Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/06/2008

Padova Story Episode 14

Fin octobre, Alessandra fût arrêtée chez elle par quelques carabinieri. Elle fût officiellement accusée d'avoir saboté l'Alfa de Varella et d'avoir prémédité sa mort (voir épisode 8). Après l'avoir attiré chez elle pour "passer une dernière nuit" et régler le partage du butin (on parla de plusieurs centaines de milliers d'euro !!), elle aurait profité de son sommeil pour pratiquer sa basse besogne. Le lendemain, Varella, ne s'étant rendu compte de rien, prit le volant de son véhicule et provoqua, quelques minutes plus tard le carambolage monstre de l'autoroute A4. Les conditions atmosphériques ont en effet rendu l’accident encore plus dramatique.
A Padoue, c'était la stupeur générale. Ce qui au départ n'était qu'une rumeur était en train de se concrétiser. Personne au club ne fût capable de travailler ce jour-là. Mazzoco dût organiser une réunion de crise pour calmer les esprits. Stéphane en fît de même avec les joueurs même si ces derniers étaient moins touchés. Par contre, les rumeurs de caisse noire se révélèrent non fondées. En tout cas, après enquête, les carabinieri de trouvèrent rien de répréhensible dans les comptes, si ce n'est quelques notes de frais suspectes. Des broutilles ...

Pas de quoi préparer sereinement le match retour de coupe de série C, même si le score du match aller avait tué tout suspense. Steph était suffisamment préoccupé par les deux récentes défaites de son équipe en championnat que pour fêter la mésaventure d'Alessandra Pisani.

Les récentes contre-performances avaient poussé membres du staff et joueurs à se réunir autour d'une table et discuter posément des problèmes rencontrés à ce moment-là.
La conclusion fût relativement simple : tout le monde était persuadé que le fonds de jeu était en train de prendre forme, la communication s'améliorait progressivement, la sérénité devait rester le maître mot pour se sortir du pétrin.
De plus, tous approuvaient la tactique audacieuse appliquée par Steph. Il aurait été dommage de la modifier si tôt.
Le 24 octobre La coupe de Série C apporta la bouffée d'air frais nécessaire au moral des joueurs. Même si la belle victoire du match aller avait déjà scellé le sort de leurs adversaires, ceux-ci eurent la bonne idée de jouer le jeu. Au final, Padoue s'imposa d'une courte tête et se qualifia pour le tour suivant.
Giugliano - PD 0-1

28 octobre Un nouveau déplacement délicat pour les padovans qui n'étaient pas très fringants et qui devaient affronter une équipe du haut de classement, Livourne. Les récents résultats en championnat étaient catastrophiques et il fallait absolument prendre des points, pour éviter de laisser le doute s'installer dans l'esprit des joueurs. Et du Président.
Padoue livra une partie courageuse mais sans éclat, légèrement dominée par leurs adversaires. Ils parvinrent à ouvrir le score à la 50ème minute, sur leur seul tir cadré du match, but de Sorondo. 10 minutes plus tard, Livourne concrétisa enfin une de ses nombreuses occasions. Egalisation logique. Padoue tiendra le choc jusque la fin et enraya la série de défaite avec ce bon point acquis à l'extérieur. Malheureusement, il perdit Sorondo, le buteur du jour, blessé et absent des terrains pour trois semaines.
Ce match démontra que la communication s'améliorait : c'est un véritable bloc, une équipe, qui était allée chercher ce point, ce qui constituait un fameux gage pour l'avenir, à défaut de pouvoir compter sur des individualités ou sur leurs qualités offensives presqu'invisibles cette après-midi-là.
J9 Livourne - PD 1-1

31 octobre 3ème tour aller de la Coupe de la Série C
Le hasard du tirage réserva encore à Padoue une équipe de division inférieure, Rimini. Steph en profita pour, une fois de plus, laisser leur chance à quelques joueurs, notamment Sadocco, un jeune libero pur produit du club. Bien lui en prit. Steph lui avait demandé de monter sur toutes les phases arrêtées. A la 24ème minute de jeu, Sadocco reprit victorieusement de la tête un corner délivré par Pirri. A la 30ème, Marajo y alla d'un petit numéro dans le rectangle avant de placer imparablement du gauche : 2-0. Tout à leur joie, les padovans se relâchèrent et un but de Rimini vint leur signaler que le match était loin d'être fini. 2-1, score à la mi-temps.
A la reprise, Padoue se montra plus incisif, Steph les avait copieusement enguirlandés à la pause, le résultat se vit sur le terrain.
54ème, Braithwaite balança un centre dans la surface, Marajo surgit et propulsa, de la tête, le ballon dans les filets, 3-1.
79ème, Pirri botta un énième corner. Rimini n'avait pas retenu la leçon et c'est Sadocco, encore lui, qui marqua le quatrième, copie conforme de son premier but. 4-1, victoire tranquille pour assurer la qualification dès le match aller.
On nota à cette occasion la prestation éblouissante de Marajo et de Pirri.
PD - Rimini 4-1

Padoue reprend des couleurs ... A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

Les commentaires sont fermés.