Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/07/2008

Padova Story Episode 62

2 janvier 2004 : arrivée de Chiotis, que je vais accueillir à l'aéroport de Venise. Son arrivée est préparée depuis un certain temps : appartement, visite de la ville et des installations, professeur d'italien, voiture, ... Le Grec nous annonce en fin de journée qu'il a l'impression d'être dans un autre monde. Cette remarque me touche beaucoup et prouve que nous faisons du bon travail. Pendant ce temps, les joueurs des noyaux A et B sont soumis à une préparation intense en vue du deuxième tour.

3 janvier : première bonne nouvelle : Bedin accepte notre proposition de contrat (salaire de base de 12k€ et prime de 240k€). Deuxième bonne nouvelle : Bonera accepte lui aussi notre offre (salaire de base de 70k€ et prime de 300k€). Etant donné que Savino, notre premier choix en défense centrale, a préféré resigner à Lecce, nous actons l'arrivée du jeune défenseur international Espoir de Brescia. Bonazzoli nous donne son accord mais nous attendons des nouvelles de Di Vaio avant de concrétiser.

4 janvier : Le jeune portier Agliardi accepte notre proposition (contrat de très bon espoir, 11k€ et prime de 150k€). Nous avions, sans grand espoir, contacté Vieri et Roque Junior, en fin de contrat tous les deux. Ce dernier vient de resigner avec Milan pour un salaire astronomique de 400k€ !! On ne peut évidemment pas s'aligner sur de telles bases ... Avec Binotto et Di Vaio, les négociations avancent bien mais il reste encore quelques détails à régler.

7 janvier Coupe d'Italie Quart de finale retour Padoue - Lazio Rome
Pour ce match de reprise, nous alignons le onze suivant : Soviero, Murphy, Aka, Sartor, Taglia, Diaye, Bosko, Kallstrom, Quintana, Marajo et Madeira. Oko et Sbrizzo sont suspendus.
Chiotis est sur le banc. Murphy intègre le onze de base en l'absence de deux pions de base : Sbrizzo et Oko. Murphy a été préféré à Batrinu pour sa vitesse plus aiguisée. Réussirons-nous le même exploit que contre Milan au tour précédent ? Un résultat similaire nous qualifierait, mais nous restons sur 4 défaites consécutives et le moral n’est pas du tout dans le même état ... Il faut emballer le match dès le coup d'envoi ...
Le match commence bien, nous monopolisons le ballon mais les romains ont l'expérience de genre de rencontre et bloquent les angles. 24ème minute, Bosko frappe, Peruzzi repousse, Quintana a bien suivi et pousse le ballon dans le but vide, le stade éclate avant de déchanter : Madeira était hors position au moment de la frappe et le but est annulé. On peut les bousculer. 31ème Crespo fait joujou avec notre défense et dépose le ballon sur la tête de Kovacevic, but ! Non, le Yougoslave était hors-jeu ! Ouf ! 33ème Peruzzi sort le grand jeu devant Aka et Bosko suite à la frappe de Marajo sur le poteau. Ça chauffe ! 37ème coup franc de Lopez sur le poteau. 45ème Soviero sort un ballon brûlant de Kovacevic. A la mi-temps 0-0 mais on a vu du beau spectacle, offert par deux équipes offensives malgré le froid piquant de l’hiver padovan.
Kallstrom sort pour Harasi. 49ème après une occasion en or pour Madeira, Crespo part en contre inscrire le premier but du match 0-1 sans doute la fin de nos illusions. 55ème Marajo récupère un ballon perdu et égalise 1-1. Il faut encore marquer deux buts. Pirri remplace Bosko. 66ème Quintana frappe la barre et sur le contre, Crespo fixe nos défenseurs pour offrir à Vaca, à peine entré au jeu, la balle du deuxième but 1-2 les carottes sont cuites. Les romains sont très impressionnants en contre. Wirtanen remplace Quintana. 75ème Peruzzi dévie une frappe de Pirri dans les pieds de Madeira 2-2. 87ème nouvel éclair de génie de Crespo 2-3 Mais quel fabuleux joueur !
Fin du match, nous nous inclinons avec les honneurs, les 21.300 spectateurs ont assisté à une rencontre spectaculaire, nul doute qu'avec ces qualités-là, nous parviendrons à prendre des points en championnat contre des équipes dites "plus faibles". Sartor et Madeira ont enfin livré une bonne prestation.
Dans les autres quarts, Parme élimine la Roma (bel exploit), l'Udinese sort la Fiorentina (toujours aussi décevante) et Genoa élimine la Reggina. En championnat, Vicence réussit l'exploit d'aller s'imposer 1-2 à Milan.
PD - Lazio 2-3 (Padoue éliminé)

