez accompli pour arriver à ce niveau. Je reste persuadé que nous n'en resterons pas là et que d'autres convocations suivront bientôt, cette saison ou la prochaine.
_
Vous savez déjà que Stripeikis, Williams ou Brulc font partie du noyau international de leur pays. Mais il y en a d'autres qui sont appelés pour la première fois. Voici les noms : Boskovic, Klimek, Harasimowicz et Chiotis. A tous, bravo et continuez à travailler comme cela, nous pouvons amener Padoue à un niveau plus élevé grâce à l’expérience internationale que vous allez acquérir.
_
J'espère que vous serez amené à fêter votre première cape internationale, revenez en tout cas avec plein d'expérience ...

A l'issue de cette réunion, Steph s'isole avec Stratos pour évaluer les performances des joueurs testés au cours de ces trois dernières sorties :
Mexès : 6-7-7 : en progression, peu de déchets dans son jeu, peut apporter quelque chose.
Wirtanen : 7-7-7 : régulier sur son flanc, peine cependant à élever son niveau de jeu pour apporter l'étincelle.
Brulc : 7-8-7 : une bonne surprise, à revoir dans d'autres circonstances.
Sinigaglia : 8-5-6 : après une superbe prestation, il s'est complètement éteint, sans doute sa dernière apparition sous le maillot padovan.
Sartor : 6-7-7 : décidément très décevant, on attendait mieux d'un joueur de sa trempe, surtout après ses deux dernières saisons en dents de scie à Parme.

Bilan : on attend avec impatience l'arrivée des transferts décidés en hiver car en interne, nous ne possédons pas les joueurs pour jouer mieux.

14 mars après midi : les matches de la 26ème journée : Bologne - Palerme 0-1 (beau résultat pour nous), Genoa - Atalanta 2-2, Milan - Inter 3-1, Parme - Juve 2-3, Udinese - Fiorentina 1-0 (Udine est à présent trop loin de nous, quoiqu'il ne s'agit que de 5 points) et Ternana - Samp 1-3. Nous sommes 10èmes à deux points de Bologne que nous recevons la semaine prochaine. La 7ème place sera qualificative pour l'UEFA et ne se trouve qu'à 4 points. C'est notre objectif prioritaire pour cette fin de saison. Nous avons en outre 13 points d'avance sur la 15ème place. Notre objectif de départ (le sauvetage) est en passe d'être atteint.

A suivre ... le match très important contre Bologne, à ne pas louper si Padoue veut rester dans la course à l’Europe. La pression est un peu retombée, Padoue va-t-il en profiter ?

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

01/08/2008

Padova Story Episode 67

22 février 2004 J23 Lazio (4ème) - Padoue (9ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Stellini, Oko, Taglia, Diaye, Bosko, Kallstrom, Quintana, Madeira et Stripeikis.
Retour à notre formule comportant deux médians défensifs, nous n'avons pas envie de prendre l'eau une deuxième fois d'affilée. Adriano quitte les 16. On tentera avant tout de limiter les dégâts avant d'essayer de sortir. Côté romain, Pancaro est absent et De la Pena très incertain. Leur formation est un classique 442.
Temps idéal pour la pratique du football en ce temple du Stadio Olimpico qui ne nous a pas encore porté chance cette saison. Il semble que nous ayons retenu la leçon intériste : notre début de match est engagé et nous récupérons beaucoup de ballon. Madeira contraint par deux fois Peruzzi à la parade. Nous avons le match en main tandis que la Lazio évolue en contre. On atteint le quart d'heure lorsque Crespo surmonte Sbrizzo et frappe de la tête, Chiotis a une remarquable détente mais Negro a bien suivi, il prend tout le monde de vitesse et ouvre le score : 1-0. Ce n'est vraiment pas mérité mais c'est le propre des grandes équipes de frapper quand on les attend le moins. Ce but va nous couper bras et jambes. La Lazio nous étouffe et Crespo reprend tous les ballons aériens en zone offensive. Heureusement, il ne parvient pas à en faire bon usage. A la pause, on peut encore s'estimer heureux de n'avoir pris qu'un but. La faute à Chiotis qui nous gratifie cette fois d'un très bon match. C'est loin d'être le cas de ses coéquipiers. Klimek remplace Stripeikis et Mexes entre pour Stellini.
62ème Oko prend un second carton et quitte la pelouse, une sale habitude ! Entre engagement et agressivité, il faut faire la part des choses ! N'Diaye se repositionne en défense. 70ème, Après une belle occasion pour Madeira, Crespo se voit annuler un but pour hors-jeu. On reste dans le match. Marajo remplace Kallstrom, complètement absent ce soir.
Fin du match, nous sommes à nouveau battus sur des circonstances malheureuses, nous aurions pu ramener quelque chose d'ici. Chiotis et Sbrizzo, qui a eu beaucoup de travail face à Crespo, ont brillé. Ce sont bien les seuls. Faillite collective d'une équipe qui s'est effondrée après le but d'ouverture, malgré une bonne entame. On isolera Taglia et Bosko du marasme collectif. Mexès et Marajo sont bien rentrés également. Chapeau à la défense romaine qui a été impériale et n'a rien laissé passer.
J23 Lazio - PD 1-0
Steph : "
Comment gagner lorsque l'on perd tous les duels ? Tant en défense qu'en reconversion offensive nous avons été incapables de maîtriser le trafic aérien. Dans ces conditions, c'est déjà une victoire de tenir le nul. Malheureusement, un instant de distraction nous coûte un point. Ce sont pourtant des phases que nous venions de travailler à l’entrainement. Que dire de la nouvelle expulsion d’Okoronkwo ? Il va sans doute être mis à l'amende. Nous ne pouvons tolérer qu'un joueur ne puisse se maîtriser."

