Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/08/2008

Padova Story Episode 75

12 mai 2004 - Demi-finale retour de CHL : Lazio - Barça 1-0, Milan - Bayern 2-1 après prolongations. Pas de miracle pour la Lazio alors que Milan se qualifie de justesse à l’issue d’un beau combat. La finale opposera Milan à Barcelone dans le stade du Prater à Vienne.

19 mai Finale coupe UEFA JUVE - AJAX 1-3 : l'Ajax retrouve les sommets européens et laisse à la Juve le goût amer d'une saison maudite qui l'aura vu échouer sur tous les plans. Les bianconeri devront passer par l’Intertoto.

Entre-temps, j'ai pu parler avec Moretti et lui signaler mon accord de principe. Il veut me voir à tout prix et je suis le seul candidat qu'il n'a pas encore rencontré. J’en profite pour le féliciter pour la belle saison de l'Inter. "Seule l'accession en CHL aurait été satisfaisante" me répond-t-il. Un autre monde tout simplement ...

La crise semble bel et bien couvrir entre Tizi et moi. Et je pense que nous en resterons là. Nos chemins devaient sans doute se croiser puis se séparer comme cela. C'est la vie et le destin, il faut accepter ce que le sort place entre nos mains. Notre trop grand sens de l'indépendance nous a été fatal.

20 mai, je rencontre enfin le Président Moretti dans l'antre même du stade Giuseppe Meazza que tout le monde appelle ici encore San Siro. Je suis impressionné par la collection de trophées et autres fanions inondant les couloirs. Le sourire de tous les membres du personnel croisés dans ces couloirs achève de me convaincre.
L'entretien ne dure pas longtemps. Nous parcourons mon CV ensemble et j'explique un peu les choix effectués tout au long de mon parcours. Puis vient le temps de la négociation purement financière. L'Inter ne m'offre ni plus ni moins que le double de mon salaire actuel. "Les grandes responsabilités que vous aurez à couvrir doivent être rémunérées justement". Ne suis-je pas en train de rentrer dans une poudrière ? L'entretien s'achève sur le sens même de notre présence en ces lieux : le foot.
Je quitte ensuite un Président radieux de notre rencontre, non sans qu’il m’ait promis de me fournir une réponse rapide quant au choix du conseil d'administration.

En rentrant à Padoue, je pense à Steph, à Tizi, à Mazzoco et à tous ces instants de bonheur vécus à Padoue, que je vais sans doute perdre d'ici quelques jours.

Fin mai : alors que le Milan AC enlève une nouvelle Champion's League à l'issue d'un match très tactique contre Barcelone, Moretti m'annonce que ma candidature a été retenue et mes conditions acceptées sans restriction particulière. Je peux venir dès le lendemain signer mon contrat. L'Inter prend en charge tous les coûts liés à mon départ de Padoue (préavis de rupture de contrat, déménagement, ...).

Je me rends chez Tizi une dernière fois. Nous faisons l'amour comme un ultime feu qui nous brûle et une passion qui nous dévore. C'est la dernière fois que nous nous touchons et que nos corps s'embrasent. Tizi ne peut s'empêcher de verser une larme au moment où je pose un ultime baiser sur ses lèvres suaves.

Le lendemain, je vide mon bureau et invite Stephane à m'y rejoindre. Je lui annonce, à sa grande stupéfaction, mon départ pour la Lombardie. D'abord outré et en colère, il se calme rapidement et approuve finalement mon choix. Il sent que la voie vers Tizi est à nouveau libre et qu'il ne l'avait sans doute jamais vraiment oubliée. Mazzoco père n'a même pas daigné m'adresser la parole.

La page se tourne, c'est la fin d'une aventure. Elle fût belle et intense, pleine de surprises et aussi douce qu'une pluie d'été sous les tropiques.

D'autres histoires m'attendent d'ici quelques jours mais ceci est déjà une autre histoire, que je viendrai peut-être vous narrer, si le temps me le permet ...

THE END

Un mot avant de vous quitter : vous qui êtes venu lire cette histoire (vous êtes une trentaine par jour en moyenne à venir visiter le padova's blog et la story, merci à vous), pas petits bouts ou de bout en bout, n’hésitez pas à déposer un commentaire ou à m’envoyer un email. J’apprécierais de recevoir votre avis sur cette histoire. J’espère en tout cas qu’elle vous a plu. Et pourquoi pas revenir avec une nouvelle histoire ? N'oubliez pas de vous inscrire à la mailing-list pour être informé si une story démarre sur le blog ...

Que la Force soit avec Vous ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

08/08/2008

Padova Story Episode 74

9 mai 2004 - Dernière journée de championnat, cruciale pour l'Europe : La Juve reçoit la Samp dans un match explosif. Les bianconeri doivent l'emporter pour espérer retrouver l'Europe la saison prochaine. Inutile de présenter les enjeux de la rencontre Udinese - Padoue. L'Inter doit assurer à Lecce. Ils sont les mieux placés mais Lecce joue la descente et peut encore assurer son maintien. Devant, les quatre places qualificatives pour la CHL sont déjà connues : la Roma est championne, Milan est son dauphin. La Lazio a assuré sa présence au premier tour de la CHL tandis que l'Atalanta passera par le dernier tour qualificatif.

