Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/07/2008

Padova Story Episode 42

10 février 2003
-
Naja, prépare ta valise, demain tu vas nous chercher un nouveau joueur !
-
Encore ! Et il vient d'où celui-ci ?
-
Biélorussie !
-
Biélo... M... alors ! Fais ch... tu peux pas les trouver au Brésil ou à l'île Maurice ?

Je me précipite donc à Mozyr en Biélorussie avec notre scout responsable des marchés de l'est, à l'issue d'un voyage chaotique, pour rencontrer Valery Stripeikis. C'est un attaquant biélorusse de 28 ans. Le cadre financier défini avec Steph est assez serré et ne me laisse pas beaucoup de latitude pour négocier. Mais nos propositions trouvent écho et le joueur est assez satisfait. Salaire de 40k€ pour un contrat de 3 ans et statut de rotation dans l'effectif, clause de départ fixée à 1,5M€ si nous ne montons pas (un pari sur l'avenir), et enfin, prime de passe et de but. Enfin, il a accepté la prime à la signature de 250k€ proposée, après quelques tergiversations (il a notamment demandé que la prime lui soit versée en dollars). Nous repartons avec le contrat sous le bras, Valery nous rejoindra le 17 février, à la fin de son contrat. Son expérience en Ligue des Champions nous sera précieuse. Un dernier détail, il a été élu joueur de l'année dans son club l'an dernier. Encore une bonne affaire, car je crois que Steph veut simplement faire de la spéculation avec ce joueur.

13 février A peine revenu de Biélorussie, je reprends l'avion depuis Venise Marco Polo direction Ljublana. Je dois y rencontrer un jeune joueur qui est sans contrat depuis 5 jours et dont nos scouts ont repéré les talents. C'est un flanc gauche qui peut correspondre au profil que nous cherchons. Sur base des différents rapports établis, Steph veut lui proposer un contrat, en tant qu'espoir. Le raisonnement de Steph est le suivant : si on négocie tant que nous sommes en Série B, les contrats vont rester aux normes "Série B", logique. Un même joueur demandera un contrat de base nettement plus élevé si nous évoluons en Série A. Par contre, signer des contrats "B" nous permettra d'avoir une masse salariale moins importante lorsque nous monterons en A (si nous y parvenons bien sûr). C'est donc maintenant qu'il faut ferrer un maximum de poissons ...

14 février Notre discours a été fructueux : nous actons l'arrivée de Mitja Brulc, flanc gauche slovène de 23 ans qui signe un contrat de 4 ans pour un salaire de 9k€, statut de très bon espoir, avec une clause de départ en cas de relégation ou si le club ne monte pas : 500k€. Toujours ce pari sur l'avenir.
Les rapports techniques étaient unanimes : il a été chaudement recommandé par tous les scouts qui l'ont visionné. Tizi présente notre nouvelle recrue à la presse dès notre retour à Padoue. Je suis assez content de moi, les négociations ont été très vite. Je pense que la perspective de devenir un acteur du Calcio a fait le reste et a achevé de persuader le joueur.

15 février : les voyages s'enchaînent les uns derrière les autres dans cette période folle. Je me rends à Donetsk, au Shaktar, pour négocier le transfert d’Isaak Okoronkwo, un défenseur polyvalent nigérian de 24 ans qui accumule les bonnes prestations en Ligue des Champions ou encore en UEFA. Le montant de transfert de 1,2M€ négocié à coup de faxes avait déjà été accepté par le Shaktar. Le joueur avait ensuite accepté de nous recevoir.
Mon niveau d'anglais suffit pour discuter avec lui et son agent. Notre discours ambitieux semble le convaincre, je lui parle de Série A, de Milan, Rome, la Juve et je vois les étoiles dans ses yeux. Puis nous parlons chiffres. Statut de titulaire, Salaire de 20k€, prime à la signature de 50k€. Le joueur signe tout. Encore ici, voilà, un dernier paraphe, et voilà, merci beaucoup et rendez-vous le 1er juillet (date de la réouverture du mercato) à l'aéroport de Venise ... Emballé c'est pesé, j'adore ces négociations rapides. C'est notre premier transfert "payant" en vue de la saison prochaine.

A peine rentré de notre périlleux voyage en Ukraine, je reçois au siège du club la visite de Luigi Sartor, défenseur central de Parme, 28 ans et une cape avec la squadra il y a quelques temps déjà... un vrai renfort. Il a fait toutes ses classes à Padoue avant de partir pour des clubs plus huppés. En fin de contrat à Parme, il souhaite trouver un nouveau challenge et ce retour aux sources ne lui déplaît pas. Nous négocions avec lui depuis quelques temps (voir épisode 36) car d'autres clubs étaient sur les rangs mais cette fois, il signe chez nous. Je suis sur les genoux, je n'en peux plus, et Tizi me fait la gueule. Il est temps d'en finir avec ces déplacements et ces transferts.

16 février J25 Padoue - Pescara
Pescara est dans une situation encore plus critique que Trévise. Situés à la 18ème place, ils sont directement concernés par la descente et ont un urgent besoin de points. Méfiance. Le jeune Szmid est aligné à droite, Rossetti à gauche et Bosko est titulaire. La première mi-temps est insipide, peu d'occases et un décevant 0-0 après 45 minutes. Steph décide de sortir le transparent Antchouet pour Adriano. 54ème ballon mal renvoyé par la défense de Pescara, Adriano ne se pose pas de question, sa frappe est précise et termine au fond des filets 1-0. On souffle. 70ème Sorondo ouvre à droite pour Szmid qui s'engage dans le trou. Son centre est complètement loupé... mais que se passe-t-il ? C'est un centre tir qui a trompé le gardien ! Szmid n'arrive pas à y croire, c'est 2-0 ! La chance des leaders ?
Jouant libéré, Padoue se ménage plusieurs occasions mais le score ne bouge plus, victoire 2-0. Madeira, toujours aussi insaisissable, est désigné HDM. Il a créé des espaces pour ses coéquipiers et ces derniers en ont bien profité. Ternana s'est imposé 2-1 contre nos voisins de Cittadella. Nous conservons nos 5 points d'avance.
J25 PD - Pescara 2-0

Le soir même, nous signons finalement avec Arkadiusz Klimek (voir épisode 36), cette fois à l'issue d'âpres négociations. Je ne me suis pas rendu en Pologne car nous avons un excellent agent polonais, celui-là même qui nous avait amené Harasimowicz. Heureusement sinon je crois bien que Tizi m'aurait étripé avec les dents ...

A suivre ... Avec toujours cette même question : combien de temps allons-nous tenir le haut du pavé ?? Vous le saurez bientôt ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : padova, story

Les commentaires sont fermés.