Au classement, Padoue conserve sa 9ème place. Nous sommes toujours accompagnés de l'Udinese tandis que la Samp nous a rejoint. Le prochain match sera capital puisque nous recevrons les génois pour un match à 6 points avant deux déplacements délicats à Palerme et Ancone. Steph annonce déjà des changements dans l'équipe. Nous devons absolument réagir et créer une nouvelle dynamique avant que le doute ne s'installe en nos rangs.

Suite à leurs cartons face à la Lazio, Oko est suspendu pour 2 matches tandis que N'Diaye l'est pour un match. Comme annoncé le jour du match, Okoronkwo est mis à l'amende avec retenue sur salaire. Steph a bien averti le joueur que ce comportement a pénalisé toute l'équipe et qu'il y avait récidive (voir épisode 55 et le match contre Ancone)
Le lendemain, dans la presse, Steph se répand en commentaires acides sur la prestation arbitrale au Stadio Olimpico. Il lui reproche de ne pas avoir été impartial et d'avoir gardé ses cartons pour Padoue en épargnant les romains pour des fautes similaires. La fédé entend bien garder l'église au milieu du village et met elle aussi Steph à l'amende : 4.000 euro à charge du club et 1 match de suspension. Steph assistera à la rencontre contre la Samp dans les tribunes... On sent la tension monter ...

26 février : Ibrahim Said, un joueur égyptien à vocation défensive, débarque à Padoue pour un test de quatre semaines. Pendant ce temps, Adriano se blesse au genou et sera absent pour deux semaines. L'occasion de tester d'autres alternatives sans devoir justifier l'absence de notre brésilien dans l'équipe.

28 février en match avancé, Bologne partage 3-3 avec la Lazio. Les romains ont mené 1-3 avant de baisser pavillon en fin de partie. Bel exemple à suivre ...