J34 Udinese (6ème) - Padoue (7ème)
Le onze : Chiotis, Sbrizzo, Stellini, Oko, Taglia, Bosko, Kallstrom, Adriano, Quintana, Klimek et Stripeikis. Akassou, Brulc et Madeira sont blessés.
Steph décide de jouer au culot : un seul médian défensif, deux meneurs au centre, Quintana supplée Wirtanen. Sartor a souffert à Gênes et ne s'en est pas totalement remis, le retour de Sbrizzo arrive au bon moment. Brulc est remplacé par Bosko dans un onze à tendance résolument offensive. Padoue joue la gagne !
C'est donc une place en Coupe UEFA qui se joue : Padoue doit gagner alors que l'Udinese peut se permettre le nul grâce à sa meilleure différence de buts et un nombre de victoires plus important. Par contre, en cas de match nul, Padoue peut voir la Samp la devancer au classement. Mais pour cela, les génois doivent s'imposer à la Juve.
Le match, tendu à souhait, est lancé. Les deux équipes ferment le jeu dès le départ, le scénario est connu. Les frioulans n'ont aucun intérêt à emballer la rencontre. Padoue rate l'occasion d'imposer son jeu dès le début et propose un jeu brouillon. L'enjeu paralyse un peu les joueurs. Néanmoins, Klimek et Bosko tentent leur chance, mais sans succès. Les joueurs d'Udine semblent plus décontractés et posent peu à peu leur jeu, récupérant de nombreux ballons en milieu de terrain. Après deux ou trois belles possibilités, annihilées pas un brillant Chiotis, de plus en plus en verve, c'est à nouveau Di Michele, qui nous avait déjà crucifié en janvier (voir épisode 61) qui ouvre le score : 1-0. Incapable de réagir, Padoue subit encore la pression de son adversaire mais parvient à tenir le score. Au time : 1-0, on réalise la mauvaise opération. Coup d'oeil dans les autres matches : Juve - Samp 0-0; Lecce - Inter 1-0; Parme - Bologne 2-0; Genoa - Ternana 1-1.
Steph a évidemment poussé une gueulante dans les vestiaires et a quelque peu repositionné ses pions. Il faut récupérer le cuir plus bas et lancer des contres rapides par les flancs. Bosko et Quintana (décevant en première mi-temps) doivent être beaucoup plus sollicités. Il faut aussi utiliser la technique en mouvement de Kallstrom et la vitesse de nos deux attaquants pour chercher la profondeur.
Au retour des vestiaires, Padoue propose de suite un autre visage et se montre plus agressif dans la conquête du ballon. Résultat, l'Udinese ne se montre plus dangereuse et commence à souffrir mais Padoue n'en profite pas.
Les minutes s'égrènent lentement sans que Padoue ne parvienne à renverser la tendance. Steph décide le coup de poker alors qu'il ne reste qu'un quart d'heure à jouer : Adriano sort au profit de Marajo, Taglia monte d'un cran, on joue sans médian défensif. C'est l'heure du hourra football.
82ème Kallstrom se fraye un passage parmi des jambes de plus en plus nombreuses et en bout de course, glisse à Stripeikis qui frappe instantanément. Le ballon est légèrement dévié par un défenseur, trompant son gardien, pris ainsi en défaut. Padoue égalise et il reste moins de 10 minutes à jouer pour forger l'exploit : 1-1.
Padoue entame alors une course poursuite effrénée, jetant tout ce qu'il a dans la bataille, Chiotis montant même sur les coups de coin. On croit 10 fois que le ballon va franchir la ligne mais une tête, une jambe ou la maladresse l'en empêche.

93ème c'est fini, l'arbitre met fin aux débats, Padoue n'a pu faire mieux qu'un partage malgré un sacré rush final. Vite, allons aux nouvelles, qu'a réalisé la Samp ? Là-bas, le match n'est pas encore fini mais la Juve mène 2-1. Les joueurs restent au bord du terrain pour éventuellement fêter l'évènement avec leurs supporters.
Fin du match au stadio delle Alpi, le score est fixé : la Samp s'incline 2-1 mais la victoire de la Juve n'est pas suffisante pour nous rejoindre. Nous terminons 7èmes et grâce au bon classement UEFA de l'Italie, qui qualifie 4 équipes en CHL et 3 en UEFA, Padoue s'empare du dernier ticket européen pour sa première saison parmi l'élite ! Padoue est qualifié pour l'UEFA !

Dès la fin du match à Turin, les supporters padovans ont commencé à chanter le refrain connu : "PADOVA, UEFA, PADOVA, UEFA !!!" alors que les joueurs les rejoignaient pour faire la fête. Mazzoco n'a pas voulu amener le champagne (son côté superstitieux) et les dirigeants d'Udine n'ont pas accepté d'ouvrir les grilles pour un envahissement de terrain. La fête se fait donc de part et d'autre des grilles ceinturant la pelouse. Les joueurs lancent leur maillot vers la foule et serrent des mains. Pendant ce temps, Steph répond aux micros qui lui sont tendus, en tentant de se faire comprendre tant la clameur est grande.
"
C'est un incroyable exploit que nous venons de réaliser. Malgré nos modestes moyens, nous finissons juste derrière les grands. Nous avons atteint un nouveau palier aujourd'hui. Un nouveau statut aussi. Qu'il faudra défendre dès la saison prochaine. Le plus dur est de confirmer, c'est une tâche difficile qui nous attend mais laissez moi goûter au succès avec mes joueurs. C'est un exploit que nous devons savourer"
J34 Udinese - PD 1-1
Les autres résultats : Juve - Samp 2-1; Lecce - Inter 1-3; Parme - Bologne 2-0; Genoa - Ternana 2-2