8 janvier : Excellente nouvelle : Di Vaio nous rejoindra le 1er juillet prochain ! Il accepte notre proposition de contrat de 170k€ (!!) avec prime de 1,7M€. Au départ des négociations, il nous demandait 200k€ et 2M€ de prime. Mais notre souhait d'en faire un leader pour tirer l'équipe vers les sommets a fait mouche. Voilà notre première recrue de choix pour la saison prochaine ! Du coup, l'offre faite à Bonazzoli est annulée et il ne reste plus que Binotto à faire signer.

11 janvier J16 Padoue (8è) - Udinese (12è)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Stellini, Sartor, Taglia, Diaye, Bosko, Kallstrom, Quintana, Antchouet et Madeira
Chiotis fait sa première apparition dans le onze, Stellini est titularisé tout comme Madeira, Antchouet est récompensé de ses bonnes prestations à l'entraînement, il est aligné comme attaquant en retrait. L'Udinese vient de se qualifier pour les demi-finales de Coupe d'Italie, on n’arrive pas là par hasard, c'est une équipe qui possède des qualités. Malgré la simplicité de leur jeu en 442, ils pourraient nous faire souffrir. Remember le match contre la Genoa en décembre dernier ... (voir épisode 60)
Le match commence avec un coup de théâtre : à la 3ème minute, Pinzi tacle violemment des deux pieds notre défenseur Sartor. La carte rouge est inévitable. Nous allons devoir jouer contre équipe qui va se regrouper. Padoue prend le match en mains mais il n'y a pratiquement pas d'espaces. A la mi-temps, c'est 0-0. Steph demande de presser plus haut, d'être plus agressif, de jouer la zone derrière et de monter sur tous les ballons chauds. Il faut marquer.
Padoue revient plus entreprenant et à l'heure de jeu crée la panique dans la défense d'Udine mais sans pouvoir concrétiser. Marajo et Pirri entrent pour donner plus de créativité au jeu. Mais on continue à piétiner. Et comme souvent dans ces cas-là, la décision tombe ailleurs : 83ème Di Michele part seul dans notre rectangle et trompe Chiotis (qui n'a pas touché un ballon). C'est le hold-up parfait !! Ils ont eu une seule occasion sur le match. Nous quittons la pelouse, complètement dégoûtés, écoeurés par tant de malchance. Notre spirale négative ne s'arrête toujours pas ...
Steph : "
Que dire devant une telle malédiction ? En football, tout le monde sait que ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne, cet adage se vérifie souvent, et c'était le cas aujourd'hui. Si ma position est menacée ? L’objectif de départ n’est pas de régaler la galerie, mais de maintenir le club en Série A. A ce niveau-là, nous sommes encore bien placés. Je suis confiant : nous réussirons à atteindre cet objectif"
J16 PD - Udinese 0-1
Nous sommes 8èmes mais l'Udinese et la Genoa reviennent à 1 point et comptent 1 match de moins que nous. Nous devons à présent faire face à une série de défaites comme jamais nous n'en avions connues. Il faut absolument trouver des solutions ... et des points.

A suivre ...

A venir : finalisation des transferts. Padoue va-t-il parvenir à enrayer sa série de défaites ? Le match contre la Fiorentina lui en offre en tout cas la possibilité ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

Les commentaires sont fermés.