29 février J24 Padoue (9ème) - Sampdoria (10ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Mexès, Sartor, Taglia, Brulc, Kallstrom, Bosko, Quintana, Madeira et Sinigaglia. Oko et Diaye sont suspendus. Adriano est blessé.
Mexès et Sinigaglia fêtent leur première titularisation de la saison. Ils ont trois matches pour convaincre. Brulc et Wirtanen sont alignés sur les flancs et Bosko glisse au centre pour substituer Adriano blessé. 5 joueurs présents sur la feuille du match Lazio - Padoue sont donc absents pour raison diverses mais il semble clair que Steph veut faire passer un message clair : les mauvaises performances seront sanctionnées. Il faut se battre pour conserver sa place dans le onze. Son choix s'avèrera-t-il pertinent ? Nous prenons place côte à côté dans les tribunes d'un stade Euganeo bien garni. Nous devons viser les trois points ce soir, sous peine de voir les places européennes s'éloigner. La Samp est privée de leur défenseur Grandoni sur qui nous avions un oeil en décembre dernier. Leur compo est un 532 offensif.
Nous rentrons bien dans le match, mais cela ne dure que quelques minutes, le temps que les génois rentrent eux aussi dans la partie. Mais là, ça fait mal ! Leur première occase est stoppée par Chiotis mais la deuxième, un tir puissant de leur meneur Flachi, transperce notre défense : 0-1 après 10 minutes ! Il n'y aura plus rien avant le break à part un tir de Wirtanen sur le poteau de Mondini qui nous gratifie d'un très bon match. Sartor est à nouveau très décevant. Les nouveaux venus ne saisissent pas leur chance. Mais en face, à part leur gardien, ils ne sont pas meilleurs que nous.
On y retourne ! A peine le coup d'envoi donné, Padoue se ménage une belle occasion : Bosko alerte Madeira qui frappe instantanément. Mondini détourne, Sinigaglia surgit et égalise facilement : 1-1. Ouf, on respire un peu. 55ème frappe de Vasari ... sur le poteau ! On n'est pas malheureux sur cette phase. 67ème Steph fait rentrer un peu de sang neuf : Quintana remplace Wirtanen. 73ème Chiotis s'empare du ballon mais sa relance est très mauvaise, Flachi l'intercepte et centre pour Luiso qui trompe le grec d'une tête croisée : 1-2 ! Marajo entre alors pour Bosko. Il faut tenter le tout pour le tout. 94ème Luiso s'échappe encore, frappe sur Chiotis et récupère le ballon pour définitivement tuer le match : 1-3. Nous n'avons fait illusion que 20 minutes sur l'ensemble du match, intolérable à ce niveau. Seul Sinigaglia émerge quelque peu de cette nouvelle désillusion collective. En face, Flachi, Luiso (HDM) et Vasari sont parvenus à hausser le niveau de leur jeu après la pause. Résultat : deux nouveaux buts. On laisse filer notre adversaire au classement.
L'Udinese gagne 1-2 à Parme, Vicence bat Lecce 3-1. On bascule à la 11ème place, à 9 points du 15ème et premier descendant. Une très mauvaise journée.
Steph : "
Il nous a manqué de tout aujourd'hui, difficile d'espérer gagner dans ces conditions. On a eu une lueur d'espoir avec l'égalisation puis plus rien, on s'est éteint. Heureusement, il y a de bonnes choses, comme le bon match de Sinigaglia, qui a bien mérité sa sélection. On doit continuer à travailler, inlassablement"
J24 PD - Sampdoria 1-3
A signaler que la Roma a passé un savon à la Juve 4-1 et caracole en tête avec 9 points d'avance sur Milan.

Le lendemain, à l'entraînement, les mines sont défaites. Les joueurs savent qu'ils ont livré une partie déplorable. Le problème est dans la tête car ils ont déjà prouvé dans le passé posséder les qualités intrinsèques pour évoluer à un niveau plus élevé. Steph se retient bien de les enfoncer encore plus et se borne à illustrer les erreurs de placement à ne plus commettre. Le prochain match, à Palerme, risque de se révéler plus piégeux encore.

1er mars : à la suite des récents résultats, la pression médiatique s'est faite plus vive sur les épaules de Steph. On parle un peu de démission et mais surtout de rupture unilatérale de contrat désirée par le club. Mazzoco est obligé d'organiser une conférence de presse pour calmer les esprits et confirmer sa confiance envers l'entraîneur principal. Pour combien de temps ?

La suite : Steph va-t-il démissionner, Padoue va-t-il réussir un résultat à Palerme ou au contraire s'enfoncer un peu plus vers le bas de classement ? A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

31/07/2008

Padova Story Episode 66

7 février 2004 - matches avancés de la 21ème journée : l'Inter bat Palerme 1-0 et l'autre club milanais s'impose 1-3 à l'Udinese, Bologne partage 2-2 à Bergame. En cas de succès à Lecce, on dépassera l'Udinese et Bologne au classement.

7 février dans la soirée : alors que nous arrivons à Lecce pour préparer le match de demain, nous rencontrons en toute discrétion leur défenseur central brésilien Juarez. Son contrat n'est plus protégé et il a envie de changer d'air. Le montant du transfert est fixé à 4,1M€. Nous entamons les pourparlers sur base d'un statut de titulaire indiscutable, sans quoi les négociations n'auraient pas pu commencer. Le joueur demande 160k€ jusque 2009 et une prime de 1,1M. Nous proposons un salaire de 100k€ jusque 2007 et une prime de 750k€. Nous lui offrons une clause de départ gratuit en cas de relégation. Rendez-vous est pris après le match pour en rediscuter.
Dani, un gaucher offensif, titulaire à l'Atletico Madrid et que lorgnons du coin de l'oeil, signe à La Corogne , alors que le brésilien Juninho accepte la proposition de Cruzeiro (montant du transfert : 15M€ !!). Deux joueurs offensifs qui nous échappent.