Au classement :

5° Inter 53 (UEFA)
6° Udinese 49 (UEFA)
7° Padoue 49 (UEFA)
8° Juve 48 (Intertoto)
9° Samp 47 (Intertoto)
10° Genoa 45
11° Bologne 42

Après ce magnifique exploit, la question de mon éventuel départ vers Milan reste ouverte. Ma candidature sera-t-elle finalement retenue ? A suivre …

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

07/08/2008

Padova Story Episode 73

2 mai J 32 Padoue (10ème) - Parme (12ème)
Le onze : Chiotis, Oko, Stellini, Sartor, Taglia, Brulc, Kallstrom, Bosko, Wirtanen, Stripeikis et Klimek. Akassou (jusqu’au 7 mai), Sbrizzo (3 mai), Madeira (15 mai) sont blessés.
Le très bon match de Chiotis contre les romains le confirme dans la cage. Nous évoluons dans une tactique en 3 1 4 1 2, avec le seul Tagliaferri en pare-choc défensif derrière un milieu de terrain très fourni. Notre défense, impériale face aux nouveaux champions, est confirmée elle aussi, en l'absence d’Akassou et de Sbrizzo. Nous jouerons un cran plus haut que face à la Roma pour essayer de nous créer davantage de possibilités. Madeira nous manquera beaucoup, c'est Stripeikis qui évoluera aux côtés de Klimek. Pour ce dernier match à domicile, nous devons faire plaisir à notre public, en plus du résultat évidemment.
Le stade est à nouveau bien rempli pour ce match que nous ne pouvons pas perdre, sous peine de voir nos adversaires du jour revenir à notre hauteur.
Le début de match est un long round d'observation, il faut attendre 20 minutes pour voir la première phase intéressante : une belle opportunité pour Kallstrom. Dans la foulée, Brulc récupère le ballon et glisse au suédois qui ne rate pas sa deuxième chance : 1-0 pour notre première occase ! Klimek a encore une belle possibilité à la demi-heure mais on atteint la pause sur ce score très serré malgré notre domination territoriale. Kallstrom, légèrement souffrant laisse sa place à Adriano. Au time : 1-0.
Steph décide alors de jouer la contre-attaque. Néanmoins, Padoue domine encore son adversaire en seconde période mais le score ne bouge pas. On atteint l'heure de jeu, Steph remplace Klimek par Quintana. 71ème alors que Padoue met une terrible pression sur la défense de Parme, Stripeikis est littéralement jeté à terre sans que l'arbitre ne bronche.
Coup de sifflet final, Padoue s'impose d'une courte tête dans un match où Parme n'a pratiquement rien montré, Chiotis a touché, en tout et pour tout, 8 fois le ballon sur 90 minutes ! Oko est désigné HDM et n'a pas pris de jaune. C'est déjà ça !! On épinglera le gros match de Taglia qui a, comme à son habitude, tout ratissé en milieu de terrain.
Les autres résultats : Bologne - Genoa 0-1, Inter - Atalanta 2-0, Lazio - Juve 2-1, Palerme - Udinese 3-2, Samp - Fiorentina 0-0. On rejoint la Juve à la 8ème place !
Steph : "
Notre souhait était de ponctuer ce dernier match à domicile par une victoire, c'est chose faite. Nous allons à présent nous rendre chez deux concurrents directs en espérant signer un 4 sur 6, je pense que c'est tout à fait envisageable. Nous invitons nos supporters à se déplacer en masse car leur soutien nous sera très précieux. Les résultats d'aujourd'hui nous offrent de nouvelles perspectives en vue d’une qualification pour l’Intertoto. Ne les gaspillons pas"
J32 PD - Parme 1-0

Le classement :
5° Inter 50
6° Udinese 48
7° Samp 46
8° Juve 45
9° Padoue 45
10° Genoa 44
11° Bologne 42

4 mai - J'ai un peu attendu avant d'en parler à Tizi. Son rôle actuel à Padoue pourrait engendrer un conflit d'intérêt par la suite. Mais une telle opportunité ne se gâche pas, et j'avoue que plus j'y pense, plus je suis séduit. L'Inter a toujours été mon club préféré en Italie.
-
Amore, j'ai un sujet important à aborder avec toi.
-
Oulà ! Quel est ce ton solennel que tu prends soudain ? Cela doit être très sérieux ?
-
En effet ! J'ai été contacté par la Direction de l'Inter qui m'a proposé le poste de Directeur Financier du Groupe Internazionale. Il y a 4 candidats en piste. J'ai décidé d'accepter leur offre et de poursuivre les évaluations.
-
Ah ! Sans m'en parler, tu décides de te lancer dans une aventure qui n'est pas sans conséquence pour nous ? (Son ton a subitement changé lui aussi)
-
Oui je sais, j'aurais sans doute dû t'en parler avant mais il s'agit d'une opportunité qui ne se présente qu'une fois dans une vie.
-
Peut-être mais la moindre des choses eût été d'en parler ensemble. Tu as déjà donné ta réponse ?
-
Non, pas encore ...
-
Alors moi aussi je pose mon grain de sable : refuse ! Je n'ai pas envie d'aller à Milan.
-
Ecoute, il s'agit d'un job temporaire, pour deux ou trois ans. Padoue n'est pas si loin de Milan quand même.
-
Et vivre notre amour à distance ? Non merci Naja ! Si tu acceptes, ce sera la fin pour nous.

