Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/08/2008

Padova Story Episode 73

2 mai J 32 Padoue (10ème) - Parme (12ème)
Le onze : Chiotis, Oko, Stellini, Sartor, Taglia, Brulc, Kallstrom, Bosko, Wirtanen, Stripeikis et Klimek. Akassou (jusqu’au 7 mai), Sbrizzo (3 mai), Madeira (15 mai) sont blessés.
Le très bon match de Chiotis contre les romains le confirme dans la cage. Nous évoluons dans une tactique en 3 1 4 1 2, avec le seul Tagliaferri en pare-choc défensif derrière un milieu de terrain très fourni. Notre défense, impériale face aux nouveaux champions, est confirmée elle aussi, en l'absence d’Akassou et de Sbrizzo. Nous jouerons un cran plus haut que face à la Roma pour essayer de nous créer davantage de possibilités. Madeira nous manquera beaucoup, c'est Stripeikis qui évoluera aux côtés de Klimek. Pour ce dernier match à domicile, nous devons faire plaisir à notre public, en plus du résultat évidemment.
Le stade est à nouveau bien rempli pour ce match que nous ne pouvons pas perdre, sous peine de voir nos adversaires du jour revenir à notre hauteur.
Le début de match est un long round d'observation, il faut attendre 20 minutes pour voir la première phase intéressante : une belle opportunité pour Kallstrom. Dans la foulée, Brulc récupère le ballon et glisse au suédois qui ne rate pas sa deuxième chance : 1-0 pour notre première occase ! Klimek a encore une belle possibilité à la demi-heure mais on atteint la pause sur ce score très serré malgré notre domination territoriale. Kallstrom, légèrement souffrant laisse sa place à Adriano. Au time : 1-0.
Steph décide alors de jouer la contre-attaque. Néanmoins, Padoue domine encore son adversaire en seconde période mais le score ne bouge pas. On atteint l'heure de jeu, Steph remplace Klimek par Quintana. 71ème alors que Padoue met une terrible pression sur la défense de Parme, Stripeikis est littéralement jeté à terre sans que l'arbitre ne bronche.
Coup de sifflet final, Padoue s'impose d'une courte tête dans un match où Parme n'a pratiquement rien montré, Chiotis a touché, en tout et pour tout, 8 fois le ballon sur 90 minutes ! Oko est désigné HDM et n'a pas pris de jaune. C'est déjà ça !! On épinglera le gros match de Taglia qui a, comme à son habitude, tout ratissé en milieu de terrain.
Les autres résultats : Bologne - Genoa 0-1, Inter - Atalanta 2-0, Lazio - Juve 2-1, Palerme - Udinese 3-2, Samp - Fiorentina 0-0. On rejoint la Juve à la 8ème place !
Steph : "
Notre souhait était de ponctuer ce dernier match à domicile par une victoire, c'est chose faite. Nous allons à présent nous rendre chez deux concurrents directs en espérant signer un 4 sur 6, je pense que c'est tout à fait envisageable. Nous invitons nos supporters à se déplacer en masse car leur soutien nous sera très précieux. Les résultats d'aujourd'hui nous offrent de nouvelles perspectives en vue d’une qualification pour l’Intertoto. Ne les gaspillons pas"
J32 PD - Parme 1-0

Le classement :
5° Inter 50
6° Udinese 48
7° Samp 46
8° Juve 45
9° Padoue 45
10° Genoa 44
11° Bologne 42

4 mai - J'ai un peu attendu avant d'en parler à Tizi. Son rôle actuel à Padoue pourrait engendrer un conflit d'intérêt par la suite. Mais une telle opportunité ne se gâche pas, et j'avoue que plus j'y pense, plus je suis séduit. L'Inter a toujours été mon club préféré en Italie.
-
Amore, j'ai un sujet important à aborder avec toi.
-
Oulà ! Quel est ce ton solennel que tu prends soudain ? Cela doit être très sérieux ?
-
En effet ! J'ai été contacté par la Direction de l'Inter qui m'a proposé le poste de Directeur Financier du Groupe Internazionale. Il y a 4 candidats en piste. J'ai décidé d'accepter leur offre et de poursuivre les évaluations.
-
Ah ! Sans m'en parler, tu décides de te lancer dans une aventure qui n'est pas sans conséquence pour nous ? (Son ton a subitement changé lui aussi)
-
Oui je sais, j'aurais sans doute dû t'en parler avant mais il s'agit d'une opportunité qui ne se présente qu'une fois dans une vie.
-
Peut-être mais la moindre des choses eût été d'en parler ensemble. Tu as déjà donné ta réponse ?
-
Non, pas encore ...
-
Alors moi aussi je pose mon grain de sable : refuse ! Je n'ai pas envie d'aller à Milan.
-
Ecoute, il s'agit d'un job temporaire, pour deux ou trois ans. Padoue n'est pas si loin de Milan quand même.
-
Et vivre notre amour à distance ? Non merci Naja ! Si tu acceptes, ce sera la fin pour nous.

Les choses sont claires et le dilemme est total !

5 mai demi-finales aller de CHL : Barcelone - Lazio 3-0, Bayern - Milan 1-1. Les romains ont explosé face à la furia blaugrana ! Milan réalise par contre une belle opération en Bavière. Mais tout reste à faire.