8 février J21 Lecce (12ème) - Padoue (9ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Stellini, Oko, Taglia, Bosko, Kallstrom, Adriano, Quintana, Madeira et Strip
Stellini est rétabli, il reprend place dans le onze. Steph réitère sa formule qui gagne avec un seul médian défensif (Taglia) et deux meneurs (Kall et Adri). L'objectif est clair : jouer la victoire mais sans précipitation. Ne pas laisser jouer l'adversaire grâce à un pressing haut sur le terrain, les empêcher de développer leur jeu. Lecce reste sur deux victoires et a remporté ses trois derniers matches à domicile alors prudence quand même. En cas de victoire, on peut grimper 5 ou 6ème avant de recevoir l'Inter.
Le match démarre très mal pour nous puisque nous prenons un but dès la 4ème minute sur leur première action dangereuse. Leur ailier Parente ajuste tranquillement Chiotis pour faire 1-0. Ce but nous réveille, on prend le match en main. Lecce ne parvient plus à sortir mais nous ne nous créons pas de franches occasions. Puis, juste avant la pause, Bosko a l'occasion d'ajuster sa frappe. Son tir est dévié et revient dans les pieds de Kall qui ne se pose pas de questions et égalise 1-1. Score au time. Dans les vestiaires, on remet les choses au point et Steph procède à deux changements : Taglia cède sa place à N'Diaye et Adriano laisse la sienne à Marajo.
Peu de mouvements en début de deuxième période. Il faut attendre l'heure de jeu et ce tir de Stripeikis sur la barre pour voir enfin quelque chose. Stripeikis sort quelques instants plus tard pour Klimek. On met de plus en plus la pression sur Lecce. Pourvu qu'on ne se prenne pas un contre. 86ème Oko concède un corner stupide. Osorio surgit dans la mêlée et donne l'avance à son équipe 2-1 contre le cours du jeu. Il reste 5 minutes : Steph hurle et gesticule : "
TOUT LE MONDE DEVANT !!" Klimek s'infiltre, perd le ballon, Madeira le récupère, part en solo dans une forêt de joueurs, il frappe ... BUUUUUT ! Incroyable égalisation !! 2-2 !! Score final.
Nous avons finalement été récompensé de nos efforts car nous avons été meilleurs aujourd'hui. Un bon point chez de sérieux adversaires et une équipe qui se trouve de mieux en mieux. Seule la défense et surtout Chiotis ont des choses à se reprocher. Adriano vient sans doute de gaspiller ses dernières cartouches après sa médiocre prestation. Kallstrom est désigné HDM. Mazzoco est heureux de ce résultat, il me dit que, vu la tournure du match, on peut s'estimer bien payés. Au classement, nous restons 9èmes avec 31 points, tout comme Bologne et l'Udinese, à deux points de l'Inter ... que nous recevons dimanche prochain. Nous évoluons clairement dans la première partie de tableau à présent.

Steph : "On la voulait cette victoire mais on a été pris en contre par deux buts concédés stupidement. On se consolera avec notre bonne prestation et un point à l'extérieur. Il y a peu, on aurait sans aucun doute été battus mais notre mentalité est en train de changer. On joue à présent pour gagner !"
J21 Lecce - PD 2-2

Dans la soirée, l'entretien avec Juarez capote, nous devons convenir d'un nouveau rendez-vous. Cela ne signifie rien de bon ...

10 février : sans surprise, Christian Vieri refuse notre offre (voir chapitre précédent). Le jeune brésilien Robert reprend les entrainements après sa blessure au bras.

11 février : l'agent de Juarez nous apprend que le Sporting de Lisbonne et Alaves ont fait offre pour son protégé. Nous comprenons mieux le report de notre entretien de dimanche soir. Nous ne surenchérirons pas si les offres s'envolent ... surtout pour un joueur qui n'est plus tout jeune.

14 février : matches avancés de la 22ème journée : l'Udinese est battue 2-0 à la Roma , Genoa partage à domicile face à Parme 1-1 tandis que Palerme s'inclinait à domicile 0-3 face à la Lazio.