Les choses sont claires et le dilemme est total !

5 mai demi-finales aller de CHL : Barcelone - Lazio 3-0, Bayern - Milan 1-1. Les romains ont explosé face à la furia blaugrana ! Milan réalise par contre une belle opération en Bavière. Mais tout reste à faire.

6 mai : Le Président de l'Inter me rappelle, je lui demande de patienter un peu ... il y a de l'huile sur le feu ...

7 mai J 33 Genoa (10ème) - Padoue (9ème)
Le onze : Chiotis, Oko, Stellini, Sartor, Taglia, Diaye, Brulc, Kallstrom, Wirtanen, Klimek et Stripeikis. Sbrizzo, Akassou et Madeira sont blessés. Bosko, Quintana et Adriano sont sur le banc.
Steph décide de revenir à une formule comprenant deux médians défensifs. Les matches en déplacement sont plus délicats à aborder. Et les deux derniers sont sans aucun doute les plus importants de la saison. L'enjeu est tout simplement une place en Coupe de l'UEFA ! Une victoire ici distancerait définitivement nos adversaires et nous porterait à la hauteur de l'Udinese que nous défierons dimanche ! Bonne nouvelle : nombreux sont les supporters qui nous accompagnent à Gênes.
Les 20 premières minutes sont totalement inintéressantes, tant les deux équipes s'observent. Padoue évolue en contre et attend la faute de son adversaire. Mais la Genoa joue elle aussi groupée et cherche la faille en faisant tourner le ballon en milieu de terrain. La première occasion échoit à Gênes, Chiotis montre son autorité et capte facilement le ballon. Le jeu s'accélère. Padoue veut montrer qu'il est supérieur dans le jeu et cherche des solutions techniques. 36ème minute, Kallstrom isole Stripeikis qui part à la limite du hors jeu. Le biélorusse est stoppé fautivement par le dernier défenseur. L'arbitre sort logiquement le carton mais il est ... jaune ! Tous les padovans se ruent sur le referee en indiquant qu'il n'y avait plus personne sur la route de Strip. Mais il semble que notre attaquant se soit trop déporté et que cela aurait permis aux défenseurs de revenir dans l'axe. Kallstrom positionne le cuir et prend deux pas d'élan. Dans le mur, Wirtanen et Klimek jouent des coudes. Le suédois s'élance et frappe lorsque nos deux "briques" s'écartent, créant une brèche dans le mur. Le ballon s'y engouffre et transperce la muraille, le gardien n'y voit que du feu et laisse le ballon entrer dans ses filets : Padoue mène 0-1 sur leur première occasion ! Comme face à Parme, on n'est vraiment pas malheureux pour l'instant. Steph crie ses directives depuis le bord de la touche : on met tout derrière et on mise tout sur le contre. Malgré de timides incursions génoises, on atteint la pause sur le score de 0-1 ! Il reste 45 minutes pour figer le résultat.
Seconde armure et Gênes montre un tout autre visage : ils sont beaucoup plus entreprenants et se ménagent coup sur coup deux belles possibilités dont un tir dévié à même la ligne par Sartor. Quelques instants plus tard, Brulc se fait mal et doit céder sa place à Bosko. Le navire tangue mais reste à flots. A l'heure de jeu, nouvelle grosse frayeur pour Chiotis mais le ballon quitte l'aire de jeu après avoir heurté le montant ! Ça chauffe de plus en plus. On ne parvient pas à sortir ni même à conserver le ballon en milieu de terrain. Nous sommes complètement asphyxiés. Mais c'est toujours 0-1. Il reste un quart d'heure lorsque Chiotis nous sort une nouvelle parade exceptionnelle. Il sort le grand jeu au meilleur moment celui-là ! Oko récupère et balance un long ballon récupéré par Bosko. Il s'échappe sur son flanc, dribble deux hommes et balance un centre au point de pénalty. Klimek, qui a effectué une course de 50 mètres, saute plus haut que son adversaire et expédie une tête puissante vers les buts. Le temps se suspend, les souffles se coupent, le ballon tourne au ralenti, sans un bruit, le gardien se détend, touche le cuir mais ne parvient pas à le dévier, puis la clameur explose dans le camp des visiteurs : le ballon meurt dans le petit filet, c'est 0-2 !
Tous les joueurs se ruent sur le polonais pour lui communiquer leur joie tandis que les supporters chantent : "PADOVA, UEFA, PADOVA, UEFA !!!" Sur le petit banc, tout le monde se congratule, c'est l'allégresse. Gênes parviendra à réduire le score dans les arrêts de jeu et dans l'indifférence générale, les tifo locaux quittant déjà le stade depuis quelques minutes. Padoue rejoint l'Udinese à la 6ème place.
Steph : "
On réalise le match parfait aujourd'hui comme cela nous était rarement arrivé cette saison. J'ai dit un jour que les coups de malchance s'équilibrent avec les coups de chance à la fin de la saison. Ces trois points gomment les points perdus bêtement dans des matches à notre portée. Je suis fier d'être l'entraîneur de cette équipe qui DOIT encore nous offrir beaucoup de bonheur. L'UEFA nous tend les bras. A nous de confirmer et de garder la tête froide. Nous sommes à un match d’un exploit fabuleux."
J33 Genoa - PD 1-2

