Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/06/2008

Padova Story Episode 7

Juin 2001, voilà presqu'un an que Steph suivait les cours d'entraîneur, entre les différentes tâches administratives dont il s'occupait de plus en plus au sein du club. Enfin, lorsqu'Alessandra n'y mettait pas son nez, ce qui arrivait de plus en plus rarement.
Etrangement, elle avait même encouragé Steph dans sa nouvelle formation. Elle avait d'ailleurs été jusqu'à lui procurer des jours de congés-éducation pour qu'il puisse se concentrer sur la préparation de ses examens, brillamment réussis d'ailleurs. Steph avait obtenu le diplôme d'entraîneur, reconnu par la fédé italienne. Mazzoco était aux anges. Letizia, par contre, tirait la tête.

20 mois déjà que Steph avait rejoint l'Italie, et il n'avait jamais regretté son choix. Il vivait une relation épanouissante avec Letizia et se sentait vraiment très heureux. Il ne se débrouillait pas trop mal aux commandes de l'équipe sportive dont il avait finalement hérité la responsabilité technique. Il parlait couramment italien et son accent avait pratiquement disparu. Le bonheur, à peine troublé par les sautes d'humeur d'Alessandra, rapidement calmées par Mazzoco d'ailleurs.

L'ensemble des infrastructures, sportives et médicales, du staff technique et des joueurs se trouvait sous sa coupe. Seuls les choix purement sportifs n'entraient pas dans ses compétences, restant sous la responsabilité de Varella. Celui-ci avait réussi son pari : remporter le titre en C2 et donc mener l'équipe en C1, l’équivalent de la troisième division belge (toutes proportions gardées bien entendu) !

L'idée de Mazzoco était de laisser à Stéphane la responsabilité de l'Equipe B pour la prochaine saison. Son diplôme d'entraîneur en poche, il n'aurait même aucun mal à obtenir la licence d'entraîneur adjoint. L'équipe B serait, selon Mazzoco, le véritable vivier de l'équipe A. Constituée d'éléments entre 18 et 23 ans, il s'agissait de l'élite du petit centre de formation padovan. Steph y serait chargé d'en faire de vraies bêtes de combat, de les former pour les A. Le modeste budget de Padoue ne lui permettait pas de réaliser de gros transferts, raison de plus pour former de bons jeunes.

C'est en cette période euphorique qu'arriva le drame, qui affecta tout le club et mina Mazzoco qui jamais ne connût période plus sombre.

A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

Les commentaires sont fermés.