15 février J22 Padoue (9ème) - Inter (6ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Stellini, Oko, Taglia, Bosko, Kallstrom, Adriano, Quintana, Madeira et Stripeikis.
En cas de victoire, on dépasse l'Inter au classement. C'est donc notre objectif ce soir car la semaine suivante, nous devrons négocier un délicat déplacement à la Lazio. Le onze de base ne change pas. Steph laisse une dernière chance à Adriano de prouver qu'il a sa place dans cette équipe. Avec les prochaines arrivées de Rousef et de Marinelli, il y aura une concurrence accrue pour ce poste. Au niveau tactique, Taglia est à nouveau aligné seul derrière les deux meneurs de jeu. On espère que le duo Madeira - Strip va enfin se révéler complémentaire. Du côté intériste, Sergio Conceicao, Recoba et Vieri sont blessés. Ils devraient se présenter dans un classique 442.
On vient à peine de débuter : 4 minutes de jeu, le tout jeune Bianco dont c'est la première titularisation, centre dans la surface pour Emre dont la frappe surprend tout le monde : 0-1. On ne pouvait pas commencer plus mal. 16ème chaude alerte dans le rectangle intériste. Madeira et Kallstrom n'en profitent pas. 28ème Seedorf se joue de Bosko et inscrit le deuxième but d'une frappe sèche : 0-2. On perd tous les duels, comment gagner dans ces conditions-là ? 40ème Superbe coup-franc des 20 mètres de Ronaldo et 0-3 comme à la parade. Nous sommes en train de prendre l'eau comme jamais cette saison. Trois frappes cadrées, trois buts ! Mais où est Chiotis ? A la pause, Steph sort Adriano, à nouveau insipide, pour N'Diaye afin de donner plus de poids en milieu de terrain.
55ème Brulc monte à la place de Bosko afin d'augmenter un peu son temps de jeu, tout comme Mexès qui remplace Stellini. 66ème Strip est bousculé dans le rectangle, pénalty, transformé par Quintana qui ramène le score à 1-3. 77ème Madeira transforme "à la Ronaldo " un coup-franc des 20 mètres : 2-3 ! Mais nous ne reviendrons pas : l'Inter s'impose 2-3 grâce à notre exécrable première mi-temps ... et à leur chance insolente. Taglia a livré un très bon match (il est désigné HDM) mais il était trop isolé face aux intéristes. Chiotis passe à nouveau à côté de son match. Quand allons-nous trouver un gardien performant à ce niveau-là ?? Strip a convaincu en attaque et les remplaçants méritent d'être revus. Après 5 matches sans défaite, nous mordons de nouveau la poussière. On pouvait vraiment faire mieux, Steph a sans douté péché par excès de confiance après ses récents résultats.
J22 PD - Inter 2-3
Steph : "
C'est la première fois que j'étais si déçu de mes joueurs à la mi-temps. L'Inter faisait ce qu'il voulait. On voudrait leur offrir les buts qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Heureusement, par après, j'ai vu de belles choses et notamment une équipe combative qui pouvait même revendiquer un point. J'espère revoir cela la semaine prochaine à la Lazio ... mais dès le début du match !"
Dans les autres matchs, Bologne s'impose 1-0 contre Lecce et la Samp, grâce à sa victoire 1-4 à Ancone, nous talonne à un point. Nous restons néanmoins 9èmes.

15 février dans la soirée : Juarez signe finalement avec Alaves. Nous n'avons pas voulu faire de surenchère pour un joueur qui a déjà 30 ans. Inquiétude au sujet de Williams : selon notre kiné, le gallois devrait passer sur le billard pour son problème à l'aine. Nous postposons la décision de 3 semaines, le temps de voir comment se résorbe sa blessure avec les soins traditionnels. Une opération le rendrait indisponible pour 6 mois !

20 février l'équipe se met au vert pour préparer le match contre la Lazio. Après une bonne période, où nous avons signé deux victoires et trois nuls, nous semblons retomber dans nos travers : inconsistance, duels perdus, peu de créativité et surtout peu d'engagement. L'accent sera mis sur ce dernier point pendant les deux jours de ce mini stage d'entraînement.

Et pour terminer, une petite photo de Tizi ...

Tizi

A suivre ... déplacement à la Lazio et réception de la Samp, un adversaire plus que direct. Comment réagir après la défaite subie contre l'Inter ?

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story