Au classement :

5° Inter 50
6° Udinese 48
7° Padoue 48
8° Samp 47
9° Juve 45
10° Genoa 44
11° Bologne 42

Le dénouement de la saison est proche : UEFA ou pas ? Intertoto ou pas ? La réponse dans le prochain épisode, dans le courant de cette semaine ... A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

06/08/2008

Padova Story Episode 72

18 avril 2004 - J31 Padoue (10ème) - AS Roma (1er)
Le onze : Chiotis, Oko, Stellini, Sartor, Taglia, Sorondo, Brulc, Kallstrom, Bosko, Wirtanen et Strip. Diaye est suspendu, Akassou, Sbrizzo et Madeira sont blessés.
Steph adopte encore une tactique à deux meneurs et un seul attaquant. Exit Voulgaris, Ferracuti, Mexès, Adriano et Madeira. Steph veut donner un signal fort : pas de rendement égale direction le banc. Cela ne vaut qu'à moitié étant donné la blessure du portugais. Face à nous, l'ogre romain, leader incontesté de la Série et champion en titre. Ils débarquent avec leur équipe au grand complet, tels des extra-terrestres du ballon rond. Il faudra être au top pour espérer prendre quelque chose.
On entame bien les débats et nous faisons bien circuler le ballon. 4ème Intervention limite de Candela sur Brulc dans la surface. L'arbitre laisse jouer. 30ème minute Samuel lève la jambe un peu trop haut devant Strip mais l'arbitre ne bouge toujours pas. Il a par contre averti Oko, un habitué du carton, alors que le ballon n'était même pas dans ses parages. J’espère que l’arbitrage ne va pas pourrir le match. Mi-temps 0-0, on peut espérer quelque chose aujourd'hui, même si on n’a rien montré offensivement. D'ailleurs, les transparents Bosko et Strip laissent leur place à Adriano et Klimek.
Le match se traîne jusqu'au tir de Totti sur la barre à la 66ème. Sur la remise en jeu, Sorondo lance Wirtanen sur son flanc. Le finlandais remise sur Klimek qui se retourne, fixe la défense et ouvre sur Brulc, laissé seul et dont la frappe précise trompe Pelizzoli : 1-0. C'est du délire ! 75ème, on joue à 10 derrière pour préserver le résultat. La fin de match est épique. Chiotis arrête tout, il est impérial.
Coup de sifflet final, ça y est ! On l'a fait ! Nous avons battu le leader ! Sans livrer un grand match, la tactique mise au point par Stéphane a fonctionné, les romains n'ont pas réussi à s'exprimer. Et nous avons eu le coup de chance nécessaire puisque nous marquons sur notre seule véritable occase du match, un réalisme qui nous a tant fait défaut par le passé ! Chiotis est justement nommé HDM. Grande prestation aussi d’Oko et Sartor qui affrontaient des clients redoutables (Montella et Cassano) qui eux, sont restés muets.
Dans les autres matches, épinglons : Bologne - Milan 1-3, Lazio - Udinese 1-1, Lecce - Juve 0-1, Palerme - Genoa 0-4, Samp - Parme 2-1 et Ternana - Vicence 1-0
Nous restons 10èmes avec un point d'avance sur la Genoa mais nous avons rejoint Bologne et nous trouvons à 2 points de la Samp et de la Juve.
Steph : "
Il faut reconnaître que nous avons énormément souffert aujourd'hui face à une brillante équipe mais j'ai enfin vu de la combativité dans le chef de mes joueurs. Sans cela, ce résultat était impossible à forger. Bien entendu, nous avons bénéficié du brin de chance nécessaire mais cela équilibre un peu les coups du sort qui nous accablent depuis quelques temps."
J31 PD - Roma 1-0
Un fait important doit également être noté à l'issue de ce match : Padoue est mathématiquement sauvé ! En effet, à trois matches de la fin (et donc 9 points à prendre), Padoue compte 13 points d'avance sur la 15ème place reléguable. Tout ce que Padoue peut prendre à présent n'est que bonus !
Nouvel objectif : la 7ème place ! Notre programme de fin de saison : nous recevons Parme (en route vers l’UEFA), puis nous déplaçons à la Genoa et à l'Udinese, deux concurrents directs.

Le classement :
-5° Udinese--47
-6° Inter------46
-7° Juve------44
-8° Samp-----44
-9° Bologne---42
10° Padoue--42
11° Genoa----41

21 avril quart de finale retour en CHL : AS Roma - Milan 0-1 (Coloccini à la 89ème !!), Dortmund - Lazio 1-2. Milan et Lazio qualifiés pour les demis. Après sa défaite à Padoue, la Roma baisse encore la tête.

22 avril demi-finale UEFA retour AEK Athenes - Juve 0-2 : la Juve se qualifie grâce au but de Trezeguet dans les arrêts de jeu ! Ils joueront la finale contre l'Ajax qui a écarté Man Utd !! Après leur amère défaite à l'aller, il aura fallu un gros coup de chance aux bianconeri pour se tirer de ce faux-pas ...