6 mai : Le Président de l'Inter me rappelle, je lui demande de patienter un peu ... il y a de l'huile sur le feu ...

7 mai J 33 Genoa (10ème) - Padoue (9ème)
Le onze : Chiotis, Oko, Stellini, Sartor, Taglia, Diaye, Brulc, Kallstrom, Wirtanen, Klimek et Stripeikis. Sbrizzo, Akassou et Madeira sont blessés. Bosko, Quintana et Adriano sont sur le banc.
Steph décide de revenir à une formule comprenant deux médians défensifs. Les matches en déplacement sont plus délicats à aborder. Et les deux derniers sont sans aucun doute les plus importants de la saison. L'enjeu est tout simplement une place en Coupe de l'UEFA ! Une victoire ici distancerait définitivement nos adversaires et nous porterait à la hauteur de l'Udinese que nous défierons dimanche ! Bonne nouvelle : nombreux sont les supporters qui nous accompagnent à Gênes.
Les 20 premières minutes sont totalement inintéressantes, tant les deux équipes s'observent. Padoue évolue en contre et attend la faute de son adversaire. Mais la Genoa joue elle aussi groupée et cherche la faille en faisant tourner le ballon en milieu de terrain. La première occasion échoit à Gênes, Chiotis montre son autorité et capte facilement le ballon. Le jeu s'accélère. Padoue veut montrer qu'il est supérieur dans le jeu et cherche des solutions techniques. 36ème minute, Kallstrom isole Stripeikis qui part à la limite du hors jeu. Le biélorusse est stoppé fautivement par le dernier défenseur. L'arbitre sort logiquement le carton mais il est ... jaune ! Tous les padovans se ruent sur le referee en indiquant qu'il n'y avait plus personne sur la route de Strip. Mais il semble que notre attaquant se soit trop déporté et que cela aurait permis aux défenseurs de revenir dans l'axe. Kallstrom positionne le cuir et prend deux pas d'élan. Dans le mur, Wirtanen et Klimek jouent des coudes. Le suédois s'élance et frappe lorsque nos deux "briques" s'écartent, créant une brèche dans le mur. Le ballon s'y engouffre et transperce la muraille, le gardien n'y voit que du feu et laisse le ballon entrer dans ses filets : Padoue mène 0-1 sur leur première occasion ! Comme face à Parme, on n'est vraiment pas malheureux pour l'instant. Steph crie ses directives depuis le bord de la touche : on met tout derrière et on mise tout sur le contre. Malgré de timides incursions génoises, on atteint la pause sur le score de 0-1 ! Il reste 45 minutes pour figer le résultat.
Seconde armure et Gênes montre un tout autre visage : ils sont beaucoup plus entreprenants et se ménagent coup sur coup deux belles possibilités dont un tir dévié à même la ligne par Sartor. Quelques instants plus tard, Brulc se fait mal et doit céder sa place à Bosko. Le navire tangue mais reste à flots. A l'heure de jeu, nouvelle grosse frayeur pour Chiotis mais le ballon quitte l'aire de jeu après avoir heurté le montant ! Ça chauffe de plus en plus. On ne parvient pas à sortir ni même à conserver le ballon en milieu de terrain. Nous sommes complètement asphyxiés. Mais c'est toujours 0-1. Il reste un quart d'heure lorsque Chiotis nous sort une nouvelle parade exceptionnelle. Il sort le grand jeu au meilleur moment celui-là ! Oko récupère et balance un long ballon récupéré par Bosko. Il s'échappe sur son flanc, dribble deux hommes et balance un centre au point de pénalty. Klimek, qui a effectué une course de 50 mètres, saute plus haut que son adversaire et expédie une tête puissante vers les buts. Le temps se suspend, les souffles se coupent, le ballon tourne au ralenti, sans un bruit, le gardien se détend, touche le cuir mais ne parvient pas à le dévier, puis la clameur explose dans le camp des visiteurs : le ballon meurt dans le petit filet, c'est 0-2 !
Tous les joueurs se ruent sur le polonais pour lui communiquer leur joie tandis que les supporters chantent : "PADOVA, UEFA, PADOVA, UEFA !!!" Sur le petit banc, tout le monde se congratule, c'est l'allégresse. Gênes parviendra à réduire le score dans les arrêts de jeu et dans l'indifférence générale, les tifo locaux quittant déjà le stade depuis quelques minutes. Padoue rejoint l'Udinese à la 6ème place.
Steph : "
On réalise le match parfait aujourd'hui comme cela nous était rarement arrivé cette saison. J'ai dit un jour que les coups de malchance s'équilibrent avec les coups de chance à la fin de la saison. Ces trois points gomment les points perdus bêtement dans des matches à notre portée. Je suis fier d'être l'entraîneur de cette équipe qui DOIT encore nous offrir beaucoup de bonheur. L'UEFA nous tend les bras. A nous de confirmer et de garder la tête froide. Nous sommes à un match d’un exploit fabuleux."
J33 Genoa - PD 1-2

Au classement :

5° Inter 50
6° Udinese 48
7° Padoue 48
8° Samp 47
9° Juve 45
10° Genoa 44
11° Bologne 42

Le dénouement de la saison est proche : UEFA ou pas ? Intertoto ou pas ? La réponse dans le prochain épisode, dans le courant de cette semaine ... A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

Les commentaires sont fermés.