Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/06/2008

Padova Story Episode 10 - Enfin du foot !

19 Août 2001, Premier match officiel de Steph à la tête de l'équipe A, un déplacement à Imolese. Ce sont les deux nouveaux avants qui vont faire parler la poudre, avec à la clé une convaincante victoire. Steph sourit : il a un bon groupe qui ne demande qu'à apprendre. Vite et bien. C'est de bon augure.
On remarque à cette occasion un jeune attaquant portugais, Antonio Lopes "Madeira", 22 ans, auteur du premier but et crédité d'une très bonne prestation. Acquis pour une bouchée de pain, il pourrait s'affirmer comme un maître achat ! Bref, que du bonheur ...
Imolese - Padoue (PD) 0-2

22 Août, 2ème rencontre face à Gubbio. Malgré le peu d'intérêt suscité par cette rencontre, 13.200 spectateurs se pressent dans les tribunes du stade Euganeo, et voient la victoire de leurs favoris qui émergent à la dernière minute de jeu : 1-0. Peu d'occasions mais une solidité défensive qui présage de beaux jours : avec de telles bases, la construction est évidemment plus solide. Le fonds de jeu se développe et les joueurs se trouvent de mieux en mieux.
En front de bandière, on remarque un jeune joueur au gabarit impressionnant : le polonais Marcin Harasimowicz, 21 ans, rapidement renommé Harasi, qui avait déjà offert le premier but avant de marquer le deuxième lors du match précédent. Il remet cela contre Gubbio en marquant l'unique but du match. Il fût en outre élu homme du match. Une autre agréable découverte.
PD - Gubbio 1-0

26 Août, le déplacement le plus délicat, à Mestre, un rival direct qui ne se trouve qu'à quelques dizaines de kilomètres, c'est un vrai derby. Steph l'apprend bien vite, les rivalités en Italie sont très exacerbées. Le match est partagé et tendu, mais la défense prouve une fois de plus son intransigeance. Les attaquants, par contre, restent muets : résultat final 0-0.
Un joueur fait de plus en plus parler de lui : le portier grec Voulgaris, 19 ans seulement mais une classe folle. Padoue l'a subtilisé au nez et à la barbe de grands clubs tels que le Panathinaikos. Séduit par le discours de Steph, le grec avait accepté le challenge proposé. Il ne le regrettera pas. Padoue non plus ...
Mestre - PD 0-0

28 août, Padoue reçoit Alto Adige pour assurer sa qualification pour le second tour. Il ne laissera pas passer l'occasion. Rapidement le marquoir s'affole, c'est 2-0 après moins de 10 minutes. L'équipe se contente alors de gérer posément et d'assurer ses arrières. 10 points, 1ère place et qualification mais surtout, avec la manière : Padoue n'a encaissé aucun but en 360 minutes !
Cela est sans doute dû à la rigueur de l'intransigeant Gonzalo Sorondo, qui a accepté lui aussi le challenge offert par Steph. Sans aucun doute un futur pion de base.
PD - Alto Adige 2-0

Un petit mot sur la tactique testée au cours de ces matches de poule :
Steph avait décidé de mettre en place une tactique audacieuse : un 3-2-3-2 : trois arrières en ligne (un libero et deux stoppeurs), deux médians récupérateurs, trois médians (deux ailiers et un médian central), et un attaquant en retrait qui "tourne" autour d'un vrai buteur. Tout reposait également sur les consignes individuelles, d'une importance capitale derrière où était appliqué un marquage strict des attaquants adverses, voire même de leur meneur de jeu. Le piège du hors jeu, tendu par les trois défenseurs, fonctionnait parfaitement.

Mazzoco s'était calmé, il commençait à prendre confiance en son poulain. Il commençait à se dire qu'après tout ... pourquoi pas !
Letizia s'était elle aussi calmée, les déplacements n'étaient somme toute pas si fréquents et elle pouvait sortir quasiment tous les soirs avec son homme. Elle en profitait d'ailleurs un maximum.
Tout le monde portait le sourire béat des jours heureux, Padoue pouvait entamer son championnat ...

A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

Les commentaires sont fermés.