Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/08/2008

Padova Story Episode 69

14 mars 2004, dans la soirée, Steph et moi-même recevons Mexès dans mon bureau. Après ses bonnes prestations, nous lui proposons de signer un nouveau contrat de 4 ans nettement revu à la hausse (22k€ au lieu de 15) mais surtout sans clause de départ. Un arrangement qui devrait satisfaire les deux parties. Philippe a déjà reçu un exemplaire de notre proposition et doit signer ce soir. La prime à la signature de 150k€ devrait achever de le convaincre.
_
Alors Philippe, tu as pris ta décision ?
_
Oui, j'ai signé les documents, voici votre exemplaire. Je pense vraiment lancer ma carrière ici. Lorsque j'ai vu les convocations internationales ce matin, j'ai pris ma décision. Je suis certain de prendre une autre dimension à Padoue. Et mister Stephane fait du très bon travail. Je suis heureux ici.
_
Bien, je suis ravi que tu te sentes bien parmi nous, n'hésite pas à venir nous voir si tu rencontres un problème. Et poursuis tes cours d'italien pour que ton intégration soit meilleure encore. La prime te sera versée en fin de mois.

Une solide poignée de main clôt notre entretien. Mexès sera avec nous jusqu'en juin 2008 ...

16 mars retour d’Adriano aux entraînements. Malgré ses faibles performances, on en aura besoin en cette fin de saison pour assurer la rotation et les solutions de rechange en milieu de terrain.

16 mars : la Lazio et la Roma se qualifient pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Le lendemain, l'Inter est battu 0-1 chez lui par Liverpool et quitte la compétition par la petite porte alors que son voisin et éternel rival, Milan, partage 0-0 à Paris, assurant ainsi sa participation aux quarts de finale. Il y aura trois représentants transalpins en quart de finale !

18 mars En UEFA, en quart de finale aller, la Juve, dernier représentant italien à ce stade de l'épreuve, ne laisse aucune chance aux lillois : 3-0.

20 mars Nous lorgnons sur Zimonjic, un médian défensif gaucher yougoslave de 25 ans, depuis un certain temps, mais il préfère signer à l'Etoile Rouge de Belgrade pour un contrat nettement inférieur à celui que nous aurions pu lui proposer.