24 avril matches retour du premier tour des qualifications africaines pour la Coupe du Monde : qualification du Nigéria d’Oko, du Sénégal de N'Diaye, du Gabon d’Antchouet et du Zimbabwe de Mushanga. Tous nos joueurs reviennent "entiers" de leur long déplacement en terre africaine et poursuivent leur route vers la Coupe du Monde.

25 avril 32ème journée : les résultats qui nous intéressent (nous sommes au repos pour cause des matches internationaux en Afrique) : Roma - Bologne 1-0, Juve - Inter 1-1 et Udinese - Samp 0-0. La défaite de Bologne nous offre la possibilité de les dépasser lors de notre match contre Parme la semaine prochaine.

Le classement :
5° Udinese 48
6° Inter 47
7° Juve 45
8° Samp 45
9° Bologne 42
10° Padoue 42
11° Genoa 41

28 avril Italie - France amical et match nul 0-0, les deux équipes ont fortement déçu à quelques semaines de l'Euro. Les nombreux tests effectués par les deux entraîneurs y sont sans doute pour quelque chose. Ou alors, la peur de dévoiler ses cartes à l'adversaire ?

29 avril : le téléphone résonne sur mon bureau, je décroche :
-
Pronto ?
-
Buongiorno Signore Naja, sono Massimo Moretti, presidente dell Inter.
-
Bonjour Président. Que me vaut l'honneur de votre appel ?
-
Signore Naja, je ne vais pas aller par quatre chemins : Notre Directeur Financier, il signore Ghelfi, est en grande difficulté avec la justice, suite au scandale des faux passeports qui a touché Recoba notamment. Notre Directeur est soupçonné d'avoir mis en place une structure occulte pour camoufler les manoeuvres de managers véreux et peu honnêtes. Notre conseil d'administration vient de décider de limoger il signore Ghelfi séance tenante. Nous cherchons donc un nouveau manager pour notre cellule financière, capable également de s'intégrer dans la société de produits pétroliers que j’ai l’honneur de diriger.
-
Oui, d'accord mais je ne vois pas en quoi je pourrais vous aider.
-
Signore Naja, nous avons bien analysé votre parcours ces derniers mois et avec votre modeste équipe de Padoue vous avez réussi mettre sur pied une structure solide, ce qui prouve une gestion rigoureuse et saine du patrimoine dont vous avez la charge. L'apurement des dettes suite aux malencontreux évènements d'il y a deux ans n'était pas une épreuve facile à surmonter. Vous l'avez comblé avec brio.
-
Ma foi, Président, vous semblez bien informé de la vie de notre club !
-
J'ai mes informateurs et nous avons diligenté une étude de votre profil. On ne dirige pas un club comme l'Inter avec les premiers venus, vous savez.
-
Est-ce à dire que vous me proposez le poste de Directeur Financier de l'Internazionale ?
-
Vous êtes parmi les candidats retenus, en effet. Si cela vous agrée, nous pouvons programmer un entretien plus approfondi dès que possible, comme nous l'avons fait avec trois autres candidats.
-
Bien, écoutez, vous me prenez un peu de court, je ne m'y attendais pas du tout. Je dois réfléchir et en parler à mon amie. Ce n'est pas une décision qui se prend sur un coup de tête.
-
Je comprends. Nous nous rappelons la semaine prochaine signore Naja.
-
Très bien, je vous donnerai ma réponse. ArrivederLa.
-
ArrivederLa.

Ouf ! L'Inter pense à moi pour intégrer ses cadres ! Qui l'eût cru ??

30 avril Finale retour de coupe Italie : Lazio - Genoa (aller : 2-0) 4-1 : la Lazio continue sur sa lancée et remporte la coupe d'Italie.

Demain, vous saurez tout du match capital contre Parme. Un résultat positif peut nous propulser vers l'UEFA. Padoue va-t-il profiter de son succès contre la Roma pour prendre confiance ? A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story

