Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/06/2008

Padova Story Episode 17

25 novembre, On en était déjà au tiers du championnat pour ce déplacement à Cesena qui naviguait dans le ventre mou. Padoue voulait continuer sur sa lancée et profiter de sa spirale positive du moment.
On sentit dès l'entame du match que les deux équipes se valaient. Padoue prit peu à peu l'ascendant mais restait peu concret. A la pause : 0-0, il n'y avait pas grand chose à voir.
51ème, Cesena ouvrit le score suite à un bon travail de débordement de leur ailier. Une reprise du gauche imparable, Voulgaris ne pouvait rien faire. Steph, qui avait déjà effectué deux changements au time, n'avait pas beaucoup de possibilités. Ces quelques modifications tactiques ne portaient pas leurs fruits, Cesena était bien en place. Seul un coup du sort pouvait bouleverser les données. Et c'est ce qui se produisit : Alors que le jeune flanc gauche Deola (19 ans, produit du club) venait de rentrer au jeu, Marajo partit dans un slalom époustouflant, effaça deux joueurs, pénétra dans la surface avant de se faire violemment tacler des deux pieds pas le défenseur adverse. La sanction fût immédiate : carte rouge et penalty ... converti calmement par Deola. Egalisation quasi inespérée.
Padoue se rua alors vers l'avant pour tenter d'arracher un deuxième but. On jouait déjà les arrêts de jeu lorsque Wirtanen propulsa sa demi-volée sur le poteau ! La victoire s'échappait ...
Malgré tout, c’était un bon point acquis à l'extérieur et le match confirma la forme étincelante de Madeira qui monopolisait constamment la vigilance de deux défenseurs, ce qui permettait de libérer de l'espace pour les joueurs de 2ème ligne, Deola, Wirtanen et Marajo notamment.
J13 Cesena - PD 1-1

28 novembre 4ème tour de la coupe de Série C match retour (quart de finale)
Après la pâle prestation du match aller, Padoue devait montrer un autre visage pour espérer se qualifier. Cette fois, quelques titulaires entouraient les réservistes invités à montrer leurs capacités. Il y aura peu d'occasions dans cette partie ponctuée d'un premier but dès la 4ème minute, ce qui "tuait" tout suspense. Deola démontrait une nouvelle fois de belles aptitudes et son apport déterminant grâce à ce but. Le match s'étira avec monotonie avant le deuxième but de Speranza à la 66ème.
On retint avant tout la qualification pour les demi-finales. Mais après la fin du match, Padoue apprit que son prochain adversaire serait Ascoli qui survolait alors la série C1B. Sans aucun doute un tout autre calibre que les clubs de divisions inférieures qui leur furent opposés jusqu'alors ! Padoue souhaitait rencontrer un des deux autres clubs de sa série, Pise ou Arezzo et se retrouvait avec le plus mauvais tirage qui soit. De plus, le match aller allait se dérouler à domicile. Bref, personne n'était enchanté.
PD - Prato 2-0

Pour Steph, les relations avec Letizia devenaient de plus en plus insupportables. Il commençait à laisser aller les choses, il en avait assez de récupérer les morceaux. Bien que l'appel de la couette soit toujours aussi torride, il ne parvenait plus à rassembler les deux tourtereaux. De plus, c'était bien le seul plaisir que leur relation offrait encore ...

2 décembre, Padoue voulait absolument entrer dans le cercle des playoffs. Cela passait par une victoire contre Pise, 3ème du classement, un adversaire direct.
Les padovans vont véritablement éclabousser de leur classe une rencontre à sens unique, laissant une seule maigre occasion à des pisans médusés. Cette remarquable prestation fût bien sûr facilitée par l'expulsion (très) rapide du meneur du jeu adverse qui, à la 4ème minute, retint Marajo alors qu'il filait seul vers le but. Le coup franc qui suivit fût dévié en corner. Sur celui-ci, Marajo émargea de la tête pour placer son équipe au commandement 1-0. Pire, à la 22ème, Deola balance un centre dans la surface repris magnifiquement par Madeira d'une volée du droit. Techniquement parfait et à montrer dans les écoles : c'était 2-0.
Malgré des multiples autres tentatives, le score ne bougeât plus mais l'essentiel était dans la manière : jamais Padoue n'avait semblé aussi fort. Zubov, Marajo, Madeira, autant de joueurs offensifs à présent craints par toutes les équipes de C1A. Propulsé à la 4ème, Padoue se rapprochait de son nouvel objectif : le trio de tête.
J14 PD - Pise 2-0

A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

Les commentaires sont fermés.