21 mars J27 Padoue (10ème) - Bologne (9ème)
Le onze : Chiotis, Oko, Mexès, Sartor, Sorondo, Diaye, Brulc, Kallstrom, Quintana, Strip et Madeira. Sbrizzo est suspendu et Taglia est blessé.
Sorondo est reconduit au médian défensif en l'absence de Taglia. Oko remplace Sbrizzo suspendu. On lui a demandé de lever un peu le pied (voir épisode 67). On espère que Sartor va un peu se décarcasser et montrer de quoi il est capable. Brulc est confirmé à gauche alors que Quintana, jugé plus dangereux que Wirtanen, est aligné à droite. Strip profite de la sortie de Sinig pour reprendre sa place. Kallstrom retrouve son poste de meneur. On a un beau coup à jouer aujourd'hui mais en évitant le jeu produit contre la Samp par exemple. Steph a utilisé cette rencontre référence en vidéo montage pour illustrer tout ce qu'il fallait éviter. Bologne est en config 532 avec des ailiers très offensifs et un Locatelli dans l'axe dont Mexès aura la charge. Leurs deux attaquants, Ferrante et Ventola sont très dangereux (24 buts et 10 passes décisives à eux deux). Nous sommes prévenus.
La première occasion du match est pour Bologne, tir de Ventola non cadré. Puis peut-être un tournant : Locatelli se blesse tout seul et laisse sa place à Meghni. 9ème perte de ballon de Madeira, long ballon de Wome que nos défenseurs laissent échapper, Ferrante ne loupe pas l'aubaine : 0-1. 26ème tentative de Madeira ... Poteau ! 35ème, Steph perd patience, il sort Sartor qui laisse trop de liberté à Ferrante, et fait rentrer Stellini. 38ème Chiotis sort un ballon brûlant d’Olive et sur le contre, Kallstrom a une belle opportunité mais il tire à côté. Mi-temps 0-1, Padoue n'a strictement rien montré à part la frappe de Madeira sur les bois. Steph tente quelque chose et bouscule un peu l'équipe qui évoluera en seconde période avec un seul médian défensif et un milieu de terrain renforcé.
48ème scène déjà connue : après un remarquable arrêt, Chiotis relance n'importe où, Nervo récupère, Ventola échappe à la défense et inscrit le deuxième but 0-2. Combien de fois a-t-on répété à Chiotis que ses relances doivent être courtes et dans les pieds ??? On est vraiment en-dessous de tout aujourd'hui, on touche le fond de la médiocrité. Kallstrom sort pour Bosko. Nous allons ensuite reprendre un peu l'initiative mais nous sommes toujours aussi peu créatifs devant. Le match s'achève donc sur ce score logique de 0-2. Prestations individuelles catastrophiques sauvées de justesse par trois ou quatre joueurs en fin de match. De l'autre côté, ils ont livré un match brillant, plein de réalisme offensif et de rigueur défensive. Chapeau à Wome qui confirme ses belles dispositions actuelles.
Steph : "
Deux erreurs individuelles nous coûtent encore des points mais au-delà de ce constat, il y a la manière, déplorable, d'aborder le match. J'ai l'impression que certains ne veulent pas se montrer à leur niveau ou pire, veulent tirer Padoue vers le fond. Je ne le tolèrerai pas. Oui, je suis en colère car nous n'offrons pas à nos nombreux supporters le plus élémentaire jusqu'au-boutisme qu'ils sont en droit d'attendre des joueurs. Je veux des guerriers sur le terrain, je n'ai vu que des pipelettes de quartier".
La conférence de presse est tendue, les journalistes reviennent avec leur rumeur de démission et insinuent ouvertement que le coaching de Steph est sans doute la cause des errements défensifs de Padoue. Steph est outré par ses insinuations et quitte précipitamment les débats. Tizi a tout le mal du monde à calmer les esprits qui s'échauffent, les journalistes se sentent eux aussi vexés de se faire planter comme ça. Ambiance !
L'Udinese partage à la Juve 1-1, la Genoa est laminée 4-1 à Lecce. Nous sommes 10èmes avant les matches de la Samp et de Vicence.
J27 PD - Bologne 0-2

Après la rencontre, excédé, Steph vient me voir et me demande de rédiger une note disciplinaire à l'attention de Sartor. Il devait être un leader, un élément de base de notre ascension. Il n'est devenu au contraire qu'une des causes de nos tourments actuels. Je lui demande de laisser passer la nuit et d'y réfléchir demain à tête reposée. Il faut que cette tension retombe un peu ...
Dans la soirée, la Samp bat Vicence 2-1 et prend ses distances avec nous. Nous comptons à présent 5 points de retard sur la 9ème place et sentons le souffle de Genoa et Vicence dans notre dos.

22 mars Taglia reprend les entrainements légers suite à sa blessure au pied. Steph pénètre dans mon bureau :
_
J'ai bien réfléchi cette nuit : on sanctionne Sartor ! Je ne supporte plus ses prestations en-dessous de tout.
_
Tu es conscient des tensions que tu risques de créer dans le noyau ?
_
Il faut faire prendre conscience au groupe qu'on ne peut pas se permettre n'importe quoi ici !
_
Bon, Ok, comme tu veux. J'appelle le joueur ...

20 minutes plus tard, Luigi Sartor est prévenu de son amende pour "prestation indigne d'un joueur de niveau international" comme lui. Son statut de joueur indispensable est revu à la baisse. Steph a finalement accepté de ne lui adresser qu'un avertissement plutôt qu'un match de suspension, en plus d’une amende de 2.000 euros. Le joueur, contrairement à ce que je pensais, accepte son avertissement et présente ses excuses devant tout le groupe pour sa piètre prestation contre Bologne.

Ouf, la crise que nous redoutions est désamorcée ...

Demain, un déplacement délicat à Ternana, Steph parviendra-t-il à éteindre l'incendie qui couve avec les journalistes ? À suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

Les commentaires sont fermés.