05/08/2008

Padova Story Episode 71

4 avril 2004 - J29 Padoue (10ème) - Vicence (12ème)
Le onze : Voulgaris, Oko, Mexès, Akassou, Taglia, Sorondo, Brulc, Kallstrom, Wirtanen, Klimek et Madeira. N'Diaye est suspendu, Sbrizzo blessé.
Voulgaris est reconduit dans les buts. Il a livré une partie sans faille à Ternana. Oko supplée Sbrizzo tandis qu’Akassou revient dans l'équipe, tout comme Taglia qui rentre au bon moment. Strip laisse sa place à Madeira. Bosko, Quintana et Adriano sont sur le banc. C'est le match de la peur pour nous. La défaite est interdite face à un concurrent plus que direct. En cas de défaite, on risque de glisser vers la peu glorieuse 12ème place. Nous possédons les qualités pour éviter cela, même si on répète cela depuis des semaines et qu'on ne voit rien changer. Qu'il est loin l'exploit signé contre Milan ... que l'on rencontrera dans 10 jours !
Le stade est plein comme un oeuf (on joue à guichets fermés) : 27.900 personnes se pressent sur les gradins pour assister à ce derby, nouveau record d'affluence ! Une belle rentrée financière !
Le match démarre très fort avec un carton jaune pour Kallstrom dès la première minute ! Il sera suspendu pour la rencontre à Milan. 18ème minute sortie d’Akassou, à nouveau blessé. Stellini le remplace. Nous sommes maudits pour l'instant. 21ème coup sur coup, Klimek et Kallstrom galvaudent deux belles occasions. Sur le corner qui suit, Wirtanen est bousculé dans le rectangle, l'arbitre ne bronche pas. La défense de Vicence se dégage ... mal ! Madeira récupère, entre dans le rectangle et d'une frappe en pleine lucarne, inscrit le premier but de la partie. 1-0. Ouf, on respire un peu. A part une nouvelle possibilité pour Madeira, il ne se passera plus rien avant la pause. Mexès éprouve beaucoup de difficultés aujourd'hui. Un peu étrange vu la faible opposition d'en face. Vicence n'a pas eu la moindre occase.
La deuxième partie commence bien mal : nous concédons d'abord un coup-franc stupide suite à une perte de balle. Sur la remise en jeu, Paoli surprend tout le monde et égalise de la tête 1-1. Rageant. On remet la balle en jeu, Madeira s'engouffre mais est arrêté fautivement par Preschern qui prend un carton. Ce dernier conteste la décision et se montre sans doute un peu trop véhément : il se voit brandir un second carton : Vicence finira le match à 10.
52ème Klimek est à nouveau bousculé dans la surface. L'arbitre reste de marbre, puis Madeira gâche encore une belle occase. On est bien dans le match à présent. 64ème Oko récupère un ballon perdu et centre dans la surface. Sorondo a bien suivi, s'élève plus haut que le portier et inscrit le deuxième but, son premier de la saison. 2-1. 65ème Wirtanen prend un carton et sur la phase arrêtée qui suit, Oko arrête le ballon à même la ligne ! 80ème Steph apporte un peu de sang neuf : Bosko et Strip entrent pour Brulc et Klimek.
Fin du match, Padoue s'impose 2-1 dans un match de bonne facture entaché d'un but évitable et d'un manque de réalisme offensif criant (scénario connu). Signalons aussi l’arbitrage assez moyen, avec plusieurs décisions constestables. Heureusement que les pénos non sifflés n’ont pas changé le résultat. Sorondo est désigné HDM mais on aurait pu attribuer ce titre à Oko qui a livré un grand match. Chapeau aussi à Kallstrom qui, après une première mi-temps minable, a pu élever son niveau de jeu. Il nous manquera à Milan. Mexès, par contre, est resté décevant. Il tarde à s'intégrer et manque de rythme. Inquiétant …
Les autres résultats : Bologne - Ternana 2-2, Lazio - Genoa 2-1, Lecce - Udinese 1-1, Samp - Roma 0-1, Juve - Ancone 1-1, Inter - Parme 1-1. Nous sommes 10èmes à deux points du quatuor Samp, Juve, Inter et Bologne. Mais notre programme est difficile : déplacement à Milan et réception de la Roma. Ceci dit, on reprend 11 points d'avance sur la 15ème place.
Steph : "
On la voulait cette victoire ! Mes joueurs ont enfin montré qu'ils n'avaient pas perdu leurs qualités. Bien sûr, tout le monde connaît nos difficultés pour marquer mais le bloc a bien manoeuvré. C'est la victoire d'un collectif qui peut compter sur des individualités telles que Madeira. Un mot aussi sur notre formidable public qui aujourd'hui est venu en masse pour nous soutenir, on en a bien besoin pour l'instant. Je les invite tous à revenir pour la réception de la Roma, notre prochain match à domicile. Avec leur support, on peut faire quelque chose contre les leaders."
J29 PD - Vicence 2-1

L'autre fait du jour, c'est la confirmation de la montée de Venise en Série A. Venise est actuellement en tête de la Série B et ne peut plus être rejoint par le 5ème. Bari pourrait suivre bientôt ...

Akassou sera absent pour un mois suite à sa blessure à la cheville. Une mauvaise nouvelle qui s'ajoute à l'indisponibilité de Sbrizzo.

4 avril : Conférence de presse pour annoncer la deuxième édition de la Coppa del Veneto, qui aura lieu les 16 et 17 mai prochains. Le tirage au sort vient d'avoir lieu et opposera d'un côté Padoue à Cittadella (à condition que Cittadella ne participe pas aux playoffs, en quel cas, il sera remplacé), et de l'autre, Vicence à Mestre.

7 avril quart de finale aller en CHL : Lazio - Dortmund 1-0 et Milan - Roma 0-0. En championnat, l'Inter partage 1-1 à la Genoa.

8 avril grosse désillusion pour la Juve battue 1-2 chez elle par l'AEK Athenes en demi-finale aller de coupe UEFA. Le score n'est même pas forcé ... De notre côté, on annonce la blessure de Tagliaferri. Une douleur au poignet le tiendra éloigné des terrains pour une semaine. Mauvaise nouvelle avant le délicat déplacement à Milan. Avec la suspension de N’Diaye, il ne reste pas beaucoup de solutions défensives en milieu de terrain.

10 avril : matches aller du premier tour des qualifications africaines pour la Coupe du Monde. Le Zimbabwe de Mushanga s'impose 0-2 au Cap vert avec un but de notre attaquant. Oko s'impose 1-2 à l'île Maurice avec le Nigéria. Antchouet partage 0-0 avec le Gabon à Madagascar et enfin N'Diaye et le Sénégal s'imposent 3-1 contre l'Ouganda. Bonne prestation d'ensemble de nos joueurs.

10 avril dans la soirée : la Juve continue de décevoir : ils sont battus 0-2 par l'Atalanta et sont donc dans notre ligne de mire, à deux points.

11 avril les matches du dimanche : Ancone - Ternana 1-0, Parme - Lazio 2-0, Udinese - Inter 1-1, Vicence - Bologne 0-0 et Fiorentina - Lecce 0-0. A l'issue de ces rencontres, Massimo Moratti, le président de l'Inter doit organiser une conférence de presse impromptue pour confirmer sa confiance à Cuper. La crise règne chez les nerazzuri. Parme revient à deux points de nous mais nous restons 10èmes. Palerme est officiellement relégué en Série B. Notre match à la Genoa du 25 avril est reporté au 5 mai pour cause de matches de qualification pour la Coupe du Monde en Afrique. Nous y envoyons 4 internationaux, raison suffisante pour que la fédé reporte notre match.

14 avril J30 Milan (2ème) - Padoue (10ème)
Le onze : Voulgaris, Oko, Mexès, Sartor, Ferracuti, Sorondo, Brulc, Wirtanen, Bosko, Adriano et Madeira. Kall et Diaye sont suspendus, Taglia, Sbrizzo et Akassou sont blessés. Beaucoup d'éléments indisponibles dont 4 titulaires !
Steph sacrifie un attaquant pour évoluer avec deux meneurs et ainsi étoffer son milieu de terrain. Ferracuti est titularisé pour la première fois cette saison en l'absence conjuguée de Taglia et N'Diaye, les deux titulaires. Sartor revient en grâce par la force des choses. C'est une équipe très défensive qui va devoir faire le gros dos face aux attaquants milanais. L'objectif initial est de ramener un point.
Côté milanais, Albertini est blessé et Zidane suspendu tandis que Coloccini et Maldini reviennent de blessure et sont incertains. Les deux attaquants à surveiller de près sont Inzaghi et Shevchenko, 13 buts chacun en championnat.
Le début de match est conforme aux prévisions : Milan presse haut et Serginho manque de marquer dès la 5ème, mais sa reprise n'est pas cadrée. Les réactions padovanes sont timides. 18ème minute, Madeira frappe la barre et sur le contre, rapidement mené par Brocchi, Kutuzov s'élève plus haut que Voulgaris pour inscrire le premier but 1-0. Tout a été trop vite pour nous et nous n'avons tenu que 19 minutes. Le jeu de tête est un de nos gros points faibles cette saison. 31ème Kutuzov tente sa chance et marque le deuxième but 2-0. Voulgaris est encore en train de passer à côté de son match. Mi-temps. Les milanais n'ont eu qu'à pousser deux fois pour marquer, on les a carrément laissé faire ! Ce n'est quand même pas la première fois que nous jouons devant plus de 63.000 personnes !
57ème Wirtanen trouve lui aussi la barre ! Pas de chance. Steph sort Adriano pour Strip. 77ème tête d'Inzaghi et premier arrêt digne de ce nom pour Voulgaris ! Steph lance tout ce qu'il possède comme poids offensif : les revanants Riise et Rossetti entrent pour Bosko et Sorondo. 87ème Madeira est touché au pied et sort du terrain, on termine à 10 !
Fin du match, nous nous inclinons 2-0 après une première mi-temps décevante et une seconde où nous avons joué un cran plus haut mais sans pour autant être plus créatif. Madeira a raté absolument tout ce qu'il pouvait. Ferracuti, qui manque de temps de jeu il est vrai, a été dépassé. Wirtanen a bien assuré et belle perf' de Sartor qui a (enfin) livré une prestation sans faille. Enfin, il faut reconnaître que les milanais ont livré une grande partie, tant individuellement que collectivement. Cela illustre le chemin qu'il nous reste à parcourir ...
La Genoa gagne 3-0 contre la Samp et revient à un point. La Samp par contre, reste à notre portée. Dans le derby romain, la Roma s'impose 3-1.
Steph : "
J'étais furieux, à la mi-temps, de voir tout le travail de la semaine anéanti par des absences individuelles. Nous avons encore frisé le ridicule à certains moments. Bon, c'est vrai que notre manque de confiance actuel ne nous aide pas et je crains un peu le match de dimanche contre la Roma. Il faudra être plus costaud qu'aujourd'hui et adopter une mentalité de gagnant si on veut accrocher quelque chose ..."
J30 Milan - PD 2-0

Gros coup dur à l'issue de la rencontre puisque Madeira, notre seul attaquant "valable", sera absent un mois ! Il a une cheville tordue ...

Dans la soirée, les convocations internationales tombent : sont retenus pour les matches internationaux du 28 avril :
Boskovic, Harasimowicz, Klimek, Chiotis, Brulc, Stripeikis, Williams et Kallstrom (en équipe A'). La rumeur circule que, sans sa blessure, Madeira aurait été appelé en sélection portugaise pour défier le Brésil le 28 avril en match amical de préparation à l'Euro ! Vraiment dommage ...

16 avril Enfin une bonne nouvelle : Taglia reprend les entrainements complets ...

Vous saurez bientôt tout du match Padoue - AS Roma. Se dirige-t-on vers un exploit ou vers une nouvelle désillusion ? Vous aurez également droit à un coup de théâtre de dernière minute ... A suivre ...

07:00 Publié dans Padova Story | